20,000 Leagues Under The Sea
Special Edition
Disney

Réalisateur: Richard Fleischer
Année: 1954
Classification: G
Durée: 127 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca
Le roman sur lequel ce film est basé est disponible chez : Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
14 mai 2003

Comment ne pas réussir un chef-d'oeuvre avec les idées visionnaires et futuristes de deux hommes tels que Walt Disney et Jules Verne réunis? S'ils avaient vécu à la même époque, notre quotidien serait encore plus imaginatif et peuplé d'êtres merveilleux et surprenants dans des aventures dépassant l'imaginaire. Tiré donc d'un des romans les plus connus de l'auteur français, "20000 Leagues Under The Sea" raconte l'histoire d'une légende d'un monstre marin en 1868 qui anéantit les bateaux qu'il croise. Alors qu'une garnison quitte New York pour aller à la chasse au monstre, un scientifique français, le professeur Pierre Arronax (Paul Lukas), son fidèle compagnon prénommé Conseil (Peter Lorre) et un harponneur, Ned Land (Kirk Douglas) vont faire connaissance. Au bout de quelques jours, leur bateau est pris pour cible par le monstre qui le coule en quelques secondes. Nos trois amis survivent et se retrouvent, après avoir erré dans la mer, sur la coque d'un formidable vaisseau en fer qui semble aller sous l'eau. Ils ne savent pas encore qu'ils pénètrent dans le Nautilus, du capitaine Nemo (James Mason), homme tantôt fou, tantôt génie, qui fait donc régner la terreur dans cette partie du globe.

Va s'en suivre une bataille au-delà des profondeurs de l'océan : une bataille dans les profondeurs de la conscience entre des hommes que tout éloigne, mais qui devront apprendre à se connaître pour se comprendre. Bien entendu, le capitaine Nemo connaît bien les travaux du professeur Arronax et s'intéresse à lui comme une prise de guerre exceptionnelle. Ned Land, quant à lui, sera plus à surveiller les trésors amassés par le Nautilus, mais qui, pour l'équipage, n'ont pas la même valeur que pour Ned. Et Conseil ne pourra que suivre son compagnon dans les aventures fabuleuses qu'ils vivront au fond des océans.

Le roman de Jules Verne est paru en 1869. On peut bien entendu trouver ce livre très facilement en magasin et en ligne. Mais si vous avez l'âme d'un aventurier, sachez que ce récit comme beaucoup d'autres est tombé depuis longtemps dans une catégorie appelée "domaine public" qui place une œuvre au bout d'un certain temps (75 ans si je ne me trompe) à la disposition de tous et gratuitement. Alors, avec un petit peu de recherches, vous trouverez l'intégralité de ce roman sur Internet. Mais sachez qu'au prix des éditions les moins chères qu'on peut trouver, ça ne vaut pas vraiment la peine de se casser la tête à l'imprimer soi-même. Pour la petite histoire, sachez que dans le roman, les origines du harponneur Ned Land sont québécoises !

Un des points intéressants de ce film, c'est qu'il ne se perd pas en préliminaires interminables. À peine vingt minutes après le début du film, nous sommes déjà à bord de Nautilus, le fameux sous-marin du capitaine Nemo. Nous ne le quitterons plus, sauf pour quelques escales dans des îles perdues ou dans l'antre du capitaine. Les décors du sous-marin sont magnifiques même si je me demande si les décorateurs ont pensé à les mettre à l'échelle. On a un peu de mal à croire que tout ce qu'on voit à l'intérieur peut effectivement se retrouver dans le sous-marin que l'on voit en extérieur. Mais ce n'est pas très important. Petite anecdote pour les plus tatillons : le nombre 20000 ne possède pas de virgule (20,000) dans le titre qui s'affiche au début du film alors que c'est avec une virgule que doivent s'écrire les nombres de cette forme.

Sur le disque 1, outre le film, nous retrouvons aussi un très sympathique dessin animé de Donald Duck qui était présenté en première partie de "20 000 Leagues" lors de sa projection en salles à l'époque. Le film lui-même est présenté en format panoramique, ce qui fut d'ailleurs le premier film des Studios Disney dans ce format là. La qualité de l'image est remarquable et les couleurs très bien saturées, ni trop, ni pas assez. Le son au format Dolby Digital 5.1 remixé pour l'occasion offre un très bel environnement musical qui se répand dans toutes les enceintes. Par contre, les effets de bruitages, comme les explosions ou les effets sous-marins restent sobres et seulement dans les enceintes avant.

Nous pouvons trouver sur ce disque quelques suppléments, comme par exemple les bandes-annonces de The Lion King : Special Edition, Pirates Of The Caribbean, Finding Nemo, X-Men : The Legend of Wolverine, Atlantis : Milo's Return, Stitch : The Movie et George of The Jungle 2. Nous retrouvons aussi une piste de commentaires totalement nouvealles où l'historien et auteur Rudy Behlmer discute avec le réalisateur Richard Fleischer. La narration ne suit pas forcément le film (est-ce voulu ?), mais l'intérêt n'est pas déplacé., L'idée que Behlmer pose des questions à Fleischer permet de découvrir les difficultés du tournage, par exemple la découverte du cinémascope qui était inconnu pour le jeune réalisateur de l'époque. La voix vieillissante et tremblotante de Fleischer nous prouve bien de l'entretien récent avec l'homme qui approche les 90 ans.

Côté extras, il y a "20000 tonnes de suppléments sous le disque 2", le tout présenté avec un menu en trois dimensions du plus bel effet avec de petites animations en lien avec le sujet du film. Ainsi, nous retrouvons :

Cette édition de "20000 Leagues Under the Sea" devrait être dans toutes les collections de DVD qui se respectent. Le travail fait sur la restauration est exemplaire et que dire des suppléments qui sont loin des simples petits films commerciaux pour vendre un film. On a vraiment l'impression que Disney a voulu nous donner tout ce qui restait de disponible sur les archives du film avant qu'elles ne disparaissent à jamais. Quant aux entretiens avec Kirk Douglas, c'est émouvant de le retrouver après les accidents cérébraux qu'il a subis ces dernières années et de constater à quel point il a encore énormément d'énergie.


Cotes

Film10
Menu10
Suppléments10
Vidéo8
Audio8