2 Days in New York
Métropole Films Distribution / Mongrel Media / Magnolia Home Entertainment

Réalisateur: Julie Delpy
Année: 2012
Classification: 14A
Durée: 96 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais/Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 14
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 629159048598

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
11 novembre 2012

Cinq années après son très mignon 2 Days in Paris, l'actrice et réalisatrice Julie Delpy est de retour avec "2 Days in New York". C'est incroyable comment le premier film, rafraîchissant au possible, est nettement supérieur au second, assez inégal merci.

Marion (Julie Delpy) habite avec un nouvel amoureux (Chris Rock) et ils ont deux enfants. Leur bonheur est réduit à néant lorsque la famille de madame débarque dans la Grosse Pomme, semant la zizanie au passage.

Inspiré du célèbre diptyque de Richard Linklater qui a lancé (ou popularisé) la carrière de Julie Delpy, 2 Days in Paris était un long-métrage sans prétention, drôle et mignon tout plein. Sa suite reprend la même formule avec beaucoup moins de succès. Si l'on retrouve toujours les dialogues spirituels dignes de Woody Allen et de nombreuses touches d'humour, l'héroïne force la note au niveau des clichés. La plupart des personnages sont ainsi des caricatures ambulantes, ce qui fait toujours un peu mal à voir. La seule exception est Chris Rock, parfait dans un contre-emploi sérieux et savoureux.

La mise en scène guère inspirée nivelle par le bas les nombreux thèmes, universels et pas toujours originaux, qui demeurent malgré tout sympathiques et vivifiants. Du coup, une fois que la finale - moralisatrice et assez mal foute - fait son entrée, le cinéphile est partagé. Oui, le rire fut de la partie, mais il aurait pu être beaucoup plus intelligent et décapant. Par exemple en jouant encore plus à fond la carte politique et sociologique, au lieu de ressortir le gag éculé ou l'allusion douteuse.

La musique variée est agréable à écouter même si elle laisse au final peu de souvenirs. La piste sonore anglophone en Dolby Digital 5.1 est assez animée, faisant ressortir des enceintes des bruits de la jungle urbaine (cris, sirènes, etc.). Les voix sont généralement claires et même si les dialogues passent constamment de l'anglais au français, il est possible d'insérer de visibles sous-titres blancs. Les images à la fois colorées et ternes représentent bien l'état d'esprits des individus (entre conte et réalité). Les teintes peuvent parfois manquer de complexité, ce qui n'est pas le cas des contrastes assez homogènes.

La pochette montre les deux protagonistes et la ville de New York. Le menu principal du DVD offre plutôt un montage de scènes et une douce mélodie. Les suppléments assez intéressants, mais un peu trop courts regroupent des bandes-annonces, une présentation du film, des entretiens avec Julie Delpy et Chris Rock, et de nouvelles entrevues capturées pendant le Festival de Sundance.

Divertissant, mais oubliable, se vautrant dans la facilité et la redite au lieu d'innover, "2 Days in New York" est une légère déception. Pas que le récit ne fasse pas sourire, ce qui n'est pas du tout le cas. Sauf que Julie Delpy avait habitué le spectateur à beaucoup mieux avec son supérieur 2 Days in Paris. Du coup, cette suite ne paraît qu'une pâle relecture, renforçant les principaux défauts et non ses qualités.


Cotes

Film5
Présentation6
Suppléments6
Vidéo7
Audio7