3 Needles
Les Films Séville Pictures

Réalisateur: Thom Fitzgerald
Année: 2005
Classification: 14A
Durée: 125 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DDST)
Sous-titres: Français
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Catherine Nguyen
17 juillet 2006

Nous sommes en Chine. Jin Ping (Lucy Liu) se promène d'un village à l'autre avec un service mobile de collecte de sang: elle paie cinq dollars à chacun des résidents qui donneront de leur sang, supposément amassé pour le gouvernement, mais qui en réalité, est destiné à la revente sur le marché noir. Tong Sam, un fermier cultivateur, voudra lui aussi contribuer dans l'espoir que l'argent lui permette de s'acheter des semences et peut-être même un bœuf. Malheureusement, il semble couvrir un rhume et son toussotement le rendra inéligible au don de sang: sa femme et sa fille toutefois feront des dons de sang. Après quelques mois de dons répétés dans des conditions insalubres, une épidémie se déclenchera accidentellement et Tong Sam, le seul survivant de cette crise, fera face aux autorités pour dénoncer cette situation.

En Afrique du Sud, Clara (Chloé Sévigny) interprète le personnage d'une jeune novice qui vient de devenir une bonne sœur. Elle est envoyée avec consoeurs dans un petit village pour venir en aide à de jeunes docteurs qui combattent la maladie de jeunes enfants. La majorité de ceux-ci sont déjà orphelins de parents qui ont été emportés par un virus et doivent à leur tour faire face à cette tragédie. Pour améliorer la situation, Clara se sacrifiera en offrant son corps aux plaisirs charnels du riche propriétaire d'une plantation, en échange d'avantages monétaires pouvant venir en aide à la population du village.

Finalement, à Montréal, Denny (Shawn Ashmore) est un acteur porno de série B: il le fait pour venir en aide à ses parents qui en arrachent financièrement, tout en gardant secret la provenance de cet argent. Lors de ses contrôles sanguins, il fausse les résultats en fournissant des échantillons prélevés sur son père malade. Une série d'événements changeront sa vie et celle de sa mère.

Qu'ont en commun ces trois histoires, de trois personnes inconnues, sur trois continents différents? Elles sont réunies à travers la maladie, le VIH, qui est universelle, et touche plus de 40 millions de personnes à travers le monde. Des personnes de différentes cultures, de différentes origines, de différentes classes sociales. L'histoire de Denny, particulièrement, reprend à mots couverts le scandale qui avait frappé l'industrie pornographique en 1998 lorsque l'acteur porno Marc Wallice avait été testé positif pour le VIH et qu'il avait été accusé par la suite d'avoir faussé les résultats de ses prises de sang, infectant par le fait même quelques autres actrices. Le film est très réaliste et à certains moments, montre des scènes difficiles à écouter. L'histoire de Clara, en Afrique du Sud, montre notamment les difficultés qu'elle rencontrera lors de ses essais à conscientiser la population sur le sida: non seulement les relations sexuelles sont rarement protégées, mais certaines superstitions sont assez choquantes, comme celle qui dit qu'un homme peut se débarrasser du VIH en déflorant une jeune vierge. La scène qui m'a le plus choquée a probablement été lorsqu'on voit un homme performer un rituel auprès de jeunes garçons, et qu'il les circoncit un après l'autre, avec la même machette, sans aucune préparation.

Malheureusement, le film ne comporte aucun supplément. Toutefois, la qualité technique se rattrape et présente une image très belle ainsi qu'un transfert dépourvu de saletés apparentes. Les couleurs ne sont pas toujours très éclatantes, mais c'est en quelque sorte pour montrer le côté sombre du sujet abordé. Il faut préciser que les prises de vues montrent des paysages magnifiques, particulièrement ceux en Afrique du Sud. Une trame sonore agrémente les images de façon très émotive et nous imprègne efficacement de l'environnement dans lequel on se trouve.

Le réalisateur de "3 Needles", Thom Fitzgerald, n'en est encore qu'à ses débuts dans le monde cinématographique. Malgré tout, il a réussi à attirer plusieurs grands noms, tout en tirant plusieurs ficelles à la fois. Dans ce film, il est à la barre de la réalisation, de l'écriture et de la production. Lucy Liu performe ici pour la première fois dans un rôle à dialogue uniquement en mandarin: elle et Stockard Channing s'en tirent à merveille dans leurs rôles respectifs. À noter que ce film est canadien et dans la portion québécoise de l'histoire, on note la présence de quelques acteurs locaux tels que Roc Lafortune et Isabelle Cyr. "3 Needles", ou "3 Destins" de son titre en français, résiste l'envie de faire rencontrer les trois histoires et vise uniquement à raconter les trois histoires différentes dans un même film, pour relater comment le VIH/SIDA fait des ravages à travers le monde. Une entrevue m'a fait découvrir que Fitzgerald voulait, à travers son film, répondre à son interrogation à savoir pourquoi le monde entier n'arrive pas à faire front commun contre cet ennemi universel. De plus, le film a semble-t-il, été commercialisé selon deux versions: la version canadienne entrecoupe les trois histoires alors que la version internationale les présente de façon séquentielle, tout en allongeant le segment montréalais. Seville nous présente évidemment la version canadienne, qui semble avoir subi quelques retranchements: il est dommage de ne pas pouvoir voir la version internationale, qui porte la mention "Director's Cut". Mais quoi qu'il en soit, ce film est une excellente découverte pour ma part et je vous le recommande fortement.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments-
Vidéo7
Audio7