52 Pick-up
MGM Home Entertainment

Réalisateur: John Frankenheimer
Année: 1986
Classification: R
Durée: 110 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST), Espagnol (Mono), Français (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 24
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ostiguy
10 juillet 2007

John Frankenheimer, le réalisateur de "52 Pick-Up" est l'auteur d'un des meilleurs films d'espionnage que j'ai vu dans ma vie: The Manchurian Candidate. Vous connaissez sûrement le remake de 2005. Ne vous y fiez pas! L'original, tourné en 1962, lui était de beaucoup supérieur. Toutefois, ce thriller époustouflant semble avoir été un (heureux) incident de parcours dans la carrière de Frankenheimer. Aucun des autres films du réalisateur ne sont à la hauteur de ce chef-d'œuvre.

"52 Pick-Up", réalisé 25 ans après The Manchurian Candidate est toutefois loin d'être raté. Il est malheureusement victime de son époque. En 1987, les thrillers érotiques étaient grandement à la mode. Chaque film devait contenir des scènes légèrement épicées pour être dans le ton, même si ces scènes ne cadraient pas toujours très bien dans le scénario. C'est le cas de "52 Pick-Up".

Roy Scheider, acteur très talentueux qui n'a pas eu la carrière qu'il aurait méritée, incarne ici un entrepreneur de la construction marié à une influente politicienne (Ann-Margret). Il trompe sa femme avec Cini (Kelly Preston dans un de ses premiers rôles au cinéma), une escorte de luxe, mais il est bientôt victime de chantage. Un trio de malfaiteurs, mené par le sinistre Alan Raimi (John Glover) le filme en pleins ébats et tente de lui extorquer de l'argent. Pour ne pas payer, Scheider avoue son aventure à sa femme. Déjoués, les bandits se procurent l'arme de notre malheureux héros et assassinent Cini avec elle. Cette fois, Scheider est vraiment pris au piège! Il entreprend un véritable bras de fer avec la bande dans le but de se sortir de cette situation qui semble inextricable. Son plan est simple: désunir le trio pour faire en sorte qu'ils s'éliminent entre eux.

Plusieurs scènes sont d'une rare violence. La scène de la mort de Cini est d'une cruauté quasi insoutenable. Mais il faut avouer que Frankenheimer sait fort habilement jouer avec les nerfs du spectateur et qu'il parvient à soutenir l'intérêt d'un bout à l'autre du film. Le scénario du film est d'ailleurs tiré d'un roman du célèbre auteur de polars Elmore Leonard., qui a lui-même participé à l'élaboration du scénario.

Le film est fermement ancré dans son époque. Tout, de la musique aux costumes et aux coiffures nous plonge directement dans les années 1980. Je ne sais pas pourquoi, mais cet état de fait ne me dérange habituellement pour aucune époque, sauf pour celle-ci. Les années 80 avaient un look surfait et artificiel qui me dérange un peu. Par contre, il faut avouer que la performance des acteurs est très bien. Roy Scheider parvient à rendre palpable la détresse de son personnage et Ann-Margret, habituellement plus terne, est formidable dans le rôle de l'épouse dépassée par les événements. Mais la palme de l'interprétation va à John Glover, absolument parfait dans le rôle du cruel Alan Raimi.

La qualité visuelle et technique de la présente édition est très bien, mais comme c'est habituellement le cas avec les titres de catalogue, on ne nous offre aucun supplément. Dommage!

Si vous êtes amateur d'émotions fortes et appréciez un bon thriller, je vous conseille fortement l'achat de ce film. Par contre, si vous êtes allergique à la mode des thrillers érotiques qui pullulaient dans les années 1980, passez simplement votre tour!


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments-
Vidéo8
Audio8