Abandon
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Stephen Gaghan
Année: 2002
Classification: PG
Durée: 98 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20), Français (DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 24
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
31 mars 2003

Kathie Burke (Katie Holmes) est débordée. Elle doit finir sa thèse de fin d'année et elle doit paraître à son avantage afin de décrocher un emploi dans une grande firme nationale très convoitée. C'est alors que le détective Wade Handler (Benjamin Bratt) fait son apparition. Il enquête sur l'ancien petit ami de Kathie, Embry Larkin (Charlie Hunnam) qui a disparu de façon bien mystérieuse deux ans plus tôt. Elle est encore obsédée aujourd'hui par ce mystérieux garçon, provocateur et manipulateur. Handler, tout en cherchant à comprendre ce qui s'est passé, devra s'immiscer dans la vie de Kathie et l'obliger à revivre certains moments avec Larkin, dont elle n'est plus capable de savoir s'ils sont bons ou mauvais.

Partant d'une histoire somme toute intéressante, ce film aurait pu avoir un aspect accrocheur. L'obsession a souvent été abordée au cinéma et elle n'a pas toujours su être parfaitement retranscrite à l'écran. C'est le cas dans cette production. Au bout de quarante minutes, on se demande encore exactement quelle est la question posée. Les transitions entre les scènes sont trop brutales ou parfois complètement inappropriées. Le résultat donne une difficulté à se concentrer sur l'histoire et nous oblige sans cesse à nous remémorer telle ou telle séquence vue un peu plus tôt ou nous faire demander ce qu'on veut nous faire comprendre par cette scène. C'est dommage, car un tel film devrait plus nous transporter avec son récit, mais au lieu de cela on doit s'arrêter régulièrement pour relire la dernière page. On n'embarque donc jamais vraiment et quand on croit le faire, il y a toujours quelque chose qui nous bloque. Malgré tout, le final est surprenant et vaut la peine. Sans dévoiler quoi que ce soit, il s'agit de ce genre de conclusion où on s'en veut de s'être fait avoir.

Les principaux acteurs proviennent d'horizons différents. Benjamin Bratt n'est plus un inconnu à Hollywood, comme on pourrait dire. On peut désormais lui mettre un nom sur son visage (et pas seulement celui d'avoir été le mari de Julia Roberts). Katie Holmes sera quant à elle tout de suite reconnue pour son personnage de Joey dans Dawson's Creek. Quant à Charlie Hunnam, c'est dans la série originale britannique Queer as Folk qu'il a fait une prestation remarquée. Le réalisateur, Stephen Gaghan, a pour sa part reçu l'Oscar du meilleur scénario pour le film Traffic de Steven Soderbergh. Il a aussi écrit de nombreux épisodes de séries télévisées comme NYPD Blue ou encore The Practice. Le film "Abandon" est sa première expérience de réalisation. Précisons que ce film a été entièrement tourné à Montréal et ses environs.

La production de ce DVD est très bonne. Les menus principaux sont animés avec des images du film ainsi qu'avec la musique. Les menus secondaires sont statiques. L'image du film est légèrement au-dessus de la moyenne, tout comme le son. Il y a beaucoup de scènes sombres et le rendu est parfois limité. Comme suppléments, nous avons droit à une piste de commentaires audio du réalisateur Stephen Gaghan et du directeur de la photographie Matthew Labatique. Aussi disponible, un documentaire promotionnel d'environ vingt minutes qui regroupe le réalisateur et les acteurs principaux avec des images du tournage. On y en apprend même un peu plus sur l'histoire que dans le film lui-même. Bien entendu, je suggère fortement de ne pas regarder ce segment avant de voir le film. Suivent six scènes retranchées ou rallongées avec commentaires optionnels du réalisateur. Enfin, deux bandes-annonces complètent ces suppléments : celle du film présenté sur ce DVD ainsi que celle de The Four Feathers.

Voici l'exemple parfait d'une très bonne histoire gâchée par une réalisation superficielle et un montage à l'emporte-pièce. Stephen Gaghan aurait dû se contenter d'écrire l'histoire, qui est, je le répète, excellente et de laisser la réalisation à quelqu'un d'autre (j'aurais bien vu M. Night Shyamalan à ce poste). Malheureusement, le montage vient trop régulièrement casser le rythme en nous imposant des images ayant peu de rapport avec la scène en cours ou nous faisant tout simplement perdre le fil de l'histoire. Malgré tout, le jeu des acteurs sauve ce qui reste au film, notamment Charlie Hunnam dans son rôle de manipulateur ensorcelant et qu'on ne voit pas assez longtemps dans le film. Quant à Katie Holmes, on donnerait à son personnage le Bon Dieu sans confession. "Abandon", c'est le sentiment principal ressenti par l'héroïne tout au long de sa vie par rapport à ses proches qui la délaissent. En ce qui me concerne, c'est ce que j'ai malheureusement manqué de faire à de nombreuses reprises.


Cotes

Film5.5
Menu4
Suppléments6
Vidéo7
Audio7