Adventures in Babysitting
Walt Disney Home Entertainment

Réalisateur: John Schultz
Année: 2016
Classification: G
Durée: 94 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD20), Espagnol (DD20)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 786936847833

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
31 juillet 2016

En 1987, le film Adventures in Babysitting de Chris Colombus avait fait un malheur au box-office. Constituée avant tout, d'un scénario truffé d'humour, cette œuvre nous charmait grâce à la naïveté de ses personnages. Principalement par celle interprétée par l'excellente Elisabeth Shue qui, suite à une peine d'amour, se voit multiplier les bourdes à titre de gardienne. C'est pourquoi il n'était pas étonnant d'entendre parler de remake. Cependant, contrairement à plusieurs titres, celui-ci fut singulièrement difficile à se concrétiser. Après une tentative de le transposer en série télé et deux fois en format cinématographique au début des années 2000, "Adventures in Babysitting" se voit finalement produit pour le canal Disney. Diffusé pour la première fois le 24 juin 2016, ce remake à succès se trouve déjà offert en format DVD pour le plaisir de tous.

Jenny Parker et Lola Perez sont deux filles complètement différentes. Jenny est organisée, maniaque et sérieuse, tandis que Lola est une rebelle qui aime s'amuser et profiter de la vie. Mais elles ont un point en commun: elles sont toutes deux douées pour l'art. Les deux jeunes filles sont en lice pour devenir stagiaires d'un grand photographe, mais malheureusement seulement l'une d'entre elles aura le poste. Lors d'une rencontre avec le photographe, les filles échangent accidentellement leur téléphone. Lola est donc contactée par la famille qui engage habituellement Jenny pour faire du gardiennage. Appâtée par la somme qu'elle pourrait toucher, Lola accepte malgré son manque d'expérience. Mais une fois sur place, c'est la catastrophe et l'un des enfants s'échappe. Lola est obligée de s'associer avec Jenny pour le retrouver, ce qui va les entraîner dans une drôle d'aventure au cœur de la ville.

Bien que cette nouvelle transposition ne soit pas à la hauteur de son original, "Adventures in Babysitting" de John Schultz demeure plaisante à découvrir. Surtout grâce à la tentative des artisans à trouver une nouvelle approche au concept. Un effort qui s'avère réussi, puisque l'instauration de deux gardiennes au lieu d'une seule change littéralement la donne. Spécialement par le fait que les deux protagonistes sont d'un tempérament distinct et issu d'un milieu fort différent. De cette manière, le film devient une confrontation entre deux mentalités d'éducation forte divergente. Au final ceci joue un rôle important dans l'histoire, puisque cela dévient la source même qui les pousse dans des situations hautes en couleur. Un aspect qui se détache de l'original étant donné que le personnage interprété par Elisabeth Shue se laissait embarquer dans une aventure folle, principalement à cause de sa naïveté. Le sujet de l'éducation n'était alors que très peu évoqué. Sauf que la force demeurait due à l'interprétation naturelle des comédiens. Dans la refonte, le principal problème c'est que les personnages sont trop caricaturaux et superficiels pour vraiment arriver à une comparaison valable entre deux mondes divergents. Même si le tout se montre divertissant, on aurait voulu que l'œuvre nous présente des personnages avec plus de bagages psychologiques. Ce qui aurait, sans aucun doute, aidé les acteurs à nuancer davantage leur interprétation. Mis à part ce bémol, les personnes qui avaient aimé l'œuvre de Chris Columbus devraient tout de même trouver leur compte. Spécialement du côté de l'humour qui s'avère en définitive la plus grande réussite du remake.

Du côté technique, l'image se révèle de très bonne stature. Doté à la fois de belles couleurs et d'une reproduction des détails plus que satisfaisante, le tout rencontre un standard de qualité plus qu'acceptable. Malheureusement, je ne pourrais pas en dire autant du côté son. Bien que la piste sonore arrive à transposer parfaitement les dialogues, elle se voit nettement perdre de sa qualité à cause de ses sons ambiants réduits au strict minimum. Un problème qui minimise de beaucoup le danger auquel les personnages sont confrontés. Dans l'original, on avait l'impression que la vie d'Elisabeth Shue et de ses jeunes comparses était véritablement menacée. Et ce, autant par les truands que par la ville elle-même. Tandis que dans le remake, cette impression est complètement anéantie par l'absence de dynamisme sonore. On voit bien qu'ils sont en danger, mais on ne le ressent pas. La section des suppléments nous propose de son côté un bêtisier amusant sans plus. Il aurait été intéressant d'offrir un documentaire sur la différence entre le film de Chris Colombus et le remake.

Malgré le fait que l'œuvre est inférieure à l'original, cette transposition se démontre moins mauvaise que l'on aurait pu l'appréhender au départ. Principalement grâce à son humour efficace et sa tentative d'insuffler un peu de nouveauté au concept. C'est par l'ajout d'une deuxième gardienne que le remake se détache grandement de son original. De cette façon, la production se révèle moins prévisible et plus amusante à découvrir que l'on aurait pu présager. À voir si vous êtes un fan du film de Chris Colombus.


Cotes

Film6
Présentation7
Suppléments5
Vidéo8
Audio6