After the Storm
Trimark

Réalisateur: Guy Ferland
Année: 2001
Classification: R
Durée: 103 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 30
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez :

Selon Martin Albert
17 juillet 2001

Arno est un "bum" de plage. Il se laisse vivre au gré des vagues sous son bateau. Il fait des petites jobines ici et là. Il est amoureux de Coquina, mais la mère de cette dernière n'apprécie guère Arno. Elle croit que son genre de vie n'est pas bon pour sa fille. Un gars veut engager Arno pour diriger un yacht de millionnaire dans les eaux de Cuba. Arno refuse, mais le gars s'arrange pour faire pogner Arno dans une arnaque de trafic de drogue à son insu. Heureusement, un ami d'Arno vient à sa rescousse. Pendant ce temps, une grosse tempête se prépare au loin. Arno va se cacher dans son bateau pour se protéger de la tempête et aussi de la police qui lui court après. Le lendemain matin, la tempête s'était calmée, mais elle avait amenée le bateau d'Arno très loin dans les îles. Juste à côté du yacht des millionnaires, qui avait été renversé gardant ainsi prisonnier sous l'eau, les passagers ainsi qu'un petit requin. Arno décide d'aller piller les morts de leurs bijoux.. "Ce n'est pas du vol... ils sont déjà morts", se dit-il. Il va chercher Coquina pour l'aider, mais Jean-Pierre, le gigolo français, l'a suivit et désire sa part du butin... surtout que Jean-Pierre sait qu'il y a un million de dollars en or dans le coffret du yacht! La femme de Jean-Pierre qui les accompagne est aussi l'ex-maîtresse d'Arno! Quatre personnes sont maintenant en train de piller le bateau, mais tout le monde veut une part plus grande du gâteau. À qui faire confiance, qui tromper et avec qui s'associer? Est-ce que Jean-Pierre fait exprès pour couper l'air à Arno ou bien, c'est vraiment son compresseur qui fait défaut? Ce film est basé sur une nouvelle d'Ernest Hemingway.

Le menu de ce DVD est animé d'un coucher de soleil avec de la musique jazz. La sélection des chapitres propose cinq pages d'images fixes. La qualité de l'image anamorphique est bien, mais dans les surfaces lisses et dans le noir, nous pouvons voir des faiblesses dans la compression. Le son est très bien. Nous pouvons croire facilement que nous sommes au milieu de la pluie durant la tempête. À part ce moment, il y a très peu de son ambiophonique.

Comme extras, il y a d'abord la bande-annonce du film et celles de deux autres films de Trimark (Skipped Parts et de Steal This Movie). Également, il y a la comparaison entre le film et les storyboards pour trois scènes. Il y a ensuite une série d'interviews avec Benjamin Bratt, Armand Assante et Mili Avital. Pour finir, il y a une piste de commentaires intéressante, mais monotone avec le réalisateur Guy Ferland.


Cotes

Film4
Menu3
Suppléments5
Vidéo6
Audio6