Against The Wall
Screen Media Films

Réalisateur: Benjamin Morgan
Année: 2004
Classification: R
Durée: 84 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 19
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Émilie Langevin
24 juillet 2006

Il existe divers moyens qui nous permettent de nous exprimer et à travers lesquels nous en arrivons à nous révéler. Toutefois, certaines formes d'expression peuvent être problématiques quand elles engendrent un non-respect de la loi. Le meilleur exemple est les graffitis qui sont considérés comme étant illégaux la plupart du temps. Il devient ainsi difficile de concilier cette forme d'art avec la loi. "Against the Wall", sorti sous le nom de "Quality of Life", exploite justement cette réalité à travers divers personnages qui se font un malin plaisir à peindre sur des murs qui ne sont nullement leur propriété, ce qui leur entraîne certains démêlés avec la justice.

Micheal et Curtis sont deux amis qui ont grandi ensemble dans la ville de San Francisco et qui, au fil des années, sont devenus de véritables artistes. Toutefois, leur spécialité se trouve à être les graffitis, ce qui fait d'eux des proies rêvées pour la police. C'est ainsi qu'ils en viennent à se faire arrêter après avoir peint sur un camion. Après cette arrestation décisive, Micheal en vient à penser qu'il ferait mieux de mettre un terme à cette vie malsaine et devenir un meilleur citoyen. Curtis, quant à lui, ne se préoccupe aucunement de son casier et des obligations qu'il a envers l'autorité et continue donc de semer le trouble.

"Against the Wall" est un film qui m'a semblé extrêmement réaliste, car l'univers dans lequel gravitent les deux hommes n'est nullement enjolivé comme il est souvent le cas et le scénario est tout à fait plausible. Nous avons aussi la possibilité d'admirer de nombreux graffitis et de voir comment on s'y prend afin de confectionner ceux-ci, et ce, à une vitesse surprenante. Malgré certaines longueurs, ce film est bien intéressant et la fin est vraiment saisissante et bouleversante.

Quant à l'aspect vidéo, celui-ci est de qualité bien ordinaire. En effet, lors des segments plus sombres, qui sont d'ailleurs majoritaires, nous pouvons percevoir la granularité de l'image. De plus, les couleurs sont très foncées, ce qui confère un aspect plus noir au film. L'aspect audio est également très ordinaire et il est parfois ardu de bien entendre les dialogues. Toutefois, j'ai bien aimé la trame musicale aux saveurs de hip-hop qui complète parfaitement la trame sonore. La présentation, pour sa part, est ordinaire, mais tout de même appréciable. Le menu nous accueille avec la scène finale du film et nous pouvons entendre Micheal qui exprime son point de vue sur son mode de vie. En ce qui concerne les suppléments, il s'agit d'une trame de commentaires émise par le réalisateur (notre copie avancée n'avait pas encore la piste de commentaires en place, donc je n'a pas pu l'auditionner).

"Against the Wall" est un film qui m'a agréablement surprise et qui m'a profondément touchée vers la fin. D'ailleurs, j'ai trouvé cela intéressant de découvrir un nouvel univers qui m'était totalement étranger et d'arriver à comprendre ce qui peut motiver certaines personnes à risquer un séjour en prison afin de s'exprimer. Il s'agit vraisemblablement d'un film intéressant et parfaitement crédible.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments-
Vidéo6
Audio6