A Guide for the Married Man
20th Century Fox

Réalisateur: Gene Kelly
Année: 1967
Classification: PG
Durée: 91 minutes
Ratio: 2.35:1 / 1.33:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST, Mono), Espagnol (Mono), Français (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-10)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ostiguy
4 septembre 2005

On oublie souvent que Gene Kelly, le célèbre danseur et interprète de nombreux classiques de l'âge d'or de la comédie musicale américaine, fut également réalisateur à ses heures. En fait, il a coréalisé avec Stanley Donen trois films, dont le chef d'œuvre Singing in the Rain, avant de s'attaquer seul à la réalisation. "A Guide for the Married Man" (son cinquième film en solo) est une comédie débridée ayant pour thème la fidélité conjugale.

Paul Manning (Walter Matthau) est marié à Ruth (Inger Stevens) depuis quelques années. Ils ont une petite fille et semblent parfaitement heureux en ménage. Pourtant, depuis peu, Paul semble attiré par d'autres membres de la gent féminine, en fait, par toutes les femmes qu'il rencontre! Ce phénomène le bouleverse complètement. Son meilleur ami et collègue de travail, Ed (Robert Morse), remarque le mal qui ronge lentement son copain et décide, en bon samaritain, de devenir son guide sur le chemin de l'infidélité. Il lui donne des conseils et le met en garde contre certaines pratiques en lui racontant diverses anecdotes. Ces exemples de choses à faire et ne pas faire sont illustrés par de courtes scènes interprétées par des légendes de la comédie (Lucille Ball, Art Carney, Sid Caesar, Terry-Thomas, Jack Benny et Phil Silvers, pour ne nommer que ceux-là). Ces petits sketchs sont d'inégale qualité, mais soulignons la performance hilarante de Sid Caesar dans le rôle de ce mari qui se fait surprendre au restaurant avec sa maîtresse. Terry-Thomas se démarque également dans le rôle du pauvre homme qui commet l'erreur d'amener sa maîtresse (la sulfureuse Jayne Mansfield) chez lui en l'absence de sa femme et qui panique littéralement lorsque sa douce amie n'arrive plus à retrouver son soutien-gorge qu'elle a égaré quelque part dans la chambre...

Le film nous présente donc, en diverses étapes, les préparatifs de la soirée d'amour interdit de Paul. On a même droit à une répétition générale alors que Paul, la veille de son forfait, emmène Ed (dans le rôle d'une éventuelle petite amie) à l'hôtel pour vérifier que tout est bien huilé et qu'aucune mauvaise surprise ne viendra entacher son expérience.

Le film, réalisé en pleine révolution sexuelle, ne fait pas dans la dentelle. Tout est gros et typé. De plus, on peut ressentir un malaise lorsqu'on constate le rôle dévolu aux femmes dans cette comédie. Elles sont toutes belles et dociles (même les épouses) et sont présentées davantage comme des objets de désir pour l'homme que comme des êtres humains à part entière. Cela ne passerait plus du tout aujourd'hui, il est donc important de se replacer dans le contexte pour apprécier le film. La chanson thème (interprétée par les Turtles, un groupe à succès de l'époque) et le générique en dessins animés (nous présentant diverses visions de la vie conjugale de l'âge de pierre à nos jours) sont très représentatifs des comédies de cette époque. L'interprétation de Matthau et de Morse est sans faille et la réalisation de Kelly est énergique, mais manque un peu d'imagination.

L'édition DVD est d'une bonne qualité. L'image est bien conservée et la brillance des couleurs est parfaite. Par contre, on remarque du blocage dans certaines scènes, principalement en extérieur. Le son est bien dans la version originale, mais résonne un peu dans la version française. Aucun supplément n'est offert, hormis la bande-annonce. Le graphique du menu est amusant, mais un peu de musique l'aurait certainement agrémenté.

Gene Kelly réalisera son meilleur film (si on excepte ses collaborations avec Donen) deux ans après "A Guide for the Married Man", soit Hello Dolly! où il utilisera de nouveau les talents de Walter Matthau. On a donc à faire ici à un film mineur de Gene Kelly. Qu'à cela ne tienne, on ne devrait pas bouder cette gentille comédie. Assez courte, elle nous fait passer un très bon moment. De plus, les artistes invités donnent le meilleur d'eux-mêmes dans le peu qu'ils on à faire et cette galerie de portraits typiques vaut à elle seule le détour!


Cotes

Film7
Présentation7
Suppléments3
Vidéo8
Audio7