Alexander The Last
E1 Entertainment / IFC Films

Réalisateur: Joe Swanberg
Année: 2009
Classification: 18A
Durée: 72 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 774212102943

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Émilie Langevin
8 mars 2010

"Alexander The Last" dresse le portrait d'un jeune couple marié qui connaît quelques difficultés lorsqu'Alex, la femme qui est actrice, éprouve du désir pour son partenaire de scène qui s'amourache de sa sœur. La relation entre les deux sœurs va donc se détériorer peu à peu et Alex tâchera de se rapprocher de son mari musicien, ce qui est plutôt ardu étant donné que celui par lequel elle est tentée passe bien du temps dans sa demeure. Un triangle amoureux pour le moins particulier s'en suivra alors.

Ce film est plutôt court (72 minutes) et semble être improvisé d'un bout à l'autre, ce qui est d'ailleurs le cas comme le confirme le réalisateur dans les suppléments. En fait, tous les acteurs ont contribué à l'écriture du scénario. Personnellement, il m'a été difficile de bien suivre l'histoire étant donné le caractère improvisé et j'irais même jusqu'à dire non final. On dirait plutôt une œuvre en cours de production plutôt qu'un produit fini.

L'aspect vidéo est de qualité bien ordinaire ce qui est peu surprenant étant donné le genre de film. Les couleurs sont plus ou moins jolies et on peut voir quelques défauts de compression numérique. L'aspect audio est correct, la plupart des dialogues étant bien audibles et se mélangeant bien avec la trame musicale. J'ai aimé les chansons de celui qui joue le mari musicien. La présentation générale est jolie. Les suppléments pour leur part consistent en une quinzaine de minutes de scènes supprimées que le réalisateur Joe Swanberg nous introduit. De plus, nous pouvons écouter une trame de commentaires émis par le réalisateur qui nous permet enfin de comprendre le propos et la direction du film. En fait, j'irais même jusqu'à dire que le film est nettement plus appréciable avec ses explications et ses anecdotes.

"Alexander The Last" est très particulier, autant du point de vue du traitement que du scénario qui va un peu dans tous les sens à la fois. Il faut vraiment aimer ce genre pour apprécier le tout, sinon on s'y perd facilement et nous n'y voyons peu d'intérêt, voire aucun. D'ailleurs, les critiques sont extrêmement mitigées, certaines criant au génie et d'autres à l'ennui.


Cotes

Film5
Présentation7
Suppléments6
Vidéo6
Audio7