Alfie
Special Collector's Edition
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Charles Shyer
Année: 2004
Classification: 14A
Durée: 105 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Émilie Langevin
13 mars 2005

En 1966, une nouvelle invasion britannique a déferlé sur l'Amérique, non pas sous une forme musicale, mais bien via un petit film intitulé Alfie. Ce dernier a projeté Michael Caine au rang des grands comédiens du moment et en a fait une coqueluche auprès de la gent féminine. Tous et toutes ont craqué pour cet Anglais au fort accent ainsi qu'à son charme indéniable. Une quarantaine d'années plus tard, un nouveau film rendant hommage à Alfie est réalisé. Concept obligeant, c'est une fois de plus à un jeune comédien anglais que revient l'honneur de camper le rôle du séducteur. Qui de mieux placé que Jude Law, la vedette masculine du moment, pour interpréter cet irréductible don Juan!

Conservant l'approche à la première personne faite dans le film original (Alfie parle constamment à la caméra), cette nouvelle version raconte les péripéties d'Alfie Elkins (Jude Law), modeste chauffeur de limousines à Manhattan, qui aime bien profiter de ce que la vie lui offre, et ce, en particulier en matière de femmes. Qu'il s'agisse de la flamme de son meilleur ami, d'une mère célibataire, d'une femme négligée par son mari, d'une jolie droguée ou même d'une quinquagénaire, il tente sa chance. Par contre, son irrévocable penchant deviendra sa principale source de problèmes quant à ses relations interpersonnelles ainsi que face à lui-même.

Les concepteurs ont eu la bonne idée de déplacer l'action de ce film de Londres vers New York et d'adapter les valeurs sociales au contexte des années 2000. Si Jude Law crève l'écran en Alfie et se veut un excellent successeur de Michael Caine, les personnages féminins manquent malheureusement de dimension. Le scénario, malheureusement bâclé, ne permet pas au film d'avoir sa propre âme et demeure simplement une adaptation assez fidèle de l'œuvre originale.

L'aspect vidéo est particulièrement réussi, et ce, sur plusieurs domaines. D'abord, l'image est d'une parfaite netteté, aucune granularité n'étant visible. De plus, les couleurs sont très belles et d'une agréable vivacité. En ce qui a trait à l'aspect audio, celui-ci est satisfaisant, mais, étant donné que les dialogues constituent le noyau du film, les hauts parleurs arrière sont rarement sollicités. Quant aux échanges entre les personnages, ceux-ci sont aisément perceptibles et il faut mentionner que la trame sonore se symbiose à merveille à la trame audio. En effet, celle-ci est excellente et je félicite les principaux concepteurs, c'est-à-dire Mick Jagger ainsi que Dave Stewart.

Le menu nous accueille sublimement sous une musique fort appréciable et nous présente plusieurs extraits entrecoupés du film. Nous naviguons à travers les options avec un point d'interrogation s'illuminant lors d'une sélection. Pour ce qui est des suppléments, ceux-ci ne peuvent être exprimés ainsi, car ils constituent en fait la majeure partie du DVD. Nous avons d'abord droit à deux trames de commentaires émises par le directeur, Charles Shyer, ainsi que le monteur, Padraic McKinley, pour la première et par Charles Shyer, une fois de plus, ainsi qu'Elaine Pope, la productrice, pour la seconde. La première traite majoritairement des étapes du montage et nous explique dans les plus profonds détails la complexité de l'assemblage des différentes scènes. Pour ce qui est de la deuxième, il est question de l'évolution des personnages ainsi que de l'histoire sous l'angle de ses concepteurs.

Vient ensuite le boni intitulé "Roundtable" où nous pouvons voir la discussion entre les principaux collaborateurs du film. Le sujet principal est l'adaptation de l'œuvre originale et j'ai trouvé bien intéressant le fait d'avoir divisé l'écran afin de nous montrer en images ce qui était dit. "The World of Alfie" nous montre ce qui a dû être fait afin de moderniser le film et il est aussi question de la motivation du choix de Jude Law en tant qu'acteur principal. Nous avons également droit à "The Women of Alfie", que j'ai trouvé particulièrement intéressant, car il nous expose les cinq femmes dans la vie d'Alfie et les compare à celles du film original. Nous y découvrons certaines différences très. Le supplément "Alfie: Deconstruction of a Scene" nous démontre à quel point le tournage d'une simple scène peut s'avérer extrêmement complexe. Padraic McKinley nous parle de la brève scène pendant laquelle Alfie déambule dans les rues de Manhattan sur sa petite Vespa, qui a en fait nécessité de longues heures de tournage ainsi que trois lieux de tournage différents. "Gedde Watanabe Dance Footage" est en fait un aperçu d'une séquence de danse de l'acteur Gedde Watanabe, soi-disant hilarante, avec commentaires facultatifs de Charles Shyer ainsi qu'Elaine Pope.

Le supplément suivant s'intitule "Let The Music In" nous explique toutes les sphères de la musique du film et nous y entendons constamment certaines chansons de la trame sonore, ce qui, à la longue, s'avère plutôt répétitif. Nous avons également droit à huit scènes retranchées et une sélection individuelle est disponible. De plus, nous pouvons les visionner avec les commentaires de Charles Shyer ainsi qu'Elaine Pope qui nous justifient la suppression de ces scènes. Nous pouvons admirer le "Script Gallery" qui est en fait des bribes du scénario de six scènes, ce qui, à mon avis, s'avère d'aucune utilité. Pour ces mêmes six scènes, nous pouvons voir les dessins très complets et détaillés qui les caractérisent dans "Storyboard Gallery". Pour ce qui est du boni "Production Gallery", il s'agit des images des principaux décors et maquettes relatifs au film. Finalement, nous pouvons visionner quatre bandes-annonces, soit "Alfie", Lemony Snicket's A Series of Unfortunate Events, Suspect Zero ainsi que Coach Carter.

"Alfie" confirme sans aucun doute le talent et le charme indéniable de Jude Law. Cette adaptation plutôt linéaire de l'œuvre originale mérite tout de même que nous y jetions un coup d'œil et s'avère malgré tout supérieure aux nouvelles versions de films qu'Hollywood nous propose habituellement. La qualité du produit et la quantité des bonis en font un DVD très complet qui devrait rassasier les fans de Jude Law.


Cotes

Film7
Menu7
Suppléments9
Vidéo9
Audio8