Ali
Columbia TriStar Home Entertainment

Réalisateur: Michael Mann
Année: 2001
Classification: R
Durée: 157 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez :

Selon Guillaume Vézeau
9 mai 2002

Ali est selon plusieurs, le meilleur athlète de tous les temps. Lors de sa carrière, il a non-seulement marqué la boxe à jamais, mais également la mentalité des gens de l'époque. Il était une source d'inspiration pour la jeunesse afro-américaine et un anti-héros pour la population blanche.

Personnellement, n'étant pas très âgé, je ne connaissais Mohammed Ali que de nom. Je savais que c'était un boxeur et qu'il était très bon, mais le reste m'était inconnu. Le film ne nous montre pas une vue générale de sa vie, il se concentre plutôt sur une période de dix ans, ce qui m'a très déçu. Nous ne savons donc rien du tout à propos de son enfance, de ses motivations qui l'ont poussé à la boxe, de son cheminement dans ce milieu, de sa retraite et de sa maladie. Le long métrage débute alors qu'il obtient son premier combat de championnat, lorsqu'il combattait sous le nom de Cassius Clay. Justement, ce combat, quoique très bien filmé, est beaucoup trop long (environ quinze minutes). Lorsque le film vient de débuter et qu'il n'y a pas vraiment de contexte, c'est à mon avis déplacé. Par la suite, on n'entend presque plus parler de boxe, mais bien de religion et de la culture noire. Le film prend une tournure politique et on s'attarde plus à la philosophie d'Ali, qu'à ses accomplissements. Malcom X occupe un rôle important dans le film, ainsi que d'autres figures religieuses noires. On explique aussi un peu trop rapidement d'où lui vient son nom. La performance des acteurs est par contre superbe, je ne pensais pas que Will Smith aurait fait du si bon travail, au début, je l'imaginais encore comme un acteur qui ne sait que faire des comédies, mais il m'a très rapidement convaincu de son sérieux. Le film en général est long, beaucoup trop long. Visuellement, le film vaut la peine d'être vu, les détails sont présents et la photographie est très bien faite, mais comme divertissement, il y a un gros manque. Je m'attendais justement à un film plus agréable, plus distrayant, j'ai été bien déçu.

Pour débuter le menu, il y a une courte animation d'environ dix secondes, montrant quelques segments tirés du film. Une belle animation, mais par la suite, le menu devient statique. Le fond est noir avec la photo de Will Smith et les différentes sélections sont écrites en rouge avec un genre d'éclair qui les illuminent parfois. Cette page est agrémentée de musique, mais celle-ci tombe vraiment sur les nerfs, un genre de symphonie de tambours. Les autres pages sont également statiques, de même que pour la sélection de chapitres qui est garni d'un fond rouge vraiment laid.

La présentation visuelle du film est en général, d'une qualité très élevée. Le ratio par contre est tout de même petit pour les gens qui ne possèdent pas un grand téléviseur, les bandes noires sont assez larges (même ceux qui ont un téléviseur 16x9 auront des barres noires!). Les haut-parleurs sont très bien utilisés, et ce, même si le film ne comporte pas vraiment d'action. La musique et les bruits de foules et d'appareils photos sont très bien rendus, les dialogues ne sont par contre pas toujours clairs, ils sont parfois moins forts que les bruits ambiants.

Je m'attendais à une édition spéciale avec ce titre d'envergure même s'il n'a pas obtenu le succès escompté au cinéma, mais au contraire, nous n'aurions pas pu avoir un DVD avec moins d'extras.

C'est simple, il n'y a que trois bandes annonce qui sont présentées en format panoramique avec un bon son 5.1. La première est celle d'Ali, que j'aurais du visionner avant de voir le film pour être moins déçu. Elle reflète l'ambiance du film, mais ne donne pas vraiment envie de le visionner. Ensuite nous avons droit à la première bande-annonce de Men In Black 2, qui ne nous en dévoile pas trop, mais nous plonge dans le contexte du film qui reprend la formule du premier film. Pour conclure, nous avons la fantastique annonce de la dernière réalisation de Sam Raimi, le film de l'heure, Spiderman.

Une grande déception du côté film et DVD.


Cotes

Film5
Menu4
Suppléments1
Vidéo8
Audio8