Alien Nation
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: Graham Baker
Année: 1988
Classification: R
Durée: 90 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD41 et DD20), Français (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Martin Albert
9 avril 2001

Ce film est à moitié chemin entre un film de science-fiction et un film policier : un film policier-fiction. Ça se passe trois ans après l'arrivée d'une race d'esclaves extra-terrestres qui demandent refuge sur terre. Ils sont acceptés, après avoir passer du temps en quarantaine, tel une autre race sur terre... avec tous les préjudices qui son attachés à être différent. Le film raconte l'histoire d'un policier nommé Sikes, dont le partenaire et grand ami a été tué par une bande de criminels extra-terrestres dans le "Slug City". Avec son nouveau partenaire (un extra-terrestre nommé Samuel "Georges" Francisco), il va essayer de retrouver ces criminels pour venger la mort de son ami. Lui et Georges vont partager durant l'enquête des secrets qui leur font mal. On y apprend en même temps des petites choses comiques sur ces extra-terrestres. Par exemple que le lait suri est comme de la boisson pour eux (yark!!) et comment leur donner un coup pied dans les couilles. Mais Georges veut suivre les procédures à la lettre tandis que Sikes les ignores pour trouver son gars. Georges lui cache une gros secret de celui-ci et il n'aime pas ça.

Le menu est fixe et très simple. Il en est de même pour la sélection des chapitres. La qualité de l'image est excellente. Pas vraiment de défaut apparent. La piste sonore anglaise en Dolby Digital 4.0 est très bien faite. Il n'y a pas d'utilisation déplacée, mais elle est constamment utilisée pour l'ambiance.

Les extras commencent mal avec un documentaire promotionnel d'environ sept minutes contenant 15% d'interviews et le reste en images tirées du film. On y voit tous les bons bouts! Il semble être d'époque et c'est intéressant qu'il soit là quand même... et j'ai remarqué dans celui-ci que le méchant n'était nul autre que Terence Stamp (The Limey). Ah, mais ils se reprennent avec un excellent petit vidéo de trois minutes et demi derrière les caméras (littéralement) et qui montre les étapes du tournage de deux scènes du film. C'est ainsi comme je les aime : Sans commentaires spéciaux, nous ne faisons que regarder et écouter comme si nous étions sur place. Pour finir, il y a une bande-annonce théâtrale et trois bandes-annonces TV. Il y a aussi les bandes-annonces des films Aliens, Enemy Mine, Independence Day, The Abyss et Zardoz.


Cotes

Film7
Menu1
Suppléments5
Vidéo8
Audio7