All the Real Girls
Columbia TriStar Home Entertainment

Réalisateur: David Gordon Green
Année: 2002
Classification: G
Durée: 108 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Français, Espagnol, Portugais
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Amélie Gravel
15 août 2003

"All The Real Girls" est un film indépendant qui nous change de tous les grands succès américains qui finissent toujours bien (ou presque). Il s'est en effet démarqué lors du festival des films Sundance (fondé par Robert Redford), qui apporte du support pour le développement des films indépendants ainsi qu'aux réalisateurs et scénaristes nouvellement arrivés dans le milieu et qui tentent d'y faire leur place. La production de David Gordon Green (qui a connu son premier succès en réalisant George Washington) a gagné le grand prix du jury dans la catégorie "Emotional Truth" et a récompensé l'actrice Patricia Clarkson pour son extraordinaire performance.

L'histoire de "All The Real Girls" est très simple. Il y a d'abord Paul (Paul Schneider), qui est pratiquement le tombeur de toutes les dames du petit village où il vit, en Caroline du Nord. Sa réputation de salaud est vraiment ancrée dans le cœur des vingt-six filles qu'il avait réussi à charmer, ainsi que dans celui de tous les habitants du village, puisque tout le monde le connaît. Son caractère changera du tout au tout lorsque la sœur de son meilleur ami, Noel (Zooey Deschanel), reviendra en ville après avoir étudié pendant près de dix ans dans un pensionnat réservé aux filles. Paul en tombera amoureux, et cela deviendra réciproque. Cette romance ne fera pas le bonheur de Tip, le frère de la belle, qui croit que Paul veut faire le même coup à sa sœur qu'à toutes les autres filles. Cela ira même jusqu'à complètement ruiner leur amitié, bien que Paul tente de démontrer que ses sentiments sont honnêtes, pour une fois.

Le film a quelque chose de positif : il est très réaliste. Lorsque nous le visionnons, il est très facile de nous identifier aux personnages, et nous y entendons exactement le même type de conversation que nous pourrions avoir à tous les jours. Ainsi, le scénario est bien écrit, mais peu intéressant. C'est comme si nous prenions la vie de n'importe qui de notre entourage et en faisions un film. Nous allons au cinéma souvent pour nous changer les idées, alors qu'avec "All The Real Girls", nous retombons dans notre vie quotidienne. Les thèmes exploités dans le film sont l'amour, bien sûr, l'amitié, la tromperie, le sexe, la grossesse indésirée, bref, tous des thèmes qui touchent notre société actuelle.

Je n'ai pas vraiment aimé la fin : je ne dirai pas ce qui se passe pour ne pas gâcher votre écoute, mais je tiens seulement à dire qu'elle est tout contraire à l'habituel "ils furent heureux et…". C'est sûr que c'est quelque chose de bien, puisqu'il se démarque des autres productions, mais je dois avouer que j'ai été déçue quand même.

Les artisans de ce DVD ont été très avares avec les suppléments. Nous retrouvons tout de même une piste de commentaires de David Gordon Green qui est intéressante puisque cet homme de 27 ans a à la fois écrit et réalisé "All The Real Girls". Son champ d'expertise s'en trouve donc élargi, et il peut aussi bien parler de la manière dont a été conçue l'histoire que de comment elle a pris vie sur le grand écran. Il y aussi un petit documentaire sur l'évolution du tournage, qui regroupe des commentaires du réalisateur et de plusieurs acteurs du film. C'est assez intéressant puisqu'ils commentent beaucoup l'histoire du film, ce qui nous amène à comprendre la psychologie des personnages.

D'un côté moins technique, nous pouvons voir quatre scènes supprimées. En les visionnant, j'ai été bien contente qu'elles n'apparaissent pas dans le film puisqu'elles montrent des moments où les personnages ont l'air complètement pathétiques. Ça aurait été un peu déprimant de les voir. Finalement, nous retrouvons les bandes-annonces du film qui nous intéresse présentement ainsi que de Love Liza, qui est déjà disponible parmi les DVD de Columbia TriStar Home Entertainment. Le menu du DVD est moins qu'ordinaire : il est illustré par une photo du couple en vedette dans "All The Real Girls". C'est tout.

J'ai trouvé la photographie du film très fade, donnant un aspect vieillot au film. Je ne me rappelle pas y avoir vu une seule couleur vive. Le choix des couleurs ressemble à l'automne, une saison triste et non chaleureuse. Je ne sais pas si c'est bien le résultat que le réalisateur espérait, mais c'est ce que j'ai ressenti en visionnant "All The Real Girls".

Du côté du son, il n'y a rien d'extraordinaire. Il n'y a presque aucune musique, sauf dans le générique, et je dois dire que cette dernière n'est pas très inspirante. Elle a un ton mélancolique, qui n'amène rien de très joyeux dans le film. Les dialogues sortent très bas, et les acteurs n'aident pas à faire comprendre leur prononciation : ils semblent tous mâcher leurs mots, les gars parlent avec un débit vraiment rapide lorsqu'ils parlent ensemble. Je comprends habituellement très bien l'anglais, mais j'ai eu de la difficulté cette fois avec leurs dialogues.

"All The Real Girls" ne sera pas un succès commercial énorme, puisqu'il ne vise pas les amateurs de films typiquement américains, mais bien ceux qui touchent plus à la vraie vie, sans exagération, sans effet spécial, sans action, presque même sans histoire définie. Il a tout de même son charme, puisqu'il a réussi à toucher beaucoup de gens avec le réalisme dont il fait preuve en montrant les aspects de cette histoire d'amour entre jeunes adultes pourtant sincères, mais qui n'auront pas toutes les chances de démontrer leurs vrais sentiments.


Cotes

Film5
Menu2
Suppléments6
Vidéo4
Audio5