American Descent
Anchor Bay

Réalisateur: Brooks Hunter
Année: 2014
Classification: 18A
Durée: 83 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 013132636818

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
13 avril 2016

Il y a de ces jours où l'on découvre de vrais petits bijoux lorsqu'on ne s'en attend pas, mais à d'autres occasions, un film qui sort de nulle part devrait rester d'où il est sorti. La deuxième phrase résume bien mon expérience cinématographique avec le film "American Descent" du réalisateur Brooks Hunter et mettant en vedette Eva Link, Madeline Link, Olivier Suprenant et Caeden Lawrence où en d'autres mots, une belle brochette d'inconnus.

Alors que leur père est en mission en Afghanistan, Kate et Morgan reçoivent un DVD anonyme qui semble venir du camp de base où se trouve leur père. Le contenu est assez traumatisant, elles y retrouvent une vidéo d'une femme attachée à un arbre en plein milieu du bois. Après l'avoir écouté avec leurs amis John et Rhys, ils découvrent où se trouve l'endroit et décident d'aller voir pour le plaisir pensant que tout ça n'est qu'un vulgaire canular. Rendus sur place, ils trouvent une clé USB qui les lance sur une autre piste et la chasse au trésor commence. Cependant, la finalité de cet étrange jeu est loin d'être un véritable trésor et les quatre adolescents se retrouvent dans une terrifiante histoire sortie tout droit de la tête du psychotique sergent Stephen Harris qui ne veut qu'assouvir sa soif de vengeance.

Au niveau technique, on retrouve ce film sur les tablettes dans un boîtier standard sous une image sanglante où l'on aperçoit un soldat agenouillé devant une caméra. Le menu est très simpliste, les options sont présentes et tout est statique, accompagné de musique. Pour ce qui est de la qualité vidéo, c'est ici que ça accroche le plus. Comme le film est tourné caméra à l'épaule, style très amateur, l'image en souffre. Cadrage à désirer, qualité médiocre, couleurs ternes, montage fait à la presse et j'en passe. Au niveau sonore, quoique moins pire que le vidéo, ce n'est pas à tout casser. Le mixage est encore une fois de niveau amateur, rien ne semble vouloir cohabiter avec le reste, c'est vraiment un quatre-vingts minutes pénible à passer. On ne retrouve rien au niveau des suppléments sauf quelques bandes-annonces à l'insertion du disque.

Au final, le film "American Descent" pourrait se qualifier comme un exercice de style. Cependant, cet exercice, je ne l'ai vraiment pas apprécié, même si je passe par-dessus les problèmes au niveau technique, le scénario tient sur une serviette de table et tous les acteurs pourraient se retrouver dans les catégories "Liquid Paper Masculin" ou "Liquid Paper Féminin" dans l'excellent gala annuel des Aurores d'Infoman.


Cotes

Film1
Présentation2
Suppléments-
Vidéo3
Audio4