American Gun
Miramax

Réalisateur: Alan Jacobs
Année: 2002
Classification: 14A
Durée: 90 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Raphaël Martin
5 mars 2004

À l'approche du réveillon de Noël, Penny Tillman, femme dans la trentaine, décide d'aller passer quelques jours avec ses parents, Martin et Anne. La réunion familiale est cependant rapidement gâchée lorsque Penny est tuée alors qu'elle allait faire des emplettes de dernière minute. Dévasté par la situation, Martin Tillman décide de retrouver le meurtrier en traçant le numéro de série inscrit sur le fusil Magnum .357 qui a été découvert le soir du crime. Parcourant l'Amérique, le vieil homme rencontrera les différents propriétaires de l'arme. À travers son périple, divers souvenirs de la Deuxième Guerre mondiale, à laquelle il a participé, viendront le hanter.

Écrit et réalisé par Alan Jacobs, "American Gun" est loin d'être un film d'enquête sur la simple recherche d'un meurtrier. Il ne fait pas non plus l'étalage des avantages et désavantages à posséder une arme (on a laissé ce soin à Bowling for Columbine). Dans ce cas-ci, on est davantage interpellé par les sentiments et les impressions de Martin Tillman qui écrit de nombreuses lettres à sa fille décédée pour lui expliquer ce qu'il vit. Joué magnifiquement par James Coburn, le rôle de Martin Tillman a la caractéristique d'être le dernier dans la carrière du légendaire acteur. En effet, Coburn est décédé d'une crise de coeur en novembre 2002, peu de temps après la fin du tournage. Même si la performance de Coburn surpasse celle de ses collègues, reste qu'il est bien entouré. Dans le rôle de Penny, on retrouve Virginia Madsen et Anne est interprétée par Barbara Bain. Il faut mentionner également le jeu d'Alexandra Holden qui personnifie la petite-fille de Martin, ainsi que Ryan Locke qui joue le jeune Martin du temps de la Deuxième Guerre mondiale.

Étant un film indépendant qui n'a pas bénéficié d'une énorme distribution en salles, "American Gun" sort en DVD sur une édition épurée de tout supplément directement reliés au film. On ne retrouve qu'un documentaire intitulé "James Coburn: Bang the Gong". Fort intéressant, ce vidéo de plus de 40 minutes se veut une biographie de la vie du défunt Coburn. On y voit donc une tonne d'extraits de films dans lesquels il a joué et c'est intéressant pour les néophytes de l'acteur d'avoir un survol de sa carrière qui a duré cinq décennies. Bizarrement, on ne fait aucune mention du film "American Gun". Le documentaire n'a pas été conçu pour ce DVD, car il a déjà été télédiffusé à l'émission "Biography" sur le réseau A&E. Les suppléments se concluent avec des bandes-annonces des films Dirty Pretty Things, Magdalene Sisters et Only the Strong Survive. Donc, aucun supplément sur le film "American Gun" comme tel. Il aurait été intéressant d'y avoir au moins une piste de commentaire avec le réalisateur Alan Jacobs qui aurait pu raconter comment ce fut de travailler avec Coburn et de savoir que ce film fut son dernier en carrière.

Le menu du DVD est simple avec un montage photographique de différentes images du film. Toutes les pages sont statiques et ne comportent aucune transition lorsqu'on navigue. L'aspect visuel est très appréciable pour un film avec un budget plus restreint que les gros "blockbusters" américains. Néanmoins, à quelques reprises, l'image perd de sa qualité, surtout dans les séquences sombres. Pour ce qui est de la portion sonore, elle est aussi acceptable quoiqu'elle aurait pu être légèrement davantage dynamique. En effet, surtout au début du film, on y voit des scènes de guerre et les canaux arrière sont très peu exploités. Le reste du film ne possédant que très peu de scènes d'action, la majorité du son se concentre dans les canaux avant.

"American Gun" est un film qui mérite d'être vu, ne serait-ce que pour admirer la grande et dernière performance d'un acteur remarquable en James Coburn. Sans posséder le côté ironique d'un Bowling for Columbine, ce film introspectif devrait toutefois faire réfléchir la plupart des cinéphiles à propos de la possession d'armes à feu.


Cotes

Film8
Menu1
Suppléments4
Vidéo7
Audio7