American Wedding
Extended Unrated Party Edition
Universal Studio

Réalisateur: Jesse Dylan
Année: 2003
Classification: 18A
Durée: 104 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD20), Espagnol (DD20)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Raphaël Martin
13 janvier 2004

En 1999, un petit film pour ados secoue l'Amérique entière avec ses blagues scabreuses et scatologiques, mais ô combien rigolotes. American Pie met en scène quatre adolescents qui font le pari de perdre leur virginité d'ici leur bal de finissants. Le long métrage comprend divers acteurs plus ou moins connus, tels Jason Biggs, Chris Klein, Shannon Elizabeth et un nouveau venu au grand écran: Seann William Scott. Après un succès foudroyant en salles et en vidéo, on s'empresse de créer une suite. Celle-ci, moins comique que l'originale, réussit tout de même à satisfaire le jeune public cible. Avec une recette gagnante, les bonzes de Universal Pictures décident de revenir avec un troisième opus qui, selon leurs dires, serait le chapitre final de cette trilogie. Et l'on décide de clore la saga sur une note ultime: le mariage de Jim, l'ado qui a connu tous les problèmes imaginables avec son entrejambe.

Malheureusement pour les amateurs des deux premiers "American Pie", ce dernier volet marque l'absence de la quasi-totalité du casting féminin original (exit Shannon Elizabeth, Tara Reid et Mena Suvari, ne reste qu'Alyson Hannigan), de même que Chris Klein, qui jouait pourtant l'un des personnages-clés dans les deux autres films. Ainsi, puisque plusieurs personnages ne sont pas de retour dans "American Wedding", on a décidé de s'attarder sur les "survivants", c'est-à-dire Jim, Michelle, Kevin, Finch et surtout Stifler. En effet, dans le premier film, le personnage de Seann William Scott était davantage relégué au second plan. Dans le deuxième, sa place fut plus imposante, mais c'est vraiment dans le dernier film que Stifler vole la vedette. Et heureusement, le résultat s'avère plutôt comique.

L'histoire débute par une demande en mariage très inhabituelle, avouons-le, de Jim envers Michelle. Après que celle-ci ait accepté, les préparatifs pour le mariage commencent. Il faut choisir les fleurs, la robe et préparer les invitations. Alors que le tout se déroule rondement, Stifler surgit de nulle part. Évidemment, après tout ce qu'il avait fait dans le passé (voir les deux premiers films), personne ne lui avait mentionné le mariage éminent de Jim et Michelle. Aussitôt mis à l'affût, Stifler se met en tête d'organiser un enterrement de vie de garçon pour Jim qui profitera, bien entendu, davantage aux autres participants qu'au futur marié lui-même. Ce dernier, pendant ce temps, tente tant bien que mal de se faire accepter de ses beaux-parents après qu'il ait été pris dans une situation assez compromettante (une fois de plus!).

Je dois admettre que les deux premiers "American Pie" m'ont bien plu. Certes, ce n'est pas un humour qui vole haut, mais je trouve qu'il faut savoir rigoler à certains moments de notre vie. Oui, je préfère les comédies intelligentes et qui ont un contenu recherché. Mais parfois, j'avoue que ça fait du bien de mettre son cerveau à "off" et de ne rechercher rien d'autre que le divertissement en regardant une bonne comédie pour ados. Et de ce côté, la trilogie "American Pie" remplit parfaitement le mandat. Peut-être y a-t-il également le fait que je m'identifie un peu à ces jeunes hommes timides et enjoués.

N'empêche que je doutais fortement de la qualité comique du troisième film avant de le visionner. Après un second chapitre qui s'essoufflait par moment, je me demandais comment le scénariste Adam Herz allait retrouver la touche pour ce dernier chapitre. Eh bien, je dois dire qu'"American Wedding" est le film où j'ai le plus ri des trois! La très grande présence du personnage de Stifler y est sûrement pour quelque chose. Ce dernier vole facilement la vedette à chacune de ses apparitions à l'écran, et elles sont nombreuses. Les personnes qui n'apprécient pas le jeu de Seann William Scott devraient éviter ce film. Pour les autres, vous serez comblés. Le fait de voir Stifler jouer le rôle d'un garçon rangé et honnête pour conquérir Cadence est tout simplement hilarant.

Pour ce qui est des autres personnages, ils sont tous moins présents que dans les deux premiers films. Jim réussit quand même à se mettre les pieds dans les plats à quelques reprises. Finch ne porte pas Stifler dans son cœur et on en a encore une fois l'exemple avec Cadence. Quant à Kevin, il n'est qu'un simple figurant aux côtés des autres protagonistes. Je me suis même demandé ce qu'il faisait dans le film, alors que ses apparitions sporadiques sont toutes plus ou moins importantes dans l'histoire.

Pour un film populaire et fortement attendu comme "American Wedding", Universal n'a pas lésiné sur l'édition DVD. Le menu du disque est intéressant visuellement. Sur la page principale, il comprend diverses animations en plus de séquences du film. Lorsqu'on navigue d'une page à l'autre, on a droit à une transition qui se veut également une courte scène du film. Ces scènes sont cependant en plein écran. Les autres pages du menu sont statiques. "American Wedding" est comme ses prédécesseurs, c'est-à-dire qu'il contient beaucoup de musique. L'aspect sonore de cette édition est bien rendu, même s'il ne se démarque pas vraiment. Les chansons ressortent bien et les dialogues sont bien perceptibles. Le DVD contient deux versions du long métrage, celle classifiée (rated) et la non-classifiée (unrated). Cependant, en mettant les deux versions sur le même disque, la qualité visuelle s'en voit nettement diminuée. Ainsi, j'ai trouvé que la plupart des plans étaient trop foncés et que les couleurs n'étaient pas vraiment claires, comparé à la version vue en salles. Malgré tout, le résultat n'est pas si désastreux et le film se regarde très bien.

Pour en revenir aux deux versions, celles-ci ont une différence de longueur d'environ 7 minutes. Dans la version non-classifiée, on y a ajouté différentes scènes du " bachelor party". Ces séquences, bien qu'intéressantes visuellement, n'apportent pas grand chose à l'histoire et l'on comprend pourquoi elles ont été enlevées. Quelques autres scènes ici et là ont aussi été allongées. Avant de visionner la version "unrated", il est possible d'y avoir les commentaires du scénariste et producteur Adam Herz, qui explique pourquoi les deux versions ont été placées sur le DVD.

Pour ce qui est des suppléments, ceux-ci commencent dès l'insertion du disque dans le lecteur. En effet, fidèle à la tradition d'Universal qui en profite pour promouvoir ses autres films, on se voit forcés de visionner trois bandes-annonces (elles peuvent être avancées rapidement). Ainsi, The Rundown (avec notamment Seann "Stifler" William Scott), Johnny English et Bring It On Again nous sont présentés. Passons maintenant aux vrais suppléments d'"American Wedding". À noter que la totalité de ceux-ci (sauf les pistes de commentaires) sont sous-titrés en français. Les suppléments débutent donc par plus de vingt minutes de scènes supprimées. Celles-ci sont toutes précédées des commentaires d'Adam Herz qui explique pourquoi elles n'ont pas été sélectionnées au montage final. Certaines scènes sont dignes d'intérêt. Sean William Scott arrive à la fin du supplément pour y présenter trois séquences impliquant Stifler.

Par la suite, on a droit à des bloopers. La plupart d'entre eux sont comiques, mais le segment aurait pu durer plus longtemps. "Stifler Speak" est le troisième supplément vidéo. Dans ce documentaire, Adam Herz y explique le langage particulier de Stifler et Seann William Scott vient raconter comment il a trouvé son expérience de tournage. "Enter the Dominatrix: Inside the Bachelor Party", comme son nom l'indique, nous montre le tournage de la fameuse séquence de l'enterrement de vie de garçon. On peut y apercevoir les différents scénaristes en plein "brainstorming" d'idées pour le party. C'est surprenant de voir à quel point ils peuvent se rendre loin avant que la censure ne fasse des siennes.

"Grooming the Groom" nous raconte tout le processus qui a été mis en place pour tourner la scène... où Jim se rase le poil pubien! Jason Biggs raconte à la blague qu'il a fait une demande afin que son entrejambe soit considéré comme un personnage à part entière dans le générique. Il faut dire que cette région du corps de Jim n'a vraiment pas été ménagée dans les trois "American Pie". Après l'avoir introduit dans une tarte et s'être collé la main dessus, voilà que Jim entreprend de la raser. Afin de créer la scène, plusieurs dizaines de professionnels ont été mis à contribution. On y raconte que de nombreux départements ont collaboré au tournage: les effets spéciaux, le maquillage, etc. "Cheesy Wedding Video" est un court segment qui se veut une sorte de vidéo souvenir du mariage, tel que l'aurait filmé un participant. À part être "cute", le supplément n'est pas vraiment intéressant.

Pour conclure la portion vidéo des suppléments, on peut visionner "Nikki's Hollywood Journal". Ce segment, de près de dix minutes, nous montre d'une façon humoristique la journée de préparation de l'actrice Nikki Schieler Ziering avant d'aller assister à la première du film. On la suit donc au gym (dans une propriété de l'acteur Ryan O'Neal), chez la dermatologue, dans les boutiques et dans la session de maquillage. Le moment le plus intéressant du vidéo est où l'actrice raconte une anecdote à propos de la première lecture du scénario du film, avant même le début du tournage. Comme autres suppléments, on peut aussi consulter la fiche des acteurs principaux et des artisans du film.

Du côté audio, les suppléments se poursuivent avec deux pistes de commentaires. Celles-ci ont été enregistrées pour la version "unrated" mais elles peuvent s'écouter sur la version classifiée. La première piste comprend l'acteur Seann William Scott et le réalisateur Jesse Deylan. Les deux sont très bavards et ils commentent allègrement la plupart des scènes. Les séquences où le personnage de Stifler n'apparaît pas à l'écran n'empêche pas Seann de se marrer. La piste s'écoute facilement et on en apprend davantage sur le film. La seconde piste donne la parole aux acteurs Jason Biggs, Alyson Hannigan, Eddie Kaye Thomas et Thomas Ian Nicholas. Durant la majeure partie du film, ce sont Biggs et Kaye Thomas qui parlent. Alyson et Thomas Ian Nicholas sont à l'image de leur personnage, c'est-à-dire des figurants. Aussi bizarre que cela puisse paraître, même s'ils sont quatre à regarder le film, la piste est ponctuée de quelques silences. Biggs s'efforce à quelques reprises de donner des renseignements sur le tournage, mais les autres sont trop peu bavards pour rendre le tout intéressant.

"American Wedding" devrait sans aucun doute plaire aux fans des deux premiers films. Malgré la disparition de plusieurs personnages importants, l'histoire demeure très comique et on a droit à quelques scènes loufoques qui devraient marquer les annales des comédies pour ados.


Cotes

Film8
Menu7
Suppléments8
Vidéo6
Audio7