Anchorman: The Legend of Ron Burgundy
Unrated, Uncut & Uncalled for!
DreamWorks Home Entertainement

Réalisateur: Adam McKay
Année: 2004
Classification: 14A
Durée: 98 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Jean-Michel Vanasse
3 janvier 2005

À San Diego dans les années 1970, Ron Burgundy est le présentateur-vedette des nouvelles de la chaîne numéro 4. Il est tout simplement le meilleur grâce à sa coiffure et sa moustache très classe. Avec son équipe, il livre les nouvelles d'une façon plus que professionnelle. Toute la ville le connaît et il adore ça. Un beau jour, il apprend la venue dans l'équipe d'une journaliste, Veronica Corningstone. C'est la première fois que Ron compte une femme parmi ses collègues. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle rêve de devenir lectrice. La compétition s'installe entre les deux journalistes ce qui donne droit à une guerre sans merci.

Le film "Anchorman: The Legend of Ron Burgundy" nous montre le vrai visage des lecteurs de nouvelles. Bien sûr, le long-métrage est une énorme parodie, mais plusieurs traits de caractères de Ron Burgundy ressemble aux lecteurs d'ici et d'ailleurs. Être imbu de soi-même ne fait pas seulement partie de la personnalité de Ron, je peux vous le dire pour avoir travaillé avec quelques "Ron Burgundy" québécois. D'ailleurs, la guerre entre les stations de télé est aussi intense que dans le film, enfin presque...

Anchorman est le type de film que l'on apprécie à sa juste valeur lorsque l'on éteint son cerveau. Les répliques toutes plus ridicules les unes que les autres vous ferrons apprécier le talent de Will Ferrell. Une fois de plus, Ferrell est très drôle et il est bien soutenu par la distribution. Plusieurs acteurs font de courtes apparitions dans le film. C'est le cas de Jack Black, Ben Stiller, Vince Vaughn, Tim Robbins et Luke Wilson.

Techniquement, le DVD du film "Anchorman" est vraiment satisfaisant. Tout d'abord, le menu nous montre une vieille télévision dans laquelle apparaît notre cher Ron Burgundy. Dans les sous-menus, nous apercevons à tour de rôle les personnages du film. L'image est de bonne qualité. Le transfert est précis et aucun artefact n'est présent dans l'image. Les couleurs typiques des années 1970 ressortent bien. L'aspect sonore est un peu plus faible. L'ambiophonie est rarement utilisée et les basses fréquences aussi. Par contre, les dialogues sont toujours très audibles.

L'édition non censurée du DVD est véritablement à la hauteur. Les suppléments durent plus de 60 minutes. Près de la moitié de ce temps est occupé par les bloopers et les scènes supprimées. Dans plusieurs films, les scènes retirées ne sont pas vraiment intéressantes, mais pour "Anchorman", c'est totalement le contraire. Elles sont pour la plupart très plaisantes à regarder et nous font rire un bon coup. Un court documentaire sur la production du film nous présente les acteurs qui nous racontent le film. On y voit surtout des images du film et des bloopers que l'on a déjà vus. On y aperçoit aussi les auditions des acteurs.

Toujours dans la section supplément de ce DVD, on retrouve l'entrevue de Ron Burgundy avec l'actrice Rebecca Romijn-Stamos. Cet entretient avait été présenté lors des MTV Movie Award. Une autre fausse entrevue est disponible sur le DVD, sauf que cette fois, c'est Ron qui est l'invité. Il est présent devant des élèves de journalisme. Le concept est le même que "Inside The Actors Studio", sauf que le journalisme est à l'honneur. Dans cette sérieuse entrevue, on apprend, entre autres, que Ron Burgundy a vécu durant onze mois avec un homme. Comme autre extra, on retrouve une audition de Ron Burgundy pour les débuts de la chaîne ESPN. Ron a refusé de travailler à cette station puisqu'il était d'avis que c'était pour être un désastre financier et que personne ne regarderait une chaîne entièrement dédiée aux sports.

Le dernier supplément, mais non le moindre est la piste de commentaires de Will Ferrell et Adam McKay, le co-auteur du film. Il s'agit de la piste la plus ridiculement drôle que j'ai eu la chance d'entendre. Tout d'abord, les deux hommes profitent durant au moins les dix premières minutes du film pour dire les mots qui sont généralement censurés, mais qu'ils ne le sont pas sur cette version. Les amateurs de pistes de commentaires traditionnelles seront déçus. Les commentaires n'ont pratiquement aucun rapport avec ce que l'on voit à l'écran. Durant le visionnement, quelques acteurs du film viennent participer à la piste ainsi que d'autres personnalités n'ayant aucun rapport avec le film. Cela tourne un peu au vinaigre lorsque l'un d'eux insulte Will Ferrell et le frappe. Bien sûr, le tout est scénarisé, mais c'est tout de même très drôle à entendre. Par ailleurs, j'ai été très surpris de constater que des sous-titres français sont apparus lors de mon écoute de la piste de commentaires. Voilà une très belle initiative de Dreamworks. Je pense aussi à celui qui a eu à traduire les niaiseries dites durant cette piste de commentaires, il a dû en rire un bon coup.

"Anchorman" est une bonne comédie pour ceux qui aiment l'humour absurde et Will Ferrell. Il est aussi possible de se procurer cette édition du DVD avec Wake Up, Ron Burgundy: The Lost Movie. Il s'agit d'une sorte de suite au film qui a été réalisée à l'aide de scènes tournées en trop pour "Anchorman".


Cotes

Film8
Menu7
Suppléments8
Vidéo7
Audio6