Alvin And The Chipmunks
The Chipmunks Go to the Movies
Paramount Home Entertainment

Réalisateurs: John Kimball, Rudy Larriva
Année: 1990
Classification: G
Durée: 66 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 3
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
20 mai 2007

Les écureuils à la voix si aiguë ne sont pas tuables. Après avoir fêté Noël et l'Halloween, ils sont de retour en rendant hommage au septième art. Avec "The Chipmunks: Go to the Movie", place à de nouvelles aventures pour les tout petits.

Cette fois, Alvin, Simon et Theodore regardent trois films dont ils sont les vedettes. Le premier épisode, "Star Wreck", voit des humains se heurter aux mœurs si particulières d'extraterrestres. En effet, ces créatures étranges éliminent tout ce qui est différent à leurs yeux. Dans "Batmunk", un super héros doit combattre un être diabolique transformé en clown. Est-ce qu'il va y arriver? Et dans "Funny... We Shrunk The Adults", deux adultes rétrécissent considérablement et ils se retrouvent dans une maison au désordre proéminent. Pour retrouver leur taille normale, ils devront arriver à se faire voir.

Alvin et les Chipmunks ont connu un succès considérable pendant les années 1980 et de nombreuses années plus tard, leurs produits dérivés revoient le jour en format DVD. Cette idée a beau être séduisante, la sortie d'un disque de seulement 66 minutes tous les six mois risque de lasser les nostalgiques. Pourquoi seulement laisser échapper au compte-goutte les segments au lieu de tout réunir dans un même coffret? Le marché économique peut expliquer ce choix, mais il ne saura jamais l'excuser.

Ces nouveaux récits simplement intitulés "The Chipmunks: Go to the Movie" offrent une bonne idée de la licence. Sans être abondant, le rire est solide et régulier. Les histoires sont peut-être répétitives, mais il y a suffisamment d'action et de situations tendues pour ne pas décrocher. L'amour envers le cinéma a toujours été présent, sauf que ce disque va encore plus loin en reprenant le synopsis de films populaires et en le transformant en animations de 22 minutes chacune. Ainsi, les Star Trek, Batman et autres Honey, I Shrunk the Kids sont détournés efficacement, alors que le générique pille à gauche et à droite dans les opus qui ont connu des succès considérables.

Étrangement, les DVD se suivent et ils se ressemblent. L'image est toujours aussi ordinaire. Les couleurs manquent de piquant (des chandails passent du vert au rouge dans la même scène), il y a quelques égratignures, le grain s'accumule et le plein écran est loin d'offrir les détails souhaités. Sur le plan audio, c'est à peine mieux. L'unique piste sonore - en anglais - manque de vigueur et elle utilise peu les différents haut-parleurs. Les voix sont audibles sans être trop compréhensibles et les marmonnements ne peuvent être pardonnés par des sous-titres, car il y en a aucun. La musique, souvent rythmée, désenchante lorsque des chansons d'écureuils se font entendre.

La pochette est loin d'être très représentative. Alors que le dessin animé est un peu désuet, l'image sur le boîtier est sophistiquée et elle comporte des teintes de couleurs très fortes. Le menu principal, statique et muet, montre les trois frères dans l'espace. La navigation, incroyablement simple, propose de choisir un épisode ou de visionner les trois segments sans interruption. Encore une fois, il faudra continuer les prières en espérant que le moindre supplément fasse son apparition sur une sortie future.

"The Chipmunks: Go to the Movie" s'adresse tout d'abord aux fanatiques de ses êtres poilus au langage si unique. L'animation pourrait également plaire à l'adepte de cinéma qui aime revoir ses récits préférés d'une nouvelle manière, sous un angle original. Bien entendu, les Simpsons ont utilisé cette idée en la poussant à son paroxysme. Sauf qu'après avoir vu les farces de Bart un millier de fois, cela peut être bénéfique d'assister à celles d'Alvin. Seulement pour changer le mal de place et voir ce qui se faisait avant.


Cotes

Film6
Présentation3
Suppléments-
Vidéo5
Audio6