Aqua Teen Hunger Force: Volume 7
Warner Home Video

Créateurs: Matt Maiellaro, Dave Willis
Année: 2010
Classification: 14A
Durée: 127 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 883929060177

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sarah Szefer
20 juin 2010

D'entrée de jeu, il faut le souligner: "Aqua Teen Hunger Force" n'est absolument pas une série pour les enfants. En fait, il s'agit d'un dessin animé réservé aux adultes avertis pour ses certains thèmes pouvant choquer. Ne vous fiez donc pas à la cote G affichée par la Régie du cinéma, cette série devrait plutôt être cotée à tout le moins 16 ans et plus.

Cette série de dessins animés dérivée de "Space Ghost Coast to Coast" met en vedette trois aliments de restauration rapide anthropomorphiques: Frylock le casseau de frites, Master Shake le lait battu et Meatwad la boulette de viande, qui partagent une maison de banlieue typique. Leur voisin, Carl, est un homme répugnant qui se promène toujours en camisole sale, d'où jaillissent ses poils de poitrine et de dos. Dans chacun des épisodes d'une dizaine de minutes, tous indépendants les uns des autres, les trois comparses vivent diverses aventures bizarres, par exemple l'histoire de Meatwad se multipliant lorsque Master Shake le coupe en deux, menant à une interprétation hilarante de la chanson "99 Bottles of Beer". L'animation est un savant mélange de dessins rappelant la série King of the Hill ("Henri pis sa gang") et de photos, dans le style du Lord of the Rings de Ralph Bakshi, le tout animé à l'aide Adobe After Effects et Final Cut Pro.

La jaquette, plutôt abstraite, représente un plan rapproché de la camisole de Carl, de face et de dos. Les menus sont attrayants, mais ils ont un gros défaut: les liens vers les épisodes sont indiqués par titre, en texte justifié. La lisibilité en est donc grandement affectée. Les suppléments comprennent un documentaire sur le tournage de l'épisode en prises réelles (où l'on découvre que l'acteur qui fait la voix de Meatwad n'utilise pas d'effets spéciaux), un pastiche de film d'horreur, l'enregistrement d'une chanson, les auditions pour jouer la version réelle de Carl et un très inutile ensemble d'enregistrements portant sur les téléphones. Vu la production par ordinateur de la série, l'image est très nette et précise. On peut très bien observer, par exemple, les détails du plancher du bungalow.

Somme toute, il s'agit d'une série très drôle quoique parfois vulgaire, avec beaucoup d'humour absurde. On se demande bien ce que consomment les créateurs de cette série (en fait, ils ont probablement une imagination très fertile)!


Cotes

Film9
Présentation7
Suppléments7
Vidéo9
Audio9