Astérix et le domaine des dieux [Blu-ray]
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateurs: Louis Clichy, Alexandre Astier
Année: 2014
Classification: PG
Durée: 84 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Français (DTS-HDMA51), Anglais (DTSHDMA51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-25 + DVD-9)
Code barres (CUP): 629159055596

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
14 juin 2015

Après avoir flirté avec le cinéma ces dernières années, les aventures d'Astérix le Gaulois reviennent en format animé. Cependant, on note une nouvelle façon de le présenter à l'écran, passant du dessin traditionnel à la modélisation 3D. Étant un amateur des films d'Astérix, les deux derniers, Astérix et les Indiens en 1994 et Astérix et les Vikings en 2006, m'ont plutôt déçu, mais j'étais tout de même fébrile à l'annonce de l'adaptation du dix-septième album de la série, "Le Domaine des dieux". Est-ce que le dernier né redorera le blason de la franchise? À entendre les réactions de quelques-uns de mon entourage, je crois que cette fois-ci, c'est la bonne, ne me reste qu'à me faire ma propre idée.

À court de solutions pour soumettre le village d'irréductibles Gaulois, Jules César décide de faire confiance à un jeune architecte et se lance dans la folle idée de construire un quartier résidentiel romain aux abords du village. Ce nouveau prolongement de Rome se nommera le Domaine des dieux. Malgré les efforts soutenus d'Astérix, Obelix et Idefix pour défendre la forêt, le premier bâtiment est construit et des Romains s'y installent. Très vite, ces derniers se rendent au village pour faire leurs emplettes et les villageois commencent à faire de belles affaires. Tout roule si bien, que certains habitants du village intègrent le Domaine des dieux. Comme on peut si attendre, seul Astérix reste loin de tout ça, sentant le piège se pointer le bout du nez. Il devra user de tous ses atouts pour contrecarrer les plans de César encore une fois.

Les premiers instants du film sont difficiles. Pourquoi, vous me direz? Tout simplement qu'il faut s'habituer à la nouvelle présentation, cette modélisation qui est bien loin des dessins classiques qui me suit depuis mon enfance lors des aventures de mon petit Gaulois préféré. Cette adaptation se fait tout de même très rapidement et après quelques minutes, j'ai pu constater la belle qualité d'image qui se présentait devant mes yeux. Des personnages bien définis, des couleurs attrayantes, riches et éclatantes. Point fort de ce transfert vidéo, même avec plein d'éléments qui nous sautent aux yeux, on ne se perd pas et tout est bien livré à l'écran. Au niveau sonore, il n'y a pas grand-chose à dire sur la piste principale. Une piste qui ne passera pas à l'histoire, mais qui fait le travail. Malgré quelques séquences où on perd quelques mots à travers les bruits ambiants, le reste n'a rien à se reprocher.

Au niveau des suppléments, on retrouve tout d'abord un deuxième disque qui contient la version DVD du film. La récolte est correcte avec six segments qui nous offrent un petit moment de plus avec l'univers d'Astérix. Quelques scènes coupées, un documentaire sur la production, une piste de commentaires avec Alexandre Astier et Louis Clichy, une entrevue avec ces derniers et deux derniers segments qui se consacre aux voix et à l'animation.

Au final, "Le Domaine des dieux" ne réussit pas à se hisser au même niveau que Astérix chez les Bretons ou bien Astérix et Cléopâtre, mais vient tirer son épingle du jeu et montre que les artisans ont repris le droit chemin et l'avenir s'annonce bien si ça continue dans ce sens. L'ensemble Blu-ray/ DVD que l'on retrouve sur les tablettes des magasins est un très beau produit et je le recommande à tous les amateurs des irréductibles. Un petit clin d'œil aussi à Roger Carel, la voix officielle d'Astérix qui en était à son dernier travail, son dernier doublage. On aura encore une petite adaptation à faire au prochain film avec une nouvelle voix pour le petit guerrier moustachu.


Cotes

Film8
Présentation6
Suppléments7
Vidéo10
Audio8