Barbie and the Pearl Princess [Blu-ray]
Universal Studios Home Entertainement

Réalisateur: Zeke Norton
Année: 2013
Classification: G
Durée: 74 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA, DTS20), Français (DTS51), Espagnol (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 025192189111

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
17 mars 2014

Après avoir séduit les jeunes filles dans Barbie Marioisa & The Fairy Princess et Barbie & Her Sisters in A Pony Tale, la célèbre poupée s'approprie une vieille légende pirate, celle des sirènes. Dans cette nouvelle aventure, Barbie interprète le rôle de Lumina, une jeune sirène orpheline qui ne rêve que d'être princesse. Après avoir découvert des faits étranges dans son environnement, celle-ci découvrira un complot contre le roi qui la mènera dans la grande cité des sirènes. Notre héroïne devra non seulement sauver la vie du monarque, mais elle verra également son existence être chamboulée par la découverte de la vérité entourant ses parents.

Le film "Barbie and the Pearl Princess" apparaît très décevant en comparaison aux précédents opus de la franchise. Composé principalement d'un scénario peu imaginatif qui reprend sans aucune conviction, le thème des sirènes, celui-ci nous ennuie par sa superficialité. Contrairement aux oeuvres Barbie Marioisa & The Fairy Princess et Barbie & Her Sisters in A Pony Tale, ce dernier ne propose rien de très profond à nous mettre sous la dent. Ceci est dommage puisque ses autres productions nous proposaient une façon bien originale de traiter des sujets tels que l'acceptation de soi, la confiance en soi et plus encore. Malheureusement dans celle-ci, on ne retrouve rien de tout cela. Pire encore, elle divulgue des idées des plus superficielles comme: l'importance de la beauté et l'apparence dans nos rapports interpersonnels. Ce fait enlève non seulement toute sa magie pour les parents, mais il crée un certain malaise même chez les enfants. Ce qui d'autant plus déconcertant dans le long métrage c'est que l'héroïne décroche de sa mission de sauver le roi pour devenir styliste. Tout ça parce qu'elle trouve l'un des vendeurs séduisants. C'est assez risible comme développement. Cependant, le véritable problème demeure le changement drastique que l'on apporte à Barbie. Dans ses autres longs métrages, la célèbre poupée était dépeinte comme une femme brillante et indépendante.Tandis que dans celui-ci, c'est tout le contraire. L'héroïne n'est reconnue que pour sa beauté et son talent à rendre les femmes belles aux yeux des hommes. Malheureusement, ces idées sont véhiculées des scènes inutiles qui n'aident en rien l'évolution de l'histoire. En fait, l'univers des sirènes n'est qu'un prétexte pour attirer sa jeune clientèle. Le véritable but des artisans semble être de montrer à nos enfants comment devenir une femme-objet. À moins d'adhérer à ce genre de comportement en tant que parent, je vous déconseille fortement cette nouvelle aventure de Barbie. Espérons que dans sa prochaine histoire, elle saura retrouver tout son aplomb d'autrefois. Du côté de l'animation, le tout se démontre aussi remarquable que dans ses précédents opus, et ce, même si elle n'est pas d'aussi bonne qualité que celle offerte par Pixar et Dreamworks.

Au niveau technique, "Barbie and the Pearl Princess" nous soumet une image qui paraît comme de très bonne qualité. Se démontrant pourvu d'une belle variation de couleurs pimpantes, le tout s'avère harmonieux à nos yeux. Du côté son, la piste sonore nous présente une reproduction des dialogues chaleureuse.Toutefois, nous dénotons malheureusement un manque de profondeur au niveau des sons ambiants ce qui enlève de beaucoup l'impression de véracité à la vie aquatique que l'on nous présente. La section des suppléments nous suggère un éventail de vidéoclips ainsi qu'un épisode de "Barbie Life in the Dreamhouse". Par sa faible qualité musicale et éducative, ces éléments ne sauront malheureusement pas combler les attentes des jeunes admiratrices de Barbie.

Par son absence d'histoire et ses thèmes superficiels au maximum, le film "Barbie and the Pearl Princess" est sans aucun doute le pire de la franchise. Souhaitons que la prochaine aventure permette à la célèbre poupée de retrouver des valeurs plus profondes que la beauté extérieure.


Cotes

Film2
Présentation8
Suppléments4
Vidéo9
Audio7