Batman: Mystery of the Batwoman
Warner Home Video

Réalisateur: Curt Geda
Année: 2003
Classification: NR
Durée: 75 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Alexandre Martin
20 novembre 2003

Tout en sachant qu'il tire son origine d'une bande dessinée, la plupart des gens associent Batman à une vieille série télévisée, ou aux plus récents films. Bien peu connaissent en profondeur son histoire et surtout son entourage. La série nous a présenté les criminels les plus célèbres; Catwoman, Joker, Pingouin, Riddler, etc. Mais du côté de ses acolytes, les seuls qu'on ait pu voir sont Robin, Alfred et le commissaire Gordon. À cela, on peut ajouter Batgirl, qu'on a pu voir dans le tout dernier film. Mais, selon la "vraie" histoire, c'est-à-dire celle des comics, l'entourage de Batman est beaucoup plus diversifié. Robin y est encore, mais, ayant vieilli, il a changé de pseudonyme et se nomme maintenant Nightwing. Un autre Robin a pris sa place (en fait, deux autres, puisque le second est mort aux mains du Joker). Batgirl est aussi présente; c'est Barbara Gordon, la fille adoptive du commissaire. Par contre, elle ne revêt plus son costume puisqu'elle a été victime d'une fusillade (encore le Joker...), et est maintenant confinée à un fauteuil roulant. Elle continue néanmoins d'aider Batman, comme agent de renseignements. Mais même si Barbara ne revêt plus le costume, Batgirl n'est pas morte pour autant: c'est présentement une toute jeune fille qui l'incarne. En plus de ces personnages principaux, une foule d'autres gravitent autour du maître: Huntress, Catwoman (personnage beaucoup plus ambigu que la série laissait croire...), Black Canary, Azrael, etc. Bref, toute une panoplie de personnages qui évoluent chaque mois dans une dizaine de comics indépendants les uns des autres.

Reste que les 60 ans d'histoire de Batman en bande dessinée ne sont pas parfaitement concordants, et qu'au fil des années plusieurs erreurs de continuités sont apparues. Pour remédier à la situation, et satisfaire les "fanboys" les plus exigeants, plusieurs solutions ont été inventées: mondes parallèles, planètes jumelles, voyage dans le temps, continuité rétroactive, etc. Malheureusement, tous ces artifices pour rendre l'univers parfaitement homogène n'ont fait qu'empirer les choses, et même les amateurs les plus férus ne s'y comprenaient pas. Quoi de mieux que de tout remettre à zéro... et c'est ce que les éditeurs ont fait, et ce, à maintes reprises. Ainsi donc, même si le personnage de Batwoman, de son vrai nom Cathy Kane, existait dans l'univers de Batman, il a été effacé de la continuité pour tenter une meilleure cohésion. Mais, contrairement à d'autres personnages qui avaient subi le même sort, il n'a pas été réintroduit.

Mais Batman n'est pas confiné à la bande dessinée. Des suites du premier film de Batman par Tim Burton, Warner a décidé de profiter de la popularité du personnage pour en faire une série télévisée: "Batman: The Animated Serie". La série a été un succès retentissant, et est restée à l'antenne pendant 3 ans, en plus d'engendrer plusieurs autres séries ainsi que deux films: Batman: Mask of the Phantasm et Batman: The Return of the Joker. Le premier de ces films a d'ailleurs même bénéficié d'une sortie sur grand écran. Cette série, dont le film ici critiqué est issu, reprend en général les grandes lignes des histoires des comics. Les origines sont similaires, et les personnages interagissent d'une façon à peu près fidèle. Toutefois, pour des raisons évidentes, la série n'est pas encore temporellement au même point que les comics. Par exemple, Batgirl n'a pas encore eu son accident alors que Robin est déjà incarné par Tim Drake (le troisième Robin). On note aussi quelques divergences créatives; la plus grande est sans doute l'invention du personnage d'Harley Quinn, la douce moitié du Joker. Ce personnage est devenu si populaire auprès du public que les éditeurs de Batman ont décidé de l'insérer dans la continuité officielle (celle des comics). Peut-être pourra-t-on observer le même phénomène pour Batwoman, grâce à ce film.

Dans "Batman: The Mystery of the Batwoman", on nous présente un nouveau personnage dans la continuité de la série télévisée: Batwoman. Batman la découvre tout à fait par hasard, et, étant occupé à s'assurer qu'aucune vie humaine n'est perdue à cause de ses actions destructrices, il n'arrive malheureusement pas à l'apostropher. Mais ce n'est que partie remise, puisque les apparitions de Batwoman se font de plus en plus fréquentes, toujours pour mener la vie dure au Penguin et a son associé, Rip Thorne. D'ailleurs, ces derniers, exaspérés de voir leurs manigances machiavéliques avortées, décident que le responsable de la sécurité, Carlton Duquesne, ne suffit plus et ils s'en remettent aux services du redoutable Bane. Batman devra donc faire face à tous ses malfaiteurs, en plus de démasquer la mystérieuse Batwoman.

Même si le film n'a pas l'ardeur et l'action des films animés précédents, il n'en demeure pas moins un excellent ajout au mythe télévisé de Batman. L'intrigue est d'ailleurs adroitement tissée, permettant de toujours nous tenir dans la pénombre quant au dénouement. Il est aussi intéressant de revoir une panoplie de personnages, même si, dans le cas de Batgirl et Robin, ce n'est que pour seulement quelques secondes. Les antagonistes sont aussi représentés à profusion, et le Penguin (avec un nouveau look!) convient parfaitement à ce type d'histoire. Quant à Bane, il est toujours gratifiant de voir Batman lui servir une bonne correction: rappelons que c'était lui qui l'avait confiné à un fauteuil roulant, après lui avoir brisé le dos. Les scènes de Bruce Wayne sont toutefois un peu hors personnage, sans par contre que ce soit trop dérangeant.

Visuellement, cette édition DVD est tout simplement splendide. Les couleurs sont superbement rendues, et on ne dénote aucun problème au niveau des noirs. Tous les détails sont aussi présents, sans aucun flou ou fourmillement en arrière-plan. L'animation se prête très bien à la compression numérique, et donc au format DVD, et cette édition en est une preuve idéale. Néanmoins, un défaut est présent, et il est de taille. L'image présentée ne respecte pas le format original. Tel qu'il est possible de le voir dans la section des suppléments, le film a été cadré en 1.78:1, mais la version présentée est pleine écran, c'est-à-dire au ratio 1.33:1. Ce choix est d'autant plus dommage qu'il est donc impossible de voir le ratio original puisque ce film ne sort qu'en DVD et VHS. Bref, il est à se demander pourquoi il a été créé dans ce format s'il n'y sera jamais présenté.

Du côté sonore, le produit, même si de haute qualité, déçoit un peu. L'ambiophonie n'est employée que comme soutien à la musique, pour approfondir le champ sonore. Les basses fréquences déçoivent aussi, puisque, malgré la présence d'un canal dédié, elles sont sous-employées. Par exemple, avec les nombreuses explosions et coups de feu, un peu de basses fréquences auraient donné un appui certain à l'environnement sonore. Plus positivement, les dialogues sont toujours bien clairs et centrés. Il en est de même pour ce qui est du bruitage et des effets qui sonnent tout à fait juste. Pour ce qui est de la musique, elle est, par contre, un peu décevante. La série télévisée et les autres films nous avaient habitués à une musique plus agressive, héritée de celle de Danny Elfman. Celle ici présente est plutôt jazzée et plus douce, un peu, d'ailleurs, à l'image du film.

Cette édition DVD est remplie de suppléments. Pour commencer, on nous propose un court métrage d'animation intitulé "Chase Me", mettant en vedette Batman et Catwoman. Même s'il ne dure que quelques minutes et est complément muet (question de budget, peut-être?), le film est intéressant et palpitant. On nous propose ensuite un segment intitulé "Behind the scene"; on nous y présente, au moyen d'entrevues des acteurs, tous les dessous de l'histoire ainsi que la philosophie des personnages. Dans le segment "Batman: P.O.V.", c'est au tour des artisans du film de nous livrer leur opinion sur le film et ses personnages, ainsi que le processus créatif. Ensuite, avec "The Making of a scene", on nous apprend toutes les étapes nécessaires à la réalisation d'un dessin animé. On nous présente ensuite deux sections contenant des fiches informatives animées sur les personnages du film, et les véhicules utilisés par Batman. Finalement, sont aussi présentes deux bandes-annonces sur les autres dessins animés de superhéros produits par Warner Bros. Aussi, dans une section DVD-ROM, on nous propose aussi une version de démonstration du jeu éducatif Batman Toxic Chill Game, uniquement disponible pour plateforme Windows. En guise de menus, on nous présente des images de Batman, sous une musique de fond.

Bref, une excellente édition DVD pour un excellent film animé, le seul point négatif étant le ratio de présentation visuelle qui n'est pas l'authentique. Le visionnement de ce genre de produit ne contribue qu'à espérer davantage la sortie de la série télévisée animée originale, sous la forme d'un coffret complet.


Cotes

Film8
Menu3
Suppléments7
Vidéo8
Audio7