Bionicle 2: Legends of Metru Nui
Buena Vista Home Entertainment / Lego / Miramax Home Entertainment

Réalisateur: David Molina, Terry Shakespeare
Année: 2004
Classification: PG
Durée: 75 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DTS51, DD51), Français (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 11
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Alexandre Martin
15 octobre 2004

Afin de mousser les ventes de leurs petites briques multicolores, Lego a décidé d'employer une technique promotionnelle datant des années 80, popularisée entre autres par les Transformers et les G.I. Joe. Cette méthode consiste à présenter de nouveaux jouets, non-pas sous forme d'une vulgaire publicité, mais sous forme d'un film (ou émission télé quotidienne). C'est donc l'unique raison d'être des films "Bionicle", qui mettent en valeur la ligne de produits Lego du même nom. "Bionicle 2: The Legend of Metru Nui" est le second opus de cette série, avec, marketing oblige, de tout nouveaux personnages.

L'histoire de ce film se déroule bien avant les événements du premier film. La florissante cité Metru Nui est sous l'égide de son unique protecteur, Toa Lhikan. Les choses se compliquent lorsque ce dernier est fait prisonnier par les sbires de Turaga Dume, l'homme politique de la ville. Mais tout juste avant sa capture, il transmet le pouvoir des Toa à six élus, qui deviendront les Toa Metru. Lorsque ceux-ci se présentent au stade de la ville, Turaga Dume les déclare imposteurs, afin de préserver sa domination. Les Toa devront donc rapidement apprendre à maîtriser leurs nouveaux pouvoirs, afin d'accomplir la tâche qui leur est destinée: protéger la cité contre les forces du mal.

Malgré le fait que le film soit destiné aux enfants et qu'il constitue un coup marketing avoué, il est tout de même d'une grande qualité. Bien sûr, le scénario est propice à présenter de nouveaux personnages; en fait, il y en a tellement qu'on est obligé d'écrire leur nom à l'écran, pour s'assurer qu'on les reconnaît bien. L'histoire est intéressante et est bien amenée, nous gardant en intérêt tout le long du film. De plus, le film a un excellent potentiel de réécoute puisqu'il comporte un bon niveau de subtilité qui pourrait être découvert lors d'écoutes subséquentes (pour les jeunes enfants, du moins...). Tout comme le premier film, l'animation n'est pas à la hauteur des films de Pixar; on est plutôt en présence d'une animation de type télévision. Cela dit, "Bionicle 2" comporte tout de même plusieurs scènes spectaculaires, qui valent la peine d'être vues.

Techniquement, le film est très similaire au premier. Les images, puisque générées par ordinateur, ne présentent aucun défaut de transfert. Même constat au niveau de la compression: on ne remarque pas de défauts apparents. Les couleurs sont chaudes et vivantes; il en est de même, généralement, pour les tons de noirs. On note par contre de légers problèmes dans les scènes extrêmement sombres, où les noirs bloquent (comme la toute première scène). Le côté sonore est de qualité similaire. La piste DTS fournie est extrêmement vivante et dynamique. On retrouve une excellente gestion des basses fréquences, avec un bon support de la part du haut-parleur d'extrême-grave. L'ambiophonie est aussi très présente, que ce soit au niveau de l'immersion sonore ou des effets directionnels. Les dialogues sont tous audibles, sans aucune perte, et ce, malgré une piste très chargée. Soulignons finalement la présence d'une piste française qui, malgré qu'elle ne soit que stéréophonique, consiste en une nette amélioration par rapport au premier film, où il n'y en avait tout simplement pas. Étant donné que ce film est directement destiné aux enfants, cet ajout s'imposait.

Comme supplément, on retrouve tout d'abord un segment intitulé "Making of Bionicle 2: Legends of Metru Nui" qui, comme son nom l'indique, est un documentaire sur la réalisation du film. Presque tous les volets de la conception du film et des jouets sont traités, jusqu'à une visite de l'usine et des bureaux de Bionicle au Danemark. Le documentaire se termine par une présentation des nouveaux jouets Bionicle qui seront mis en marché en 2005. Le second supplément, "Metru Nui Explorer", nous permet d'accéder à une des informations sur les personnages, ainsi que sur les lieux où ceux-ci vivent. Pour le segment suivant, "Legendary Revelations", les concepteurs du film répondent à quelques questions posées par des amateurs, autant au sujet du premier film que sur celui-ci (des questions potentielles, en fonction des bandes-annonces). Finalement, on retrouve une série de publicités promouvant les jouets Bionicle, le site Web, le parc d'attraction Lego Land et annonçant aussi un troisième film, Bionicle 3. Il est aussi possible de visionner quelques bandes-annonces d'autres films dont le DVD est produit par Miramax. Les menus sont tous très bien conçus; on y dénote plusieurs animations, en plus d'une constante musique en arrière-plan.

Bref, bien que Bionicle soit un film visant directement les enfants, il n'en est pas moins mal fait, et tous pourront y trouver leur compte.


Cotes

Film7
Menu8
Suppléments7
Vidéo8
Audio7