Bionicle 3: Web of Shadow
Buena Vista Home Entertainment / Miramax Home Entertainment

Réalisateurs: David Molina, Terry Shakespeare
Année: 2005
Classification: PG
Durée: 76 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 11
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Alexandre Martin
20 novembre 2005

Toujours dans le but de promouvoir sa ligne de jouets du même nom, Lego, sous la bannière Buena Vista, nous propose le troisième volet de la série de films Bionicle: "Bionicle 3: Web of Shadows". En plus des films et des jouets, l'univers de Bionicle s'est aussi étendu à un site Web interactif, des jeux vidéos, des livres et des comics. Malheureusement pour les adeptes de la série, il s'agit probablement du dernier film, puisque Lego aurait choisi de ne plus en produire d'autres.

Après une longue absence, les Toa Metru sont de retour à Metru Nui; malheureusement, pendant ce temps, les choses ont bien changé. En effet, la cité a été prise d'assaut par des Visoraks, sorte d'araignée robots. Encore sous le choc de cette découverte, les Toa sont rapidement capturés par les araignées qui leur font subir une étrange métamorphose. Mais ces changements ont aussi des effets bénéfiques: de nouveaux pouvoirs se manifestent permettant ainsi aux Toa de s'échapper. Ils devront donc user de courage et d'astuce pour retrouver leur apparence, et réparer les torts qui ont été causés à leur ville.

Encore une fois, les artisans de ce film nous proposent un produit d'une excellente qualité. Tant pour le fond que pour la forme, le travail a été bien fait: les images faites par ordinateur sont superbes (pour un film de ce genre, c'est-à-dire avec une sortie directe sur DVD) et le scénario est bien tissé. Il est évident que, encore une fois, les enfants raffoleront de ce troisième opus. Cependant, et c'en est malheureux, il est difficile de faire abstraction du fait que le film n'est autre chose qu'une énorme publicité pour les jouets Lego. Par exemple, il est évident que les transformations dont sont victimes les Toa n'ont pour but que de permettre la vente de nouvelles variations des mêmes personnages. On comprend la présentation de nouveaux antagonistes, et même celle de nouveaux héros, mais cette mise à jour des personnages va un peu loin. Bref, bien que le scénario reste original, l'aspect mythologique paraît un peu s'essouffler après trois films: la décision de Lego d'en arrêter la production n'est donc pas tout à fait farfelue...

De par le fait que les images du film sont entièrement réalisées par ordinateur, le transfert ne comporte aucune lacune. Les couleurs sont justes, et les tonalités suffisamment variées pour bien représenter les zones sombres. La compression est, elle aussi, tout à fait adéquate. Pour ce qui est du volet sonore, il est tout autant appréciable: les cinq enceintes principales sont bien utilisées, permettant ainsi une bonne immersion dans le film. Cependant, un meilleur appui du caisson d'extrême-grave aurait pu être présent lors de certaines scènes. Néanmoins, puisque le film vise un auditoire d'enfants, on est plus enclin à passer l'éponge sur ce genre de détails. Notons finalement que tous les dialogues sont parfaitement compréhensibles, sans qu'il y ait un quelconque empiétement.

Quant aux suppléments, le disque nous en propose plusieurs. Tout d'abord, on retrouve le segment intitulé "Explorer", où l'on nous propose d'en apprendre davantage sur les personnages principaux, au moyen de fiches sonores animées. On nous présente ensuite "Comic Book", où l'on peut voir une version animée d'une des bandes dessinées de type comic books: par effets de profondeur de champ, de découpages et de mouvements de caméra, une certaine animation est créée, alors que les textes sont lus par des acteurs et un narrateur. Dans le même genre, on a aussi choisi d'inclure le petit film animé qu'on retrouvait sur le site Web Bionicle. Il est à noter que, contrairement aux films principaux, celui-ci est fait d'animations traditionnelles (dessins). Aussi, pour une raison obscure, les Toa n'ont pas de voix, seulement un grognement s'apparentant à celui des adultes dans la version animée de Charlie Brown... On retrouve aussi une section appelée "Bionicle Extras", qui renferme en fait les publicités télévisées des jouets. Finalement, l est possible d'écouter la musique du film (les chansons) sur une image fixe du logo Bionicle. Il est à noter qu'on nous propose aussi l'écoute de bandes-annonces d'autres films. Comme pour les deux autres films, la présentation est bien soignée, surtout en ce qui a trait aux menus.

Bref, pour le troisième et dernier volet de la série "Bionicle", Buena Vista nous propose un excellent DVD; il aurait toutefois été intéressant d'y inclure des interviews des artisans du film.


Cotes

Film6
Présentation8
Suppléments6
Vidéo8
Audio7