Bleach
Season Two Box Set - The Entry
Viz Media

Réalisateur: Noriyuki Abe
Année: 2004
Classification: NR
Durée: 525 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Japonais (DDST), Anglais (DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 80
Nombre de disques: 5 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
15 novembre 2008

Il n'y a rien de mieux que de pouvoir suivre une série le plus rapidement possible. Si au Japon l'animation "Bleach" est rendue à sa dixième saison, le second segment vient de sortir en DVD quelques mois à peine après le premier volet.

Et il débute là où le 20e épisode se terminait. Ichigo, Chad et leurs amis ont quitté le monde réel pour celui des âmes et des ombres afin de libérer Rukia, une mystérieuse jeune femme qui sera mise à mort pour avoir accordé ses pouvoirs à son ami de 15 ans. Avant d'arriver à ses fins, le jeune adolescent aux cheveux orangés doit trouver un moyen de pénétrer dans la cité interdite. Lorsqu'il y arrive, il est séparé de ses compagnons, qui doivent tous lutter pour leur survie en affrontant de puissants guerriers. En parallèle de ces évènements, le sage Byakuya prépare l'exécution de son ancienne protégée en sachant très bien que des membres de son clan ne sont pas d'accord avec ses actions, et qu'il y aurait même des traites quelque part...

Après une introduction mouvementée qui allait dans toutes les directions, ce second tome semble beaucoup plus linéaire. Au départ, il n'y a que des engueulades entre les personnages et une multitude de combats. De quoi faire vibrer les fanatiques du genre. Heureusement, cette tangente dévie avant la fin. Au fil des aventures, des ruptures temporelles s'effectuent, la psychologie des différents individus est explorée et les méchants unidimensionnels prennent une profondeur insoupçonnée. À tel point qu'il sera difficile de décrocher avant le 41e et dernier épisode de ce coffret qui, étrangement, ne se termine pas sur un suspense à tout casser.

Sans nécessairement révolutionner un concept où le divertissement et la franche rigolade font bon ménage avec des élans mélancoliques et des enjeux moraux obligeant les gens à se surpasser, la structure du récit se veut beaucoup plus prenante. Les personnages intéressent presque tous et la structure complexe de l'histoire - qui n'est pas sans défaut ou longueur - reprend des scènes déjà vues afin de les représenter d'une autre façon. Cela n'évite pourtant par quelques égarements, comme ce 33e épisode qui retourne sur terre pour suivre la jeune sœur d'Ichigo et qui s'inscrit mal dans le reste de l'ensemble. Mais généralement, la force dramatique monopolise les séquences, créant une spirale d'une enviable intensité.

L'image est toujours présentée dans un très joli plein écran. Les couleurs sont vives, souvent accompagnées de somptueux éclairages. La luminosité est cependant trop présente, ce qui peut nuire à la parfaite représentation des détails. En revanche, le jeu sur le style est total, comme ce noir ou blanc ou ce grain qui apparaissent à des endroits spéciaux. La musique, à la fois atmosphérique, comique, dramatique ou seulement plus mouvementée, ne casse rien lors des premières écoutes... avant de créer un effet d'accoutumance à long terme. Les pistes sonores en Dolby Digital 2.0 sont efficaces, sans plus. Si une meilleure utilisation des enceintes aurait pu être privilégiée, il n'y a absolument rien qui entrave les dialogues. Entre une honnête traduction anglaise et l'excellente version originale en japonais, pourquoi ne pas opter pour cette dernière? Surtout que les sous-titres blancs sont très visibles.

Le très soigné boîtier rouge montre un affrontement entre Ichigo et Renji - un méchant torturé aux cheveux rouges qui a un faible pour Rukia. Le coffret comporte cinq disques, quelques sublimes esquisses, une affiche assez simpliste et des autocollants. Le menu principal du DVD s'ouvre sur un montage de scène et une mélodie active. Rien de particulièrement transcendant. Tout comme les suppléments qui se limitent à des dessins originaux, quelques bandes-annonces, des publicités sur des mangas et le générique de la fin. Le cinquième disque comprend un documentaire de 21 minutes où les gens qui prêtent la voix à Rukkia, Renji, Byakuya, Hanatoro (un jeune guérisseur qui a plus d'un tour dans son sac) et compagnie parlent de leurs personnages en se livrant sur leurs façons de doubler.

"Bleach: Season Two Box Set - The Entry" utilise à bon escient tout ce qui faisait le charme de la première mouture (dessins déformés, préséance de l'humour, engueulades légendaires, combats impériaux) pour insuffler une véritable âme aux héros et aux méchants. Les zones grises, omniprésentes, plairont aux amateurs d'animations ludiques et torturées qui ne font pas que divertir en vain. Une excellente deuxième saison qui fait espérer la sortie prochaine de sa suite.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments3
Vidéo7
Audio7