Blood +
Part Two
Sony Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Junichi Fujisaku
Année: 2005
Classification: PG
Durée: 608 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Japonais (DDST), Anglais (DDST)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 5 (DVD-9)
Code barres (CUP): 043396298002

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
29 octobre 2009

En compagnie de Paranoia Agent et de Death Note, "Blood+" est probablement la meilleure série d'animation japonaise de la décennie. Après une première partie (mettre un lien vers mon article) excitante et fascinante, place à un deuxième tome tout aussi merveilleux.

La menace de Diva et du groupe des Cinq Flèches plane toujours à l'horizon. Ils sont à la poursuite de Saya afin d'utiliser son sang à mauvais escient. La principale intéressée ne s'en laisse pas trop affectée, se fiant beaucoup à son instinct, et à ses deux Chevaliers, le mystérieux Hagi et le jeune Riku - récemment transformé au grand dam de son frère Kai. En compagnie de l'organisation Red Shield et de quelques alliés importants, ils parcourent la planète, évitant de nombreux pièges et l'étrange vendetta des Schiffs. Les années peuvent bien passer, mais un jour, Saya et sa sœur Diva devront s'affronter, et la gagnante pourra décider du sort de l'humanité.

Ce dessin animé de catégorie supérieure mélange toujours aussi adroitement de brillantes séquences d'action et d'intenses moments d'émotions. Les combats, omniprésents, sont continuellement au service de l'histoire, ample et tragique, qui revient dans le temps, expliquant les destins de personnages. La complexité de l'entreprise ne déroute pas trop, car le cheminement s'avère souple, permettant de ne pas brûler les étapes et d'arriver à la conclusion trop rapidement. D'ici là, il y aura bien entendu beaucoup de sang versé et des cadavres, mais également un grand attachement du spectateur envers ces êtres torturés et terriblement humains, tellement plus que dans plusieurs longs-métrages "réels".

Ces 25 nouveaux et derniers épisodes d'environ 25 minutes chacun sont répertoriés sur cinq DVD. Ils se regardent presque instantanément avec un intérêt constant, et une petite fin de semaine est souvent suffisante pour redevenir accro, souffrant avec Saya, essayant de percer son mystère et sa jeunesse, ainsi que celle d'Hagi, de Kai et de tous ces individus, bons ou méchants, qui sont loin d'être en une seule dimension. Voici les aventures qui attendent notre héroïne vampiresse et ses camarades:

  • Disque 1: Those Who Serve Saya / Paris, je t'aime / Limited Existence / Cursed Blood, Joel's Diary
  • Disque 2: Breaking Shield / A Boy Meets Girl / The Power of Believing / The World Where We Exist / Tomorrow Without Hope
  • Disque 3: Mismatched Feelings / To the Level of Sheer Madness / The Showdown Island / The Magic Words, Once More / Dreams that Chevaliers Dream
  • Disque 4: The Place Where I Belong / Soprano of Miracles / Confused Heart / Into the Light / Turn the Palm of Your Hand Toward the Sun
  • Disque 5: May Tomorrow Be a Clear Day / Beyond All Blood / Skyscraper Opera / Two Queens / It'll All Work Out

L'animation regorge de détails et de clins d'œil, notamment à son tome d'initiation Blood: The Last Vampire. Les couleurs riches et précises tendent vers le gothisme et l'onirisme, transformant peu à peu la réalité d'hier (pendant les années 1800, la guerre du Vietnam...) et d'aujourd'hui. De superbes reflets lumineux et de solides contrastes font complètement oublier le format plein écran et cette teinte blanche parfois trop dominante. Les pistes sonores, rythmées et développées, favorisent la création d'une atmosphère délectable, où des instruments, du verre brisé, des cris et des armes alimentent le suspense. Choisir entre l'étonnante version originale en japonais et la plus que convaincante traduction anglophone ne sera pas toujours évident, surtout que de très visibles sous-titres jaunes en anglais et en français sont au rendez-vous. Doté d'un nouveau générique inspiré, la musique passe du rock plus lourd à la chansonnette sucrée, de la sombre pièce instrumentale à la mélodie tellement touchante.

Les disques sont insérés dans de très jolies pochettes minces dotées d'images inoubliables et d'un court résumé de l'intrigue. Le tout se retrouve dans un rigide et imposant boîtier rouge représentant Saya. En plus des DVD, un sympathique manga d'introduction est disponible dans cette édition, en plus d'une tuque avec la mention "Blood+"! L'idéal pour l'hiver et un bon complément au gilet noir du premier volet. Le menu principal des disques offre un habile montage de scènes sur un fond rouge et un intrigant air musical. Quelques suppléments se retrouvent sur le cinquième DVD. Il y a notamment des bandes-annonces diverses et plus d'une heure d'entrevue avec le réalisateur ainsi que différentes personnes qui prêtent leur voix à la version originale nipponne. Ces gens discutent de leur apport à la série, les difficultés et les joies du doublage, tout en livrant leurs opinions sur les thèmes véhiculés, la réaction du public et leurs moments préférés. Très intéressant... mais pourquoi avoir inséré de grosses voix anglaises au lieu de laisser de simples sous-titres?

"Blood +: Part 2" est la conclusion idéale d'une série excitante et haletante, certainement parmi les meilleures animations japonaises de la décennie. Le coffret de collection est un investissement en or pour tous les amateurs du genre qui ne se tanneront pas de tout regarder, encore et encore. À quand les jeux vidéo et le film de fiction qui risque d'être massacré par un grand studio américain?


Cotes

Film8
Présentation10
Suppléments6
Vidéo8
Audio8