Bratz: The Video
Starrin' & Stylin'
20th Century Fox

Réalisateur: Nico Rijgersberg
Année: 2004
Classification: NR
Durée: 61 minutes
Ratio: 1.33:1 (4:3)
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST), Français (DDST), Espagnol (DDST)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Amélie Gravel
1er août 2004

Les poupées Bratz sont sur le marché américain depuis 2001. Depuis, elles font un malheur, les 50 millions d'exemplaires vendus, en plus de tous les objets dérivés générant en tout des ventes de plus d'un milliard de dollars en sont une preuve! Afin de profiter au maximum de ce nouvel engouement commercial, les studios Fox et MGA ont décidé de s'unir afin de transposer la vie de ses "Barbie" nouvelle génération en un film, ce qui donne "Bratz The Video - Starrin' & Stylin'".

L'histoire, qui s'adresse probablement plus à un public pré-adolescent qu'aux actuelles fillettes qui jouent encore à la poupée, fait dans le cliché le plus complet. Les quatre filles, Cloe, Sasha, Yasmine et Jade, sont des adolescentes très superficielles et ne brillent pas toujours par leur intelligence. Elles se préparent à célébrer la fin de l'année par le classique bal, quand leur professeur de libre expression leur assigne un très long devoir. Ayant eu une idée très originale, la clique décide de concilier leurs deux activités et de créer un film qui montrera tous leurs préparatifs pour le bal. Compte tenu de l'amour-propre de chaque fille, ce petit film devient une excuse de se présenter sous son meilleur jour et de se décrire comme la fille idéale. Des phrases telles que, "Tu est très stressée ces temps-ci, tu aurait besoin de concombre", "Le vent dans mes cheveux me va très bien" ou bien "la seule bonne thérapie est le magasinage" montrent à quel point ces filles ne pensent qu'à leur apparence et ne démontrent aucunement les vraies valeurs que ce genre de film devrait inculquer aux jeunes générations. Bref, "Bratz The Video" est un ramassis de stéréotypes qui ne devrait aucunement servir de modèle à ses téléspectatrices.

Le menu représente très bien le matérialisme présent dans le film. Nous voyons les quatre vedettes du film rouler dans une belle voiture décapotable en direction du... vous le devinerez sans doute... centre commercial. Une musique pop très symbolique de l'ambiance du film accompagne cette petite balade.

La section des suppléments constitue ce que j'ai préféré sur le DVD. D'abord, nous avons droit à une scène supprimée dans laquelle les filles nous montrent encore une fois à quel point elles sont influençables en ce qu'elles se retrouvent perdues à un endroit où un fantôme hanterait les lieux selon une légende. Ensuite, quatre scènes ratées nous sont présentées, ce qui nous fait sourire à quelques moments. Un jukebox/karaoké nous permet ensuite de chanter ou d'écouter les chansons entendues sur la trame sonore du film. Malheureusement, pendant cette écoute, ce ne sont pas des extraits du film qui défilent, mais bien des images abstraites. Pour continuer avec la musique, un vidéoclip de "Summertime Girl" est disponible, celui-ci contenant bel et bien des extraits du film. Après, pour garder l'aspect cliché des poupées Bratz, un horoscope est disponible. Nous pouvons y découvrir quels sont les traits principaux de notre caractère, à laquelle des quatre filles nous ressemblons le plus, en plus de nous apprendre si un couple va bien ensemble ou non. Pour représenter l'aspect mode du film, nous avons une petite activité qui consiste à choisir une des quatre filles et de l'habiller des pieds à la tête à l'aide d'une sélection de vêtements. Un jeu animé par Cameron, l'un des rares garçons de la production, teste notre écoute du film en nous posant une dizaine de questions. Ce qui est bien avec ce petit jeu, c'est que d'une fois à l'autre, Cameron ne pose pas les mêmes questions, mais le côté négatif est que si nous sélectionnons une réponse incorrecte, nous ne savons jamais quelle aurait été la bonne réponse. Finalement, une annonce des poupées très tendance nous fait voir jusqu'à quel point ces poupées ont un penchant pour la mode, et pas un seul brin de cervelle.

La qualité du DVD n'est pas impressionnante. D'abord, toutes les pistes sont proposées en Dolby Surround. Compte tenu du manque flagrant d'effet "surround", je ne peux en dire long, si ce n'est que nous entendons clairement les dialogues et les effets ambiants. Tout est cependant très égal, ce qui fait que le son vrombissant d'une voiture est aussi fort que la voix des personnages. Le côté image est parfait pour les dessins qui occupent le premier plan, mais aussitôt que les détails sont quelque peu éloignés de l'objectif, tout devient flou. Par conséquent, les visages des personnages que nous voyons d'un peu plus loin ont tous des formes plus ou moins définies.

Prenant en considération que le public cible de ce film est plus souvent qu'autrement influençable en ce qui a trait aux vêtements et à tout ce qui touche la mode et les valeurs, je ne suggérerais pas du tout ce film, puisqu'il véhicule des traits de caractère complètement superficiels. Les studios producteurs de ce film prévoient faire un malheur en présentant une version pour les salles de cinéma ultérieurement à la sortie du DVD. Quant à moi, je vous dirais de ne pas gaspiller votre argent pour payer ce visionnement à vos filles, à moins que vous désiriez qu'elles commencent à s'habiller comme des petites "Britney Spears" et qu'elles agissent de façon totalement inintelligente.


Cotes

Film4
Menu7
Suppléments8
Vidéo5
Audio6