Miss Hokusai [Blu-ray]
Universal Studios Home Entertainement

Réalisateur: Keiichi Hara
Année: 2015
Classification: PG
Durée: 90 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Japonais (DTSHDMA51), Anglais (DTSHDMA51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 23
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 191329008812

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Patrick Robert
21 mars 2017

Obsédé par la pratique de son art au détriment de tout le reste, Katsushika Hokusai peint jour et nuit et ne prend même pas le temps de nettoyer sa maison, préférant déménager quand l'endroit devient trop insalubre. Bien qu'il ait négligé sa famille depuis de nombreuses années, l'homme dans la cinquantaine aura tout de même l'occasion de transmettre sa passion pour la peinture et le dessin à la plus vieille de ses quatre filles, O-Ei, lorsque cette dernière emménage avec lui à l'été 1814. Au début, la jeune femme termine les commandes que Katsushika ne réussit pas à livrer à temps, ou réalise des tableaux complets en son nom, mais à force de côtoyer de près cet artiste considéré comme un maître par la poignée d'élèves auxquels il enseigne, O-Ei finira par sortir de l'ombre de son père, et s'accomplira pleinement en signant ses propres œuvres.

Plus près de la chronique poétique que du récit biographique en tant que tel, "Miss Hokusai" nous transporte dans le Japon traditionnel de l'époque Edo, avec ses samouraïs et ses geishas, pour raconter, à travers une série de vignettes, la relation entre deux figures historiques, soit la jeune O-Ei et son père, le célèbre peintre Katsushika Hokusai. Le film d'animation présente le quotidien hors-norme de ces deux artistes, mais s'attarde aussi à leur processus créatif, ce qui permet d'insérer des moments beaucoup plus oniriques dans une histoire somme toute assez réaliste, dont des envolées de dragons, des rêves de mains fantômes étreignant le monde, ou encore une toile maudite provoquant des drames dans la maison où elle est exposée.

S'inscrivant dans la tradition de l'anime japonais avec ses protagonistes aux yeux démesurés, "Miss Hokusai" est un véritable festin visuel dont chaque image semble dessinée à la main. Tandis que les personnages à l'avant-plan sont épurés et habillés de couleurs franches, les arrière-plans possèdent toute la finesse d'une aquarelle, et on sent pratiquement les coups de pinceaux esquissant chaque décor. L'animation change parfois de palette, ou carrément de style graphique, pour illustrer les séquences plus surréalistes. Certaines scènes sont réalisées en images de synthèse, ce qui détonne un peu avec la texture artisanale du reste du film, mais heureusement, elles sont rares, en plus d'être brèves.

Il est difficile d'apprécier la qualité du jeu des comédiens à leur juste valeur quand on ne comprend pas la langue, mais les acteurs prêtant leur voix aux personnages principaux sonnent tous très justes dans la version japonaise sous-titrée, à commencer par Anne Watanabe dans le rôle de O-Ei, et Yutaka Matsushige dans celui de Katsushika Hokusai. Un doublage en langue anglaise est également disponible. L'édition combo-pack de "Miss Hokusai" contient le film sur disques Blu-ray et DVD, et inclut également un code pour télécharger une copie numérique. On trouve la bande-annonce officielle du côté du matériel supplémentaire, et surtout un making-of plutôt exhaustif d'une durée de deux heures, soit trente minutes de plus que le long-métrage lui-même!

À travers le portrait de deux artistes ayant marqué le Japon de l'époque Edo, "Miss Hokusai" rend hommage à l'art et à l'acte de création, dans une animation pour adultes à la fois biographique, poétique, et magnifique.


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments8
Vidéo8
Audio8