Anthony & Cleopatra
Warner Home Video

Réalisateur: Charlton Heston
Année: 1972
Classification: PG
Durée: 148 minutes
Ratio: 2.20:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 883929174133

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
26 avril 2011

Bien des acteurs se sont cassés les dents à vouloir se donner des lettres de noblesse en montant leur propre version d'une pièce de Shakespeare. Et la plupart du temps, le tout est presque plus embarrassant qu'intéressant. Hélas, n'est pas Sir Laurence Olivier qui le veut. C'est ici le cas avec ce "Antony et Cléopâtre" mis en scène, adapté pour l'écran et mettant en vedette Charlton Heston.

Tourné en 1972 alors que sa période "péplum" (Ben-Hur, The Ten Commandments, etc) avait laissée la place à celle des films de science-fiction comme Omega Man, Planet of the Apes ou Soylent Green (qui incidemment sort sur Blu-ray au même moment et dont vous pouvez lire ma critique sur ce merveilleux site!) cette adaptation de la pièce de William Shakespeare sur la relation amoureuse entre le général romain et la reine d'Égypte est plutôt lourde et manque d'inspiration.

Comme si Heston voulait prouver au monde entier que le fait d'être l'un des acteurs de films de science-fiction les plus populaires d'Hollywood voulaient aussi dire qu'il était un grand acteur pouvant donner vie à Shakespeare les doigts dans le nez. Mais malheureusement, Heston n'était pas un grand acteur, mais plutôt un visage solide de héros sur lequel le public pouvait s'appuyer dans les moments de détresses. Ici il nous endort littéralement avec cette adaptation sans imagination du travail du dramaturge anglais.

Oui on retrouve des scènes de batailles navales et terrestres bien fichues, oui la musique nous émeut au bon moment, oui les costumes et les décors sont impressionnants, mais la mise en scène, la direction des acteurs et le jeu de Heston sont très ordinaires. Il est vrai que l'acteur était un amateur inconditionnel du Barde, mais il ne faut pas confondre passion et talent. Bref un film long et parfois pénible qui n'est pas vraiment raté, mais qui manque définitivement de souffle et de magie. Pour les amateurs d'Heston et de péplums seulement.

Après la mort de Jules César, l'Empire romain est divisé. Trois généraux et tribuns siègent au Sénat et tiennent les rennes du pouvoir. Octavius envoie Marc Antoine s'occuper du rebelle Pompée pour libérer le chemin et finaliser son ascension au trône. Piégé par la reine d'Égypte, Cléopâtre (Hildegard Neil), le vaillant général tombera rapidement sous le charme de la souveraine et deviendra rapidement un pion sur son échiquier.

La qualité audiovisuelle du disque est plutôt bonne. On a su faire ressortir assez les éclats de lumière et les détails des couleurs pour rendre le tout chaleureux et émotif lorsque nécessaire. La direction photo, avec ses nuances de brun poussiéreux et l'importance qu'elle accorde aux ombres et aux lumières est ainsi mise en valeur. On a bien travaillé la copie de transfert, nous donnant un résultat aussi impeccable que possible considérant l'âge du long-métrage.

Pour le son, la musique pompeuse style péplum est ici bien mixée et les ambiances et dialogues fonctionnent bien malgré l'environnement mono. Ils semblent ajouter à l'ambiance de tension précédant les scènes de bataille et travaillent ainsi dans le sens désiré par Heston. La langueur du texte est étonnement mieux servi par le son mono qu'elle l'aurait été par une bande Dolby Surround. Cela dit, il faut vivre avec les limites du format, ce qui déplaira sûrement à plusieurs.


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments6
Vidéo8
Audio7