Auto Focus
Columbia TriStar Home Entertainment

Réalisateur: Paul Schrader
Année: 2002
Classification: R
Durée: 106 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD20)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Thierry Lacime
26 février 2003

Avant de commencer, je voudrais apporter une petite précision : ce film peut-être vu sous deux angles. Tout d'abord, pour ceux qui ne connaissent rien à la série télé dont on y parle ou de l'acteur dont il est question, "Auto Focus" est un film intéressant sur la déchéance d'un homme dans le milieu des artistes hollywoodiens. Les autres, au moins ceux qui connaissent la série, en apprendront davantage et seront soit étonnés, soit répugnés de constater les frasques de son héros principal. Dans tous les cas, c'est un film à voir malgré ses petits défauts.

Il y eut donc une série américaine, encore diffusée de nos jours sur certaines chaînes câblées anglophones, qui a su égayer les soirées de CBS entre les années 1965 à 1971 : Hogan's Heroes. Avec ses 186 épisodes, le Colonel Hogan et ses acolytes européens se payaient la tête des Allemands avec un humour très proche de la dérision, avec en première ligne le Colonel Klink et le gardien Schultz. Basé sur une histoire vraie, celle de l'acteur Robert Crane, qui incarna donc le Colonel Hogan, le film "Auto Focus" relate sa vie de plus en plus tumultueuse au fur et à mesure de son vedettariat jusqu'à une fin tragique le 29 juin 1978 dans un motel de Scottsdale, en Arizona.

L'histoire du film, basée elle-même sur le livre The Murder of Bob Crane de Robert Graysmith, commence en 1964 alors que Robert Crane (Greg Kinnear) animait une émission de radio matinale à Los Angeles. À cette date-là, il avait déjà fait quelques apparitions dans des films et n'attendait que de son agent lui trouve le grand rôle. C'est alors que CBS envisage la série Hogan's Heroes et décide de confier le rôle principal à Robert Crane. Dans le même temps, ce dernier mène une vie de famille rangée avec sa femme Anne (Rita Wilson) et ses trois enfants. Ils vont à l'église régulièrement et évitent les débats conjugaux devant les enfants. Mais Crane a un petit secret que sa femme découvrira par hasard : il aime regarder des photos de femmes nues. Il dira, pour se défendre, qu'il aime la photo et que c'est uniquement en ce sens qu'il possède ces clichés. Sur le plateau de Hogan's Heroes, il fera la connaissance de John Carpenter (Willem Dafoe - rien à voir avec le réalisateur bien connu), un technicien vidéo qui lui fera découvrir les prouesses de l'enregistrement sur bande nouvellement inventé. Mais il ne lui fera pas découvrir que ça. De soirées en bar à strip-tease, Robert Crane aura bien plus que de simples photos de femmes à se mettre sous la dent. Constamment relancé par Carpenter qui lui apportera toujours de nouveaux gadgets, Crane ne pourra plus se passer de ses escapades sans se soucier de l'image qu'il donne. Quand CBS mettra fin à la série, il ne saura plus très bien où chercher du réconfort, tous ses proches l'ayant fui, sauf Carpenter.

Ce film, qui parfois frise avec l'érotique à la limite du hard, en fera sourciller plus d'un (il est indiqué sur la pochette que la fonction "Contrôle parental" des lecteurs DVD fonctionne avec ce disque). La provocation est à l'avant-plan et la moralité est très loin et c'est voulu. D'un autre côté, on peut constater à quel point un être sensé, mais faible peut cacher des défauts et comment il faut peu de choses pour modifier un comportement. Sans oublier l'insouciance de sa propre destinée. Et c'est quand il semble apparaître une lueur d'espoir que tout s'écroule pour de bon.

Ce DVD a de quoi plaire. Il y a tout d'abord de beaux menus animés, avec un style "kitch" (Éditeur :"quétaine" pour les Québécois) des années soixante. Outre le film, dont l'image est excellente avec une coloration genre film des années soixante / soixante-dix, on a droit à quelques suppléments dont un ne passera pas inaperçu. Il s'agit d'un documentaire en deux parties sur la véritable enquête de la mort de Robert Crane. J'avertis tout de suite que les images sont pénibles et que la réalisation ne nous ménage pas avec des gros plans du corps mutilé du vrai Crane. On pourra se faire personnellement une idée puisqu'officiellement ce meurtre reste encore à ce jour non résolu.

Parmi les autres suppléments, on a des scènes retranchées, sans grand intérêt pour l'histoire, avec commentaire optionnel du réalisateur. Il y a aussi un documentaire promotionnel sur la réalisation du film avec des images du tournage. Pour les mordus, nous avons aussi trois pistes de commentaires différentes, à savoir celle du réalisateur Paul Shrader, qui nous explique entre autres avoir attendu le temps nécessaire d'avoir les fonds voulus pour pouvoir faire correctement ce film qui lui tenait à cœur, une piste avec les acteurs Greg Kinnear et Willem Dafoe, qui y vont bien entendu d'anecdotes de tournage, mais aussi de leurs connaissances (ou de ce qu'ils ont entendu) de la vie de Robert Crane et enfin une troisième avec les producteurs Scott Alexander et Larry Karaszewski et le scénariste Michael Gerbosi, qui quant à eux, nous expliquent l'évolution du projet à partir du livre ainsi que les difficultés pour le faire aboutir.

Une longue liste de bandes-annonces est aussi disponible, avec deux versions du film présenté sur ce DVD, dont une qui est classée "pour adultes", mais aussi celle du documentaire Blind Spot : Hitler's Secretary, des films Pollock, Spider, Talk to Her, Love Liza et The Man from Elysian Fields (film que je ne connais pas, mais que cette bande-annonce me donne vraiment envie de voir, avec Andy Garcia, James Coburn et un surprenant Mick Jagger dans le rôle d'un directeur d'agence d'escortes).

Je tiens à saluer l'effort de la production de ce film dans le choix des acteurs pour reprendre les personnages initiaux de la série Hogan's Heroes. Les ressemblances sont parfois troublantes, surtout pour Klink. D'autres le sont moins, mais c'est quand même appréciable. Pour le reste, je sais que les avis seront partagés. J'ai moi-même connu la série avant de connaître le sort de son acteur principal. À l'époque, je me disais que la vie d'acteur ne devait pas toujours être facile. Aujourd'hui, après avoir visionné ce film, j'en sais un peu plus et j'ai de quoi me faire une opinion. Laquelle ? Que tous les êtres humains sont vraiment faibles devant la tentation !


Cotes

Film7
Menu7
Suppléments8
Vidéo7
Audio7