Bad Apple
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Adam Bernstein
Année: 2004
Classification: 14A
Durée: 90 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Astrid Barrette-Tessier
25 mai 2005

Il s'est fait connaître dans la série télévisée Law and Order, mais c'est certainement le personnage de l'énigmatique Mr Big dans la série Sex and the City qui a mené Chris Noth au rang des hommes les plus sexy d'Hollywood. Dans ce téléfilm - c'est ainsi qu'on peut qualifier ce film puisqu'il n'est jamais sorti en salle et qu'on voit rapidement par le budget qu'il a été produit pour la télévision - Chris Noth n'est pas seulement l'acteur principal, mais agit en tant que producteur avec sa compagnie de production. De plus, "Bad Apple" est l'adaptation télévisuelle du roman d'Anthony Bruno.

Noth incarne Mike Tozzi, un agent du FBI infiltré pour attraper une bande de mafiosi dans la ville de New York. Avec l'aide de son partenaire, il réussira à déjouer ces trafiquants qui se spécialisent entre autre dans la contrebande de prothèses mammaires. Cette comédie noire est à la limite de se moquer des films de mafioso et se situe entre le film dramatique policier sérieux et la comédie burlesque. On suivra le personnage de Tozzi dans ses escapades policières en tant qu'agent infiltré, mais aussi dans le mélange complexe des entrecroisements des personnages. Par exemple, Tozzi a une aventure avec la sœur du jeune mafioso dont il se sert pour infiltrer le réseau, qui elle a déjà eu une aventure avec le nouveau bras droit de la mafia new-yorkaise. De plus, la femme de l'associé de Tozzi se trouve à être en réalité la cousine de Tozzi. Les divers ébats amoureux entre Tozzi et la sœur du jeune escroc conduiront nos deux protagonistes - Tozzi et son associé - dans une course folle à travers la ville pour récupérer la fille, l'argent, la marchandise et l'arrestation de ces mafiosi. L'arrogance de Tozzi, son sens de l'humour et son sale caractère, feront de lui le gars idéal pour infiltrer ce réseau, mais un parcours de circonstances fera que Tommy "Bells" Bellavita, le bras droit de la mafia, découvrira la véritable identité de Tozzi et mettra celui-ci en danger avec sa dulcinée.

Ce téléfilm met en vedette une distribution d'acteurs assez impressionnante, mais leur rôle est loin d'être à la hauteur de leur talent. En plus de mettre en vedette Chris Noth dans le premier rôle, nous retrouvons Colm Meaney dans le rôle de l'associé du FBI. Robert Patrick dans le personnage de Tommy "Bells" Bellavita ainsi qu'Elliot Gould en "Buddha" Stanzione, le chef de ce cercle mafioso. Il est tout de fois intéressant de voir Noth incarner un personnage de ce genre ; baveux et fendant. Il réussit à bien le rendre surtout grâce à ces mimiques et l'attitude qu'il donne à son personnage. L'autre acteur intéressant de voir métamorphosé n'est nul autre que Robert Patrick en mafioso aux cheveux "bleachés". Chiant à souhait, parsemé d'une touche d'humour.

Par contre, l'histoire est du déjà vu et n'a rien pour se démarquer des autres de ce genre. Esthétiquement, le film présente un générique unique qui fait penser à une série télévisée ou aux vieux films policiers des années 70. "Bad Apple" est aussi agrémenté de flash-back ou des visions de personnage, le tout monté dynamiquement, ce qui donne un côté particulier au film avec un regard humoristique. Toutefois, ce film ne se prend pas vraiment au sérieux et trop souvent il présente des blagues un peu trop faciles, frôlant le ridicule et dépourvu d'originalité.

Le point positif de cette édition DVD est son prix budget, par chance puisqu'on ne retrouve absolument rien sur celui-ci à l'exception du film présenté en version originale et seulement en stéréo. Le son n'a absolument rien d'extraordinaire et ne fera vibrer aucun cinéma-maison. Finalement comme c'est un film pour la télévision, il est simplement offert en format plein écran et la qualité de l'image laisse à désirer. Les contrastes des couleurs sont intéressants, mais on perçoit le grain et l'image ne nous semble jamais nette, même s'il n'y a pas d'artéfacts.


Cotes

Film5
Présentation3
Suppléments-
Vidéo5
Audio6