Bad Company
Buena Vista / Touchtone

Réalisateur: Joel Schumacher
Année: 2002
Classification: PG-13
Durée: 117 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DTS51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Frédéric Gouin
20 novembre 2002

Des fois, on se demande comment les producteurs ont réussi à jumeler certains acteurs ensemble pour les besoins d'un film. Qui aurait pensé qu'Anthony Hopkins partagerait la vedette d'un film avec Chris Rock ? On peut voir le résultat dans "Bad Company", un film qui, malgré la grosse machine de Jerry Bruckheimer et Joel Schumacher et un budget de 70 millions, n'a pas attiré les foules dans les salles de cinéma.

Gaylord Oakes (Anthony Hopkins) est un agent vétéran de la CIA. En mission pour tenter de prendre au piège une organisation terroriste, il perd son partenaire qui y trouve la mort. Pour ne pas mettre en péril la mission, il recrute le frère jumeau de son partenaire, Jake (Chris Rock). Celui-ci ne cadre pas trop avec les services secrets. Oakes a donc neuf jours (échéancier établi par les terroristes) pour l'entraîner et conclure le marché. Sinon tout tombe à l'eau et la bombe nucléaire portative risque bien de se retrouver dans de mauvaises mains.

Le menu principal reprend bien un thème du film, soit l'engin de reconnaissance rétinien de l'ordinateur portable. Cet engin est l'image principale du menu et il est légèrement animé. Rien de vraiment extraordinaire toutefois. Fait assez inhabituel, l'index des chapitres est divisé par groupe de deux. Donc, il y a seulement deux chapitres par pages avec un total de sept pages. C'est de la perte d'espace selon moi et c'est assez long pour retrouver un chapitre.

Le DVD est certifié THX, ce qui offre un transfert vidéo et une piste sonore de grande qualité. La piste sonore DTS est dynamique à souhait et les balles de fusil vous siffleront sur le bord des oreilles. Les dialogues sont clairs et la très belle musique du film est bien calibrée. Le transfert vidéo offre des couleurs éclatantes, et ce, peut importe la luminosité de la scène. Aucun artéfact n'a été aperçu durant le visionnement.

Comme supplément, on retrouve un documentaire intitulé "In Bad Company : An inside look". Celui-ci est promotionnel, mais un peu moins qu'à l'habitude. On tente de vendre le film, bien évidemment, mais au moins, on montre des scènes derrière les caméras plutôt que des scènes du film. En tant que tel, le documentaire est peu informatif. Chaque acteur et artisan s'entretient en général sur le film. Dans la section "Sneak Peeks", il est possible de visionner les bandes-annonces de Frank McKlusty, C.I., Reign Of Fire et Big Trouble. Ce sont les seuls suppléments du DVD. Ceci s'explique sûrement par le manque du succès du film.

Finalement, je m'attendais à quelque chose de pire. Oui, le film est du déjà vu. Oui, les détails techniques semblent un peu bâclés (par exemple, la fille du CIA semble avoir de la misère à courir et tenir une arme en même temps). Mais le fait que le film ne sache pas trop quel registre prendre entre l'action ou la comédie, fait en sorte qu'il n'y a pas d'excès. Pas trop d'action et pas trop de comédie bas de gamme. Bref, un bon dosage, et je suis sûr que pour une location, il vous fera passer une belle soirée.


Cotes

Film7
Menu6
Suppléments4
Vidéo9
Audio9