Bad Words
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: Jason Bateman
Année: 2014
Classification: 13+ (QC)
Durée: 89 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212112799

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
16 juillet 2014

Comédie souvent hilarante, mais terriblement classique, "Bad Words" est la première réalisation de l'acteur Jason Bateman. Si sa mise en scène ne passera pas à l'histoire, l'histoire, elle, fait souvent rire.

Un prestigieux concours d'épellation pour enfants est sur le point de se tenir. Un adulte de 40 ans (Jason Bateman) est parvenu à contourner le règlement pour pouvoir y participer. Il a ses raisons d'être là et il fera tout pour arriver à ses fins.

Débutant sur des chapeaux de roue, "Bad Words" est une farce tonique vulgaire et politiquement incorrecte, où l'antihéros s'amuse à être bête avec son entourage. Ses motivations, faciles à deviner, n'enlèvent aucun charme à ce personnage, qui usera de son langage ordurier pour faire vivre l'enfer à des enfants de 10 ans. Avec ses répliques vives et une prestation tonitruante de Jason Bateman, il est plutôt difficile de s'ennuyer. Même si le rythme est parfois mou, que le récit verse dans les morales et les bons sentiments les plus éculés et que la réalisation ordinaire laisse terriblement à désirer, il y a toujours quelques gags pour mettre de bonne humeur.

Les images très soignées offrent une palette de couleurs riches et détaillées dominées par des tons dorés. Les contrastes sont également judicieux et généralement homogènes. La musique qui alterne entre le rock et le classique est plus que potable. Les pistes sonores anglophones et francophones en Dolby Digital 5.1 demeurent appréciables même si elles auraient pu être encore plus immersives. Les voix sont claires et entre le doublage francophone qui laisse à désirer et les très visibles sous-titres blancs, le choix relève de l'évidence.

La pochette jaune et brune à l'effigie d'un homme qui s'énerve est assez banale. Il en est de même du menu principal du DVD, qui reprend tout simplement un plan du protagoniste. Le tout est statique, seulement accompagné d'une mélodie quelconque. Les suppléments comprennent une série de bandes-annonces, des scènes supprimées ou allongées qui étirent un peu trop la sauce, un documentaire conventionnel sur le tournage et une intéressante piste de commentaires qui est narrée par le pince-sans-rire Jason Bateman.

Sans être le long-métrage le plus cocasse de l'année, "Bad Words" s'avère un divertissement honorable et efficace qui permet de se défouler sans aucun effet secondaire. L'ensemble ne tient pas toujours bien la route, sauf que les fous rires sont aussi nombreux que mordants qu'on passe irrémédiablement un bon moment.


Cotes

Film6
Présentation4
Suppléments4
Vidéo8
Audio7