Bandolero!
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: Andrew V. McLaglen
Année: 1968
Classification: PG
Durée: 106 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST), Espagnol (Mono), Français (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 28
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Noël
20 mars 2004

Après la préhistoire (One Million Years B.C.), la science-fiction (The Fantastic Voyage), voilà que Raquel Welch s'attaque au Far West et pas avec n'importe qui... James Stewart et Dean Martin dans le film "Bandolero!" faisant partie de ce nouveau coffret de quatre DVDs de Raquel Welch.

Dean Martin et James Stewart jouent le rôle des frères Bishop. Avec une bande de voyous, ils décident de cambrioler la banque de Val Verde. Malheureusement, la tentative est avortée par le shérif et les voyous seront alors condamnés à la pendaison. Le fameux jour J, les bandits parviennent à s'échapper et prennent en otage une femme (Raquel Welch) que le shérif convoitait depuis longtemps. S'en suit une poursuite interminable dans les montagnes du Nouveau-Mexique qui sont reconnues pour être extrêmement dangereuses parce qu'elles sont sous le contrôle des Bandoleros, des bandits mexicains. Est-ce que le shérif parviendra à capturer les frères Bishop?

La versatilité de Raquel Welch se manifeste encore une fois d'une belle façon. Cette fois-ci, un fusil à la main et prête à se défendre, Welch fait comprendre à certains hommes machos qu'il y a une place pour la femme dans une société; elle a des répliques absolument savoureuses sur des propos sexistes tenus par ces messieurs. Le duo James Stewart et Dean Martin nous donne droit à des bons moments de légèreté qui donnent une petite touche à la fois humaine et comique. L'intrigue de "Bandolero!" est loin de réinventer le film western, mais la versatilité des prises de vues du réalisateur et le talent des comédiens donnent un véritable plaisir aux yeux du cinéphile. Le réalisateur Andrew V. Mc Laglen garde un rythme constant dans sa réalisation et ne laisse aucun temps mort et aucun répit pour le spectateur.

"Bandolero!" est inégal pour ce qui est du côté technique. On a retouché avec succès l'image du film qui offre des couleurs jeunes et vivantes. Pour ce qui est des pistes sonores, les pièces musicales semblent avoir eu un meilleur traitement que le reste des pistes audio. Il faut constamment baisser le volume lorsqu'il y a des arrangements musicaux parce qu'ils sont exagérément trop forts que les dialogues. De plus, on a l'impression que la trame sonore a subit un meilleur traitement puisqu'elle donne un fini beaucoup moins crasseux et poussiéreux que les dialogues. Les bonis se limitent à quelques bandes-annonces d'autres films faisant partie du catalogue cinéma de Raquel Welch. Le menu du film est tout ce qu'il a de plus traditionnel: la photo de la pochette du DVD est aussi utilisée comme image de fond pour le menu.

Raquel Welch est surprenante dans un film où on ne fait pas de cadeaux aux femmes. Sa performance dans un film western confirme la très grande versatilité de l'actrice. À voir!


Cotes

Film8
Menu3
Suppléments3
Vidéo7
Audio5