Begin Again
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: John Carney
Année: 2014
Classification: G (QC)
Durée: 104 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 18
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212006104

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
27 octobre 2014

L'équipe derrière le succès surprise Once est de retour avec "Begin Again", un film du même moule un brin plus conventionnel, qui séduit davantage par ses chansons et ses personnages que par son histoire.

New York est le témoin improbable d'une rencontre entre une apprentie chanteuse (Keira Knightley) qui vient tout juste d'être plaquée par son amoureux et un producteur musical (Mark Ruffalo) qui broie du noir dans sa vie familiale et professionnelle. Ensemble, ils décident d'enregistrer un disque partout dans la Grosse Pomme...

Quel sympathique long-métrage que ce "Begin Again"! Malgré un traitement superficiel, une trame narrative esquissée trop rapidement et un récit qui manque parfois de rythme et de rebondissements, il y a cette rencontre entre deux êtres qui sortent de l'ordinaire. Keira Knightley et Mark Ruffalo forment un duo en or et leurs personnages sont tout simplement savoureux. Ensemble, ils apportent une énergie salvatrice à cette œuvre qui ne manque ni d'humour ni de charme et encore moins de romance. Un large sourire s'inscrit sur les lèvres des cinéphiles et même si l'ensemble se veut parfaitement prévisible, l'intérêt y est constamment renouvelé.

La musique accrocheuse est grandement responsable de cette réussite. Les chansons sont montrées longuement à l'écran et elles font allègrement taper du pied. Les pistes sonores anglophones et francophones en Dolby Digital 5.1 mettent un peu de piquant dans les enceintes en faisant ressortir des bruits d'instruments, d'applaudissements, de sirènes et de tout ce capharnaüm de la grande ville. Les voix sont généralement claires et il y a en option de très visibles sous-titres blancs en anglais et un doublage français. Les images soignées et détaillées sont ornées de couleurs vives souvent étincelantes, de teintes précises et de contrastes parfois granuleux, mais toujours agréables à regarder.

La pochette assez rudimentaire montre les deux héros qui discutent devant une automobile et une guitare. De quoi lui préférer nettement le menu principal du DVD, où un dynamique montage de scènes défile sur une pièce musicale abrasive. Les suppléments intéressants, mais incomplets comprennent un documentaire de 21 minutes sur le tournage qui porte sur les thèmes, les lieux et l'apport des interprètes, ainsi que quatre vidéoclips où les paroles des chansons apparaissent directement à l'écran.

Ultimement moins touchant et mémorable que Once, "Begin Again" n'en demeure pas moins une création qui fait du bien et qui s'avère parfaite pour un premier rendez-vous amoureux. Le genre de petit film indépendant que le cinéma américain connaît le secret et qu'il livre régulièrement, entre deux superproductions destinées aux adolescents. Comme oasis, il ne faut surtout pas s'en plaindre.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments3
Vidéo7
Audio7