A Beginner's Guide To Endings
Entertainment One

Réalisateur: Jonathan Sobol
Année: 2011
Classification: 14A
Durée: 92 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212106965

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Andréanne Brault
28 septembre 2012

La bande-annonce du film "A Beginner's Guide To Endings" m'avait peu impressionnée, mais au final, le long métrage s'est avéré bien meilleur que j'aurais pensé. Je ne comprends toutefois pas les citations au verso de la pochette indiquant qu'il s'agit d'une comédie tapageuse et follement drôle, car je n'ai pas vraiment rigolé. Le scénario n'est pas renversant, mais étant donné qu'il s'agit d'un premier long métrage pour le réalisateur et scénariste Jonathan Sobol, ce n'est vraiment pas si mal. Le film est en fait une comédie dramatique qui n'est ni très drôle ni très triste. Le jeu des acteurs est tout à fait correct, rien de plus.

On y raconte qu'après le suicide de leur père Duke (Harvey Keitel), trois frères, Cal (Scott Caan), Jacob (Paolo Costanzo) et Nuts (Jason Jones) apprennent qu'ils vont mourir, car leur père les avait fait participer à une étude clinique lorsqu'ils étaient jeunes. Ils reviennent alors sur leurs vies remplies d'erreurs et de regrets et tentent d'accomplir leurs rêves.

Le film capte rapidement l'intérêt avec la narration du père qui explique ce qui l'a mené au suicide et qui parle de ses enfants, ses fils en question qui semblent de parfaits imbéciles. Le père, accro au jeu et endetté, a fait prendre des médicaments à ses propres enfants pour empocher une grosse somme d'argent. La curiosité de la suite nous pique d'autant plus. Bien que les parties avec le père soient les plus intéressantes, c'est le seul personnage complètement absence de métrage!

Au niveau technique, la qualité sonore est très bien. Le son est assez puissant, très stable et nous permet de bien entendre tous les dialogues. L'image est claire la majorité du temps. Les couleurs sont correctes, mais elles sont parfois un peu ternes. Malgré tout, on ne perd pas trop les détails. Au niveau des suppléments, en plus de la bande-annonce du film, on nous propose deux revuettes. "A Beginner's Guide To A Beginner's Guide To Endings", qui se veut la plus intéressante des deux, nous permet d'entendre le réalisateur/scénariste, les producteurs et les acteurs parler de l'histoire et des personnages. "A Beginner's Guide To Directing", pour sa part, nous permet d'en apprendre plus sur la première réalisation de Jonathan Sobol. Il parle de son expérience alors que d'autres membres de l'équipe s'expriment à son sujet.

Bien que quelques longueurs parsèment le long métrage, il accomplit tout de même son rôle de divertissement. Je vous recommande toutefois d'opter pour la location.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments6
Vidéo7
Audio8