Bernie
Alliance Films / Hyde Park Entertainment

Réalisateur: Richard Linklater
Année: 2011
Classification: PG
Durée: 99 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 065935586487

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
14 août 2012

Jack Black est tout simplement extraordinaire dans "Bernie", une comédie souvent noire qui fait rire aux larmes. Pour l'instant, il s'agit facilement d'un des meilleurs films américains de l'année.

Tout le monde aime Bernie (Jack Black). Il est charismatique, souriant et il est le premier à aider son prochain. Lorsque son amitié avec une acariâtre veuve riche (Shirley MacLaine) tourne mal, la population au complet prend son parti... hormis un procureur de la couronne (Matthew McConaughey) particulièrement fendant.

Il y a de ces histoires vraies qui dépassent l'entendement. Celle de Bernie en est un excellent exemple. Comme dans le classique Citizen Kane, le récit est raconté selon le point de vue des habitants du village (dont la plupart sont incarnées par les véritables habitants de ce village) qui ne disent que du bien de leur chouchou. Peu importe qu'un crime ait été connu, la notion de Bien et de Mal devient floue, questionnant du coup l'apport d'un membre à sa communauté. Un procédé qui peut s'étirer, mais qui a tendance à fasciner.

Cette satire des bleds perdus du Texas oscille davantage vers la comédie même si quelques drames ne sont pas épargnés. À partir d'une réalisation faussement classique, le cinéaste Richard Linklater - qui pond ici son long-métrage le plus intéressant depuis des lustres - développe un scénario riche et foisonnant, plus complexe qu'il n'y paraît. Il est aidé par de très bons comédiens, dont Shirley MacLaine qui est joyeusement insupportable et Matthew McConaughey qui, après les très intéressants Killer Joe et Magic Mike, vient littéralement de donner un second souffle à sa carrière en perte de vitesse. C'est toutefois Jack Black qui porte le film sur ses épaules et il offre une prestation à couper le souffle, probablement la meilleure de sa filmographie. Il évite de trop en faire, jouant de sensibilité et de subtilité, offrant au final une interprétation très nuancée.

La musique cocasse agrémente convenablement les situations. Si les voix s'entendent correctement malgré les nombreux accents et que les sous-titres blancs s'avèrent au point, il est regrettable que les pistes sonores anglophones ne soient pas plus immersives. Solides sans être éblouissantes, les images demeurent plus qu'acceptables. La palette de couleurs est riche et les contrastes suffisamment soignés, ce qui fait en sorte qu'il est plus aisé d'accepter la présence de blocage.

La pochette plus ou moins inspirante montre les trois protagonistes. Le menu principal du DVD s'approprie ce concept, l'accompagnant d'un montage de scènes et d'une mélodie qui fait sourire. Même si les suppléments manquent parfois de profondeur (ou d'une piste de commentaires), il y a d'intéressants bonus, dont ce retour sur la performance de Jack Black, ce passage de la réalité au cinéma, ces nombreux potins des habitants où se déroule l'action, ces 11 séquences supprimées généralement pertinentes et ces trois bandes-annonces.

Parfois plus invraisemblable qu'une grosse œuvre de fiction, "Bernie" est un petit film brillant et férocement comique, qui se sert du réel pour créer une parabole du genre humain. Le personnage du titre, entité aussi insaisissable que sympathique, hantera longtemps l'esprit des cinéphiles. Ceux-là mêmes qui n'auront jamais vu Jack Black aussi investi d'une mission. En espérant qu'il soit sélectionné aux Oscars...


Cotes

Film7
Présentation6
Suppléments5
Vidéo7
Audio6