A Better Life
Entertainment One

Réalisateur: Chris Weitz
Année: 2011
Classification: PG
Durée: 98 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212002045

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
16 novembre 2011

Récit bien de son époque sur le courage d'un père, "A Better Life" séduit malgré ses quelques imperfections. Il faut avouer que la prémisse ne pouvait pas mieux tomber et que les interprètes peu connus sont généralement excellents.

Carlos (Demian Bichir) est un immigrant illégal qui habite Lors Angeles avec son fils adolescent Luis (José Julian). Il travaille dur, l'argent se fait rare, mais le père de famille fait tout pour que soit garçon fréquente l'école au lieu d'adhérer aux gangs de rue. Il obtient la chance d'accéder à une vie meilleure en acquérant un camion. Il se fait malheureusement voler son dû par un travailleur qui est dans la même situation que lui...

Producteur qui a réalisé quelques longs-métrages remarqués dont le mignon About a Boy, le mésestimé The Golden Compass et un certain Twilight: New Moon, Chris Weitz accouche de son film le plus sérieux en carrière. Abordant de front le sort des réfugiés mexicains et des sans-papiers, il mord à belles dents dans ce système économique injuste, confrontant espoirs de beaux lendemains et défaites du quotidien. Sa façon de s'attaquer au rêve américain n'est pas nouvelle et il prêche par excès (les dialogues sont parfois moralisateurs), n'empêche que le cinéaste touche juste en plusieurs occasions.

Weitz arrive à faire du cinéma avec un sujet social implacable à l'aide d'une belle mise en scène, discrète et efficace. Quelques passages font monter la tension, relevant du coup l'intérêt qui a parfois tendance à s'évanouir. Bien que le tout soit assez prévisible, le périple mérite le détour. L'émotion n'est pas en reste et la direction d'acteurs s'avère exemplaire. Demian Bichir livre une vibrante prestation dans le rôle principal, se sacrifiant pour la cause. José Julian peut sembler plus faible et effacé, mais c'est la faute de son personnage qui n'est pas aussi développé.

L'exquise musique d'Alexandre Desplat apporte un lustre considérable à l'essai. Les pistes sonores anglophones et espagnoles en Dolby Digital 5.1 demeurent très discrètes dans leur façon d'utiliser les différents haut-parleurs (pour y faire ressortir des bruits de sirènes et d'applaudissements). Les échanges qui mélangent les accents s'entendent aisément, quoiqu'il est préférable d'insérer de très visibles sous-titres lorsque les personnages passent d'une langue à l'autre. Les images presque dorées sont de très belle qualité. Les couleurs légèrement stylisées sont attrayantes, tout comme la finition des teintes et l'intensité des contrastes. Il y a cependant un peu de blocage, mais rien pour gâcher la sauce.

La pochette jaune, brune et noire présente la ville et les deux héros. Le menu principal du DVD opte plutôt pour un élégant montage de scènes et une mélodie entraînante. Les quelques suppléments proposent quatre séquences supprimées qui rajoutent de l'épaisseur autour de l'os, une chanson mélodique et rythmée de la formation Ozomatli, ainsi qu'une très éclairante piste de commentaires de Chris Weitz et de Demian Bichir qui s'attardent autant aux éléments techniques que sociologiques.

Rejoignant le récent Une vie meilleure de Cédric Kahn à la fois pour son titre et sa cause engagée, "A Better Life" est une œuvre imparfaite, mais importante, qui ouvre la voie à la discussion et à la réflexion.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments4
Vidéo7
Audio6