Beverly Hills Cop / B.H.C. II / B.H.C. III
Special Collector's Edition
Paramount Home Entertainment


 B.H.C.B.H.C. IIB.H.C. III
Réalisateur:Martin BrestTony ScottJohn Landis
Année:198419871994
Classification:RRR
Durée:105 minutes102 minutes104 minutes
Ratio:1.85:11.85:11.85:1
Anamorphique:OuiOuiOui
Langue:Anglais (DD51, DD20)
Français (DDST)
Anglais (DD51, DD20)
Français (DDST)
Anglais (DD51, DD20)
Français (DDST)
Sous-titres:AnglaisAnglaisAnglais
Nombre de chapitres:111314
Nombre de disques:1 (DVD-9)1 (DVD-9)1 (DVD-9)

Le DVD de B.H.C. est disponible chez :
Le DVD de B.H.C.2 est disponible chez :
Le DVD de B.H.C.3 est disponible chez :

Selon Martin Albert
29 mars 2002

La série "Beverly Hills Cop" est la fusée qui a propulsé la carrière d'Eddie Murphy au sommet. Une série de films très mémorables (qui peut oublier ce rire!). Il a prouvé qu'il était un génie de la comédie de suspense dans le rôle d'Axel Foley, détective de la police de Détroit qui a une façon bien à lui de solutionner les crimes… une façon qui n'amuse pas vraiment ses supérieurs. Dans les trois films de la série, il prend en charge d'aller à Beverly Hills pour solutionner des crimes qui lui tient à cœur dont la police de l'endroit semble ne pas se préoccuper.

Eddie Murphy est capable de porter tout un film sur ses épaules, mais dans cette série il est supporté par des acteurs qui ont aidé à faire de ces films un immense succès. Je parle ici de Judge Reinhold dans le rôle du Sergent Détective Billy Rosewood et de John Ashton dans le rôle Sergent Détective John Taggart qui sont tout d'abord assigné à surveiller Axel Foley dans ses déplacement mais deviennent peu à peu ses amis. Il y a aussi dans les personnages mémorables l'excellent Gilbert R. Hill dans le rôle de l'Inspecteur Todd (le boss d'Axel à Détroit) qui est un vrai policier et non un acteur (je trouve qui se débrouille très bien!) et Bronson Pinchot dans le fameux rôle de Serge. Je ne nomme que ceux-ci mais j'avoue que tout le monde est très bien dans ces films.

Dans le premier film de la série, Mikey Tandino (le meilleur ami de Foley) se fait tuer par un homme nommé Zack. Foley le suit jusqu'à Beverly Hills et découvre que Victor Maitland, un homme très respecté dans cette ville, est à la source du meurtre de son ami. Le Lieutenant Andrew Bogomil de la police de Beverly Hills assigne Rosewood et Taggart à veiller que Foley ne dérange pas Maitland (et ce sans succès!). À l'aide de Jenny Summers, qui travaille par hasard à la galerie d'art de Maitland, Foley découvre que la galerie d'art n'est qu'une couverture pour le trafic de stupéfiant… ce que dénient immédiatement les policiers sans regarder eux-même. Rosewood et Taggart commencent à croire à l'affaire de Foley et décident de l'aider à mettre terme aux affaires de Maitland.

Le second film est plus un film d'action qu'une comédie comme son prédécesseur. Dans celui-ci, Axel Foley entend à la télévision que son nouvel ami, le capitaine Andrew Bogomil de la police de Beverly Hills a été extrêmement blessé par coup de feu par une grande femme. Foley se rend donc à Beverly Hills pour aider à ses amis Rosewood et Taggart à résoudre ce crime à la façon Detroit. Ces deux derniers ont de la misère avec le chef de la police Harold Lutz qui ne cherche qu'une raison de le mettre à la porte. Pendant ce temps, une série de vols est exécutée par le clan de Maxwell Dent ce qui intéresse quelque peu Foley… par hasard, ces voleurs sont aussi responsable de la tentative de meurtre sur Bogomil. Ce film nous fait découvrir le côté moins tetteux, plus "Rambo" de Rosewood. Foley y solutionne aussi le problème du logement temporaire!

Le troisième film est beaucoup plus flyé sur les cascades. Le patron d'Axel Foley, l'inspecteur Douglas Todd, est tué dans fusillade durant une opération que ne devait pas être très dangereuse… sauf que l'opération cachait quelque chose d'autre. Foley suit le camion du tueur jusqu'au parc d'attraction Wonder World qui se trouve tout par hasard à Beverly Hills. Axel retrouve donc son ami Billy Rosewood qui est maintenant le député directeur des opérations du système de commandes interdépartementales de la police (quelque chose comme ça). John Taggart, quant à lui, a pris sa retraite. Rosewood a donc un nouveau partenaire nommé Jon Flint. Foley vérifie donc les intérieurs du parc d'attraction dont la propriété revient à Dave "Uncle Dave" Thornton. Durant sa visite, un accident arrive et Foley sauve deux enfants d'une mort certaine. Sa capture par les gens de la sécurité du parc devient donc assez facile. Foley reconnaît Ellis DeWald, le chef de la sécurité du parc, comme étant le tueur de son boss. Mais ce dernier est un ami de Flint qui se refuse à admettre que celui-ci est un criminel. Foley découvre aussi que de l'agent est imprimé illégalement dans le parc mais les preuves disparaissent aussitôt que la police arrive sur les lieux. Les hommes de DeWald tirent sur Uncle Dave et essaient de faire passer le blâme sur Foley. Avec l'aide de Rosewood, Foley devrait arrêter DeWald pour prouver son innocence. Nous revoyons dans ce film Serge qui est maintenant propriétaire d'une boutique de survie (d'armement chic). J'aurai aimé en voir plus long mais, comme le réalisateur le disait, il ne fallait pas que "Beverly Hills Cop III" devienne "The Serge Show"!

Ces trois films sont des classiques du cinéma des années 80-90 que nous ne pouvons ignorer. Le style a été copié dans d'autres films mais sans succès. Le secret à la sauce était Eddie Murphy mais lui-même n'a pas vraiment sur apporter ce succès dans ses autres films. C'est le personnage d'Axel Foley que les gens aiment et s'ils apporteraient ce personnage ailleurs, nous aurions probablement droit à un Beverly Hills Cop 4.

Le DVD de "Beverly Hills Cops : Special Collector's Edition" propose un menu principal animé suivi de menus statiques. Comme extras, nous y retrouvons une piste de commentaires du réalisateur Martin Brest, un documentaire sur le casting des acteurs, un documentaire sur l'excitante musique du film, une carte indiquant les différents endroits de tournage, une galerie de photos, une bande-annonce et des interviews avec les producteurs, le réalisateur et les acteurs. Ce dernier est ce qu'il y a de plus intéressant sur le DVD. Ils parlent que l'acteur principal était supposé d'être Sylvester Stallone, que le scénario était justement un véhicule pour Stallone qui ne ressemblait pas vraiment au résultat que nous avons mais plutôt quelque chose qui a été rapporté dans le film Cobra un peu plus tard… Imaginez Stallone qui fait exploser Beverly Hills!

Le DVD de "Beverly Hills Cop II" présente le même genre de menu que son prédécesseur. Sans être dans une collection spéciale, il propose un nombre presque identique d'extras que le " Special Collector's Edition" ci-dessus. Comme extras, nous y retrouvons des interviews qui sont aussi intéressants que ceux sur le premier DVD. Cependant, c'est presque toujours le réalisateur qui parle. Il y a aussi le documentaire d'époque sur la production (contenant entre autre des extraits du "Beverly Hills Cop" en d'autres langues et des chicanes de grandeurs entre Eddie Murphy et Brigitte Nielsen), une scène retranchée, un documentaire sur la musique et une bande-annonce.

Le troisième DVD de la collection propose le moins d'extras des trois. Il y a tout d'abord la bande-annonce et, encore une fois, une série d'interviews des acteurs, du directeur et des producteurs. Ce dernier est honnêtement le plus ennuyant de tous les documentaires qui se retrouvent sur les trois disques. Une chance que Judge Reinhold est là pour faire rire. Une chose spéciale qu'ils parlent dans le documentaire c'est les caméos des réalisateur Martha Coolidge, Joe Dante, Arthur Hiller, George Lucas, Peter Medak, George Schaefer, Barbet Schroeder, John Singleton et Ray Harryhausen. C'est la marque de commerce de John Landis.

La qualité générale des trois DVD est très bien. Le son est bien remixé et l'image ne présente pas vraiment d'imperfection flagrante. Ces trois films sont très mémorables (quoi que je ne me rappelais pas des méchants du deuxième film). Ce fut un grand plaisir de revoir ces films et je crois certainement que c'est un bijou dans toutes les collections de DVD des enfants des années 80!


Cotes

Film9/8/8
Menu4/4/3
Suppléments7/7/6
Vidéo7/7/7
Audio7/7/7