Beyond The Gates Of Splendor
20th Century Fox

Réalisateur: Jim Hanon
Année: 2005
Classification: PG
Durée: 96 / 40 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-10)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Alexandre Martin
26 décembre 2005

Au milieu des années 50, cinq familles missionnaires partent pour les rives de l'Amazone afin d'y "évangéliser" les tribus autochtones locales. Les membres d'une de ces tribus, les Waodani, sont particulièrement violents; leurs moeurs et coutumes font en sorte qu'ils tuent constamment, à l'aide de leurs lances. Leurs victimes sont variées, et les meurtres sont arbitraires et aléatoires, ce qui rend les meurtres imprévisibles. De plus, la tribu vit dans un endroit reculé et difficile d'accès, rendant d'éventuels pourparlers impossibles. Cependant, grâce à leurs talents de pilotes, les pères des familles missionnaires réussissent à se poser tout près du village de la tribu, et à entrer en communication avec elle. Mais, par un concours de circonstances, ils sont tous les cinq tués par les membres de la tribu, qui leur semblait par contre tout à fait sympathique lors des premiers jours de la rencontre. Loin de vouloir se venger, les veuves et enfants des victimes décident d'entrer en communication avec la tribu, et réussissent à y tisser des liens profonds et solides, liens qui perdurent encore aujourd'hui. Le présent film est d'ailleurs réalisé par un des petits-enfants de ces hommes.

De par l'histoire racontée dans le documentaire, il est difficile de ne pas faire de rapprochement avec le film d'horreur culte Cannibal Holocaust. À peu de choses près, le récit est identique, mis à part le fait que la tribu indigène n'est pas cannibale... Évidemment, "Beyond the Gates of Splendor" est aussi raconté d'une façon tout à fait correcte, sans les aspects "gore" qui ont fait la renommée du film de Ruggero Deodato. Les récits des familles sont particulièrement touchants, surtout lorsque les femmes racontent leurs derniers instants avec leur mari. D'autres passages sont aussi très amusants, par exemple la visite du "grand-père" Waodani en Amérique du Nord. Bien que le film ait des longueurs, et que trop de détails empêchent un récit coulant, l'histoire qui y est racontée est très intéressante. Un point négatif est cependant l'approche très sectaire qui est prônée pour décrire la mission de ces familles en ces lieux hostiles; on nous présente leurs agissements comme nécessaires et primordiaux, ce qui est loin d'être le cas. Tout est une question de point de vue, j'imagine.

Sur ce DVD, on nous propose deux versions du film: la première est une version écourtée d'une quarantaine de minutes, alors que la seconde est la "vraie" version du film, D'une durée d'environs 1h40. Comme on le devine, cette dernière est nettement plus explicative et intéressante, surtout en ce qui a trait à la suite des événements de 1956. Tel que mentionné plus haut, la version normale est un peu longue; cependant, la version courte l'est beaucoup trop. Comme autres suppléments, on ne retrouve que deux bandes-annonces de films, dont l'une d'elles, End of Spear, est une fiction basée sur l'histoire dont fait état le présent documentaire. Techniquement, rien n'est à redire au niveau de la qualité du DVD, surtout pour un film de ce genre. L'image est d'un excellent rendu, et les nombreuses séquences d'archives sont adéquatement numérisées et transférées. Notons cependant que tel que nous l'annonce la notice en début de film, le ratio du film n'est pas le même que la version du cinéma. Au niveau sonore, les interviews et la narration profitent d'un mixage bien équilibré, et toutes les paroles sont parfaitement compréhensibles.

Bien qu'un peu long (ou trop court), ce documentaire nous présente une histoire des plus invraisemblable et qui vaut certainement la peine d'être connue.


Cotes

Film7
Présentation4
Suppléments2
Vidéo7
Audio7