Beyond Rangoon
Warner Home Video

Réalisateur: John Boorman
Année: 1995
Classification: 14A
Durée: 99 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Japonais (DDST), Portugais (DDST)
Sous-titres: Anglais, Français, Japonais, Portugais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 883929003068

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Michel Martel
20 juillet 2009

Je me rappelle avoir vu "Beyond Rangoon" lors de sa sortie en salle principalement dû à la présence de Patricia Arquette. C'est la même raison qui m'a amené à vouloir le revoir. Tirée d'une histoire vraie, "Beyond Rangoon" se situe en 1988 et raconte la lutte de la population de la Birmanie pour tenter de se démocratiser. Tout cela vue à travers les yeux d'une touriste américaine (Patricia Arquette) qui venait tout juste de vivre un drame familial très lourd.

John Boorman est un cinéaste de talent, il a réalisé entre autres Delivrance, Excalibur et Hope and Glory. Avec "Beyond Rangoon" il nous démontre également son côté engagé. Les évènements qu'il décrit dans ce film n'avaient pas fait la une des journaux à l'époque et il a voulu mettre sur pellicule le drame qu'à vécu la population Birmane. Sa réalisation est attentive aux personnages et nous fait vivre de l'intérieur le drame d'un pays en entier. Pour ce faire et pour que l'entreprise ai un certain succès, il a entremêlé cette histoire avec celle d'une jeune Américaine aux prises avec le mal de vivre et que les évènements dont elle est témoin lui donne un second souffle.

Du côté des acteurs, il y a bien sûr Patricia Arquette dans son rôle le plus dramatique. Loin de son registre habituel, Patricia est une actrice intelligente et elle réussit malgré tout à offrir une performance adéquate. Sa présence omniprésente donne une force à son personnage qu'on apprécie de plus en plus tout au long du récit. Il y a également la présence de U Aung Ko dans son seul rôle au cinéma, il ne semble pas souffrir du manque d'expérience et est tout à fait crédible.

Malheureusement, "Beyond Rangoon" souffre de la comparaison avec The Killing Fields, film traitant d'un sujet similaire et qui connut un grand succès critique dans les années 80. Sans être un mauvais, "Beyond Rangoon" lui est bien inférieur. Par contre, il est toujours intéressant de constater qu'il reste des cinéastes engagés et qui nous font découvrir, via le septième art, des histoires qui nous seraient restées inconnues sans cela.

La qualité vidéo, sans être exceptionnelle, est quand même satisfaisante. Bien sûr les couleurs auraient pu être plus vivantes, mais il semble que c'était un parti pris que le directeur photo voulait. Pour la bande son, le niveau est un peu moins travaillé, de plus la musique de Hans Zimmer est omniprésente et semble passer en boucle.

La pochette aux couleurs terre est réussie et montre d'un côté une scène du film et de l'autre Patricia Arquette. Le menu principal montrant une image fixe est à la fois simple et envoûtant, avec les yeux en gros plan de Patricia. Pour ce qui a trait aux suppléments, il y a une bande-annonce du film et une courte revuette avec des entrevues séparées de John Boorman et de son actrice principale qui parlent de la situation en Birmanie. Après avoir vu le film, on n'y apprend pas grand-chose de plus sur la situation là-bas. Fait intéressant, c'est le fils dans la vraie vie de Patricia Arquette qui joue son fils à l'écran.

Par son sujet politique, "Beyond Rangoon" se veut quand même intéressant. Ceux qui s'intéressent à l'histoire trouveront certainement leur compte dans ce film basé sur des faits authentiques. Pour ceux à la recherche d'un simple divertissement pour meubler leurs fins de soirées, il faudrait probablement aller voir ailleurs, à moins bien sûr d'être un admirateur fini de Patricia Arquette.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments3
Vidéo6
Audio5