Ben-Hur [Blu-ray]
50th Anniversary Ultimate Collector's Edition
Warner Home Video

Réalisateur: William Wyler / Fred Niblo
Année: 1959 / 1925
Classification: G
Durée: 222 (1959) / 142 (1925) minutes
Ratio: 2.76:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 61
Nombre de disques: 3 (1 BD-50 + 2 BD-25)
Code barres (CUP): 883929205820

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
26 janvier 2013

Lorsque je reçois un coffret comme celui de "Ben-Hur: 50th Anniversary Ultimate Collector's Edition", j'ai toujours l'impression que c'est Noël! Non, mais imaginez un super coffret noir texturé qui s'ouvre sur un livre à couverture rigide (11x7.5" de 64 pages) qui contient une imagerie digne d'une collection très spéciale et une reproduction du journal personnel de Charlton Heston (de plus d'une centaine de pages) qu'il a rempli lors du tournage (avec couverture en genre cuirette en plus)… ça fait saliver… et je n'ai même pas encore regardé les disques Blu-ray de l'ensemble qui comprennent entre autres le film de 1959 dans un nouveau transfert de 8k de résolution et une version 1925 du même sujet et non moins de deux récents documentaires (1994 et 2005) de près d'une heure. Regardons cela en détail.

Pour ceux qui ne savent pas pourquoi ce film mérite tant de soin, laissez-moi d'abord le temps de vous raconter ce qui ce passe dans ce gagnant de onze Oscars (un exploit atteint une seule autre fois qu'en 1997 avec Titanic). Au premier siècle, Judas Ben-Hur (Charlton Heston) est un riche prince juif et marchant . Il vit à Jérusalem avec sa mère Miriam (Martha Scott) et sa soeur Tirzah (Cathy O'Donnell). Ben-Hur est amoureux secrètement de la fille de son esclave Esther (Haya Harareet), mais elle est dans un mariage arrangé et Ben-Hur lui offre sa liberté comme cadeau de noces. Le meilleur ami de Ben-Hur est Messala (Stephen Boyd), le chef de la garnison romaine de Jérusalem. Malgré leur différence (d'entre autres de religion), ils sont de grands amis jusqu'au jour où une tuile du toit de la maison de Ben-Hur blesse Messala. Ce dernier sait que ce n'est qu'un accident, mais décide de faire de Ben-Hur un exemple. Il envoie sa famille en prison et condamnant Ben-Hur aux galères. Ce dernier jure revanche sur son ancien ami. Plusieurs années plus tard, lors d'une bataille avec des pirates macédoniens, il sauve la vie du consul romain Quintus Arrius qui, au retour de guerre, l'adopte comme son propre fils. Maintenant citoyen romain, il accepte de participer à une course de chars dans laquelle Messala participe. Il gagne et apprend en échange que sa mère et sœur sont toujours vivantes, mais lépreuses. Il décide d'aller voir celui qu'on appelle Jésus Christ pour demander de les soigner, mais il est trop tard, car ce dernier a été condamné par Ponce Pilate (Frank Thring).

La restauration de ce film 65mm a coûté plus d'un million de dollars, la plus dispendieuse à ce jour, soit près d'un quinzième du budget original de tournage du film aux dollars de cette époque! Le transfert a été numérisé image par image avec une résolution de 8k et devrait être suffisant pour la prochaine génération de téléviseurs. Pour l'instant, c'est une image qui vous jettera par terre par sa qualité et définition dans les détails. Plus d'un demi-siècle nous sépare du tournage et aucune marque n'indique son âge et la colorisation est probablement meilleure qu'à sa première projection! Les couleurs sont vibrantes, surtout les rouges (gracieuseté de la technologie Technicolor), et les noirs très profonds. Les décors naturels de Rome et de la Palestine ne vous auront été aussi beau dans un film de cette époque. Le ratio très large du film pourrait énerver quelques-uns, mais je suis certainement content de le voir dans son ratio original une autre fois que la version coupée que l'on nous présente souvent à la télévision vers le temps de Pâques. Nous pouvons lire dans le journal personnel de Charlton Heston qu'il aimait bien les costumes du film, alors qu'ici nous pouvons apprécier toutes les textures de ceux-ci dans les moindres détails. Mais c'est la course de chars qui nous en met plein la vue dans ses douzaines d'angles de vues qui nous montre alternativement les roues, les chevaux, les coureurs, le sable et les spectateurs. WOW! Le seul problème de cette capture haute résolution est l'apparence des miniatures, mais je peux facilement vivre avec cela! Ce festin visuel est complémenté par une piste sonore tout aussi savoureuse. Dynamique à souhait partout où nous le désirons, avec une piste de basses fréquences agréable lors de la course de chars! L'atmosphère du film n'encombre pas du tout les dialogues.

Quoiqu'il n'y a rien d'exclusif à cette version Blu-ray (comparativement à la même version en format DVD), nous retrouvons tout de même une version haute définition du tout nouveau documentaire "Charlton Heston and 'Ben-Hur': A Personal Journey" qui nous permet de voir la personne qu'était réellement Heston grâce aux commentaires de sa famille. Les autres suppléments sont offerts en définition standard. Il y a d'abord une piste de commentaires de l'historien T. Gene Hatcher coupée avec les propos de Charlton Heston qui proviennent en partie de la version Laserdisc 1993 du film. Il y a aussi une piste musique seulement qui permet d'apprécier les arrangements symphoniques du compositeur Miklos Rozsa, gagnant d'un Oscar pour ce film. Passons aux autres documentaires, "Ben-Hur: The Epic That Changed Cinema" et "'Ben-Hur': The Making of an Epic", qui traversent les multiples incarnations de l'histoire de Ben-Hur ainsi que l'impact du film de William Wyler qui a écrasé tous ses prédécesseurs et s'est fait volé bien des éléments pour les films qui ont suivis. Ils sont suivis par différents items comprenant le montage photos "Ben-Hur': A Journey Through Pictures", des auditions (Leslie Nielsen, Cesare Danova, Yale Wexler, George Baker et William Russell), six newsreels et quelques moments aux Academy Awards de 1960. J'ai gardé le plus intéressant pour la fin, soit la version muette 1925 du réalisateur Fred Niblo avec Ramon Novarro. Même en format plein écran (et malheureusement pas en HD), l'efficacité des scènes est surprenante, surtout avec les moyens limités du cinéma dans les années 20. La course de chars est franchement impressionnante et la musique utilisée nous met facilement dans l'ambiance. Le film est en noir et blanc (de toute évidence 1925), mais certaines scènes ont été teintes et d'autre complètement colorée (une scène avec Pilate).

Il est à noter que ce coffret spécial est limité et numéroté (125000 copies seulement), mais je l'ai vu à plusieurs endroits encore. Si les bébelles ne nous sont pas nécessaires, il y a toujours une édition non limitée qui est grande disponibilité - quoique pour la différence de prix, j'aime mieux le gros coffret! Plus économique, il sera disponible au mois de mars en duo Blu-ray avec "The Ten Commandments", sans suppléments. Peu importe le format, "Ben-Hur" vaut le visionnement!


Cotes

Film10
Présentation10
Suppléments10
Vidéo10
Audio8