Big Mommas: Like Father, Like Son
The Motherload Edition
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: John Whitesell
Année: 2011
Classification: PG
Durée: 107 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD20), Espagnol (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 024543746546

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Andréanne Brault
2 septembre 2011

Assurément moins bon que le premier film de la série et même que le deuxième (car le concept a perdu son aspect de nouveauté), "Big Mommas Like Father, Like Son" demeure tout de même un bon divertissement qui vous fera rire à quelques reprises.

Après avoir été témoins d'un meurtre, l'agent du FBI Malcom Turner (Martin Lawrence) et son beau-fils Trent (Brandon T. Jackson) se travestissent pour infiltrer une école d'arts pour filles. Lawrence reprendre donc son rôle de Big Momma, alors que son beau-fils entre dans la peau de Charmaine. Ce dernier n'est pas très crédible en fille, mais c'est son personnage qui déclenche le plus de rires. D'ailleurs, le personnage de Big Momma est un peu plus mis de côté et c'est cette fois Brandon T. Jackson qui tient la vedette. Évidemment, le film est prévisible, car Trent fait la rencontre d'Haley (Jessica Lucas), une fille qui lui plaît, mais cela posera problème puisqu'il est déguisé en fille.

Le DVD comprend la version présentée au cinéma ainsi qu'une version intégrale prolongée. Les parties de cette dernière sont en version originale anglaise avec sous-titres français. Les scènes additionnelles que l'on retrouve dans cette deuxième version ne totalisent pas plus d'une dizaine de minutes. Elles sont intéressantes, mais pas indispensables.

On nous propose une très bonne qualité pour ce transfert vidéo. Les couleurs sont belles et l'image est claire. Le son est stable. Il augmente un peu en intensité lorsqu'il y a de la musique ou de l'action, mais c'est juste parfait. Les paroles sont très clairement audibles. Il ne semble donc pas y avoir eu de problème apparent au niveau du transfert numérique, car on n'a vraiment pas à se plaindre en ce qui concerne l'image et le son. Le menu du disque présente un montage d'images du film qui défilent au son d'une chanson interprétée par Trent dans le long métrage et la pochette est dans le même style que celles des autres films de la série.

Au niveau des suppléments, en plus de la bande-annonce du film, on nous propose des scènes supprimées qui n'auraient rien apportées de plus au long métrage, mais qui demeurent tout de même intéressantes si vous avez apprécié le film. On nous offre aussi des "Gag Reel" qui sont drôles, mais qui ne durent que deux minutes. J'en aurais pris plus! J'aurais également apprécié des entrevues avec les acteurs principaux. On nous offre aussi une piste de commentaires avec le réalisateur John Whitesell, le producteur David T. Friendly et les acteurs Brandon T. Jackson, Jessica Lucas et Portia Doubleday. Elle n'est disponible que pour la version cinématographique et elle est accessible dans les options audio et non dans les extras. Elle n'est pas trop monotone et permet d'en savoir plus sur le tournage de certaines scènes.

Disons que ce film vaut la peine d'être regardé, mais qu'on espère tout de même que ça sera le dernier de la série, car ça commence à sentir le réchauffé.


Cotes

Film7
Présentation7
Suppléments6
Vidéo8
Audio8