Billy Elliot
Universal

Réalisateur: Stephen Daldry
Année: 2000
Classification: R
Durée: 111 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 18
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez :

Selon Eric Mongrain
14 avril 2001

Billy Elliot (Jamie Bell) est un garçon ordinaire qui vit dans un village anglais de mineur. Il va à l'école, fait des mauvais coups et a des activités parascolaires. Il fait de la boxe, mais n'a aucun talent, malheureusement pour son père (Gary Lewis) qui aimerait bien que son fils suive ses traces. Pendants une pratique de boxe, Billy voit la classe de ballet qui s'entraîne et commence à faire comme eux. Il finit par délaisser la boxe pour se dévouer entièrement au ballet. Évidemment son père n'est pas d'accord, mais Billy persistera avec l'aide du professeur de ballet (Julie Walters).

Ce film anglais est un bijou. Il fait parti de ces films que nous devons chercher un tout petit peu pour savoir qu'ils existent. Celui-ci a eu le mérite d'avoir quelques nominations aux Oscars, ce dernier ayant une plus grande couverture, mais aussi dans plusieurs autres festivals à travers le monde. La toile de fond de l'histoire se déroule pendant un des plus grosses grèves que subit l'Angleterre après la deuxième guerre mondiale. Le manque d'argent et la frustration du père son donc au rendez-vous. Le scénario de base peut sembler ordinaire, voire déjà vu (on n'a qu'à penser à October Sky), mais on ne tombe jamais dans le mélodrame cucul (excusez le langage). Le tout est appuyé par une photographie excellent et une musique sur mesure (il y a même une musique de The Clash).

La qualité de l'image est en tant que tel conforme aux normes d'aujourd'hui. Les paysages souvent froid et humide de l'Angleterre sont tout de même très bien rendu. Nous avons affaire ici à une bonne qualité sonore. Dans le cas des deux pistes DD51, soit anglaise et française, les voix sont presque parfaitement intelligibles. Les rares moments où il y a plus d'action, on peut dire que votre système de son ne sera pas surutilisé, mais tout de même efficace. Si vous avec de la misère avec la piste anglaise, c'est à cause de leur accent d'Angleterre à couper au couteau. Note: activez les sous-titres (anglais) si vous l'écoutez en version originale.

Cette édition DVD est plutôt avare de bonus, se contentant des minimums requis de nos jours. Il y a un documentaire de 22 minutes qui a tout de la promotion. Il est quand même intéressant avec plusieurs entrevues des acteurs, producteurs. Il y a des images derrière la caméra, de petits bouts du film et des extraits de festival. Ensuite il y a la bande-annonce qui a tout pour vous mettre l'eau à la bouche. Une des meilleures que j'ai vu depuis longtemps. Il y a aussi les notes de productions et la biographie des acteurs et autres artisans du film. En fait, de sélectionnable, il n'y a que quatre acteurs et le réalisateur (Stephen Daldry) et de non sélectionnable, il y a le scénariste et l'acteur qui joue Billy Elliot à l'âge de 25 ans. Pour finir, il y a une section DVD-ROM que je ne peux regarder, mais contenant une section appelé "A closer look into the story of Billy Elliot", une galerie d'image et un lien web.

Dans un tout autre ordre d'idée, il y a une section recommandation avec deux titres: Nothing Hill (par la même maison de production) et October Sky) (Ben quin, j'en parlais tantôt justement) et une section DVD Newsletter (si vous voulez avoir des courriels qui servent à rien).

Un autre exemple de DVD avec des menus simples, mais efficace. La navigation n'est pas compliquée et le temps entre les sélections pas trop long. La page principal contient l'image qui se retrouve sur le dessus du boîtier.

Une bonne petite comédie ayant des tendances de drame, mais quand même intéressant. C'est à voir et à revoir, les chorégraphies sont époustouflantes. Le DVD est plutôt ordinaire, mais le 'making-of' fait une bonne conclusion au film.


Cette critique de DVD est une présentation spéciale du Club International Vidéo Film du 503 Concorde Ouest à Laval des Rapides (Québec, Canada).

Cotes

Film8
Menu7
Suppléments6
Vidéo8
Audio8