Bitch Slap
E1 Entertainment

Réalisateur: Rick Jacobson
Année: 2009
Classification: R
Durée: 109 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 18
Nombre de disques: 2 (DVD-9 + DVD-5)
Code barres (CUP): 774212103728

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
13 juillet 2010

Considéré comme un ensemble d'idées politiques, philosophiques et sociales ayant pour but de promouvoir les droits et les intérêts des femmes, le féministe a toujours soutenu chez la gent féminine une image forte et indépendante. Tout en visant particulièrement à l'amélioration de leur statut dans une société menée majoritaire par l'homme, ce mouvement cherchait à les aider à progresser non seulement afin de jouer un rôle prédominant dans notre société, mais également à rehausser la perception qu'elles avaient d'elles-mêmes. Munie d'une structure qui les valorisait de façon générale comme personnes autonomes par le propre contrôle de leur corps ainsi que toute dimension de leur vie, la condition de la femme s'est nettement améliorée depuis ces dernières années. Toutefois, nous retrouvons de nos jours encore certaines lacunes sur certains points par l'entremise des médias qui s'amusent encore à les abaisser comme simple objet. Sous forme de divertissement qui nous offre à première vue des personnages forts et indépendants, le film "Bitch Slap" prend un malin plaisir à nous proposer des scènes représentant l'ensemble des fantasmes éprouvés par la gent masculine plutôt que faire honneur aux nombreuses qualités existant chez le sexe opposé.

Réalisé par Rick Jacobson, cette production nous raconte les mésaventures des trois comparses Trixie, Camero et Hel. Aussi jolies que dangereuses, nos trois héroïnes se retrouveront plongées à l'intérieur d'un chassé-croisé mortel suite au kidnapping du gangster dénommé Cage. Tout en étant convaincues que ce dernier possède des informations nécessaires pour retrouver des diamants d'une valeur inestimable, celles-ci devront non seulement faire face à divers obstacles pour accomplir leur chasse au trésor, mais également faire attention à leur propre faiblesse afin de ne pas s'entredéchirer entre elles.

Muni d'une histoire qui ne sert comme prétexte à mettre à jour les courbes de ses personnages principaux, le film "Bitch Slap" possède comme seul intérêt de mettre plein la vue à ses spectateurs masculins. Sans proposer la moindre profondeur à son récit pourvu de clichés, cette production utilise avec une facilité peu commune le sexe sous toutes les formes afin de tenter de cacher ses faiblesses autant du niveau du scénario que par l'interprétation boiteuse de ses comédiens. Malgré une réalisation de métier qui nous dévoile tout de même une dynamique intéressante dans son ensemble, le tout se retrouve gâché par ses propos sexistes ainsi que par la présence d'un récit mal ficelé. Tout en multipliant des scènes chaudes entre des personnes de même sexe ainsi qu'une parade de répliques parsemées de vulgarité gratuite, le film "Bitch Slap" s'avère être un spectacle navrant pour son manque de subtilité et son absence d'intelligence. Malgré des caméos des comédiens principaux des séries de télévisions Hercules: The Legendary Journeys ainsi que Xena: Warrior Princess, ceux-ci n'arrivent malheureusement pas à nous offrir certains moments cocasses tant que leur utilisation est mal exploitée et tout simplement inutile.

Au niveau technique, la qualité de l'image se démontre particulièrement impressionnante. Grâce à une reproduction solide des couleurs et des détails, ceux-ci se démontrent comme étant la plus grande qualité proposée au cours de ce long-métrage. Également parsemée d'effets spéciaux alcaïques qui manquent cruellement de naturel, l'image de cette œuvre réussit tout de même à nous séduire par son aspect visuel qui nous rappelle vaguement celle des bandes dessinées. Du côté son, la bande sonore Dolby Digital 5.1 se révèle quant à elle comme excellente et prenante. Toutefois, malgré sa reconstitution naturelle des dialogues, notre attention se laissera avant tout charmer par le dynamiste du son ambiant qui réussit à lui seul à rehausser l'action présentée à l'écran.

Agrémentée également d'une section de suppléments qui paraît plus intéressante que le film par lui-même, celle-ci nous offre l'accessibilité à un documentaire étoffé d'une durée de 99 minutes dans laquelle on prend un certain plaisir à nous dévoiler les secrets entourant cette production. Tout en prenant en compte les différents aspects de la production filmique, le contenu présenté à l'intérieur de cette œuvre promotionnelle est tout simplement fascinant, varié et riche en information. Cependant, notre plaisir continue par découverte de deux pistes de commentaires d'une stature assez différente l'une de l'autre. Par l'analyse technique et créative vulgarisée par les créateurs du long métrage, la première piste se démontre comme la plus intéressante grâce à l'intérêt qu'ils portent à nous expliquer les diverses contraintes vécues lors de la mise sur pied d'un film à petit budget. D'un tout autre registre, la seconde bande de commentaires nous propose de son côté des propos davantage basés sur la perception que possèdent les acteurs sur leur personnage respectif ainsi sur le scénario tout en demeurant rigolos.

Visiblement influencé par les œuvres de cinéastes tels que Robert Rodriguez et Quentin Tarantino au niveau du contenant, le film "Bitch Slap" se distingue avant tout par une exploitation éhontée du sexe sans nous proposer une histoire qui mérite d'être entendue.


Cotes

Film3
Présentation7
Suppléments9
Vidéo9
Audio9