Black Beauty
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: James Hill
Année: 1971
Classification: G
Durée: 106 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 15
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Amélie Gravel
11 octobre 2004

Encore une fois, Paramount nous offre une nouvelle édition d'un de ses vieux classiques, inspiré d'un roman de Anna Sewell, Black Beauty. Malgré le fait que cette production ait plus de trente ans, elle reste un beau film à regarder en famille.

Joe Evans est un jeune garçon qui habite dans une seigneurie en compagnie de son père, qui est propriétaire de plusieurs chevaux. Lorsque l'une des juments met bas, le jeune homme s'attache aussitôt au poulain, qui devient le sien. Une relation étroite s'établit très rapidement entre Joe et Black Beauty, qui sont inséparables. Un drame survient cependant, ce qui force leur séparation: monsieur Evans a de graves problèmes financiers et perd sa terre au profit de l'ignoble châtelain. Black Beauty est alors donnée au cruel Sam alors que Joe et son père sont obligés de quitter la région pour aller travailler dans un autre domaine. À partir de ce moment déchirant, nous suivons Black Beauty, qui voyage entre les mains de plusieurs propriétaires. De Sam, il rencontre un genre de romanichel en quête de pouvoir, devient ensuite animal de cirque, est donné à la fille d'un militaire qui en fait cadeau à son fiancé, pour ensuite terminer chez un marchand de charbon. À travers ces périples, nous suivons bien entendu l'existence du cheval, mais nous faisons également intrusion dans les vies privées des personnes qui partagent leur vie avec Black Beauty.

Le menu, quoique fixe et sans musique, est joli. La photo de la pochette est représentée en affichant un magnifique dégradé de rouge à orange. Aucun supplément n'est ajouté au film. Malgré les années qui ont passé, la photographie du film reste aussi magnifique. Les paysages et la grâce des cheveux nous donnent un incomparable spectacle. Nous pouvons tout de même remarquer quelques défauts. Au début du film, les couleurs manquent d'éclat, ce qui donne justement à la production un aspect vieux. Heureusement, ce problème se règle après quelques minutes. Lorsque nous voyons certaines scènes sombres, plusieurs détails sont masqués par l'obscurité. À certains moments au cours du visionnement, vous verrez des points blancs apparaître çà et là dans l'écran. Finalement, il y a un léger problème de luminosité dans certaines scènes: une image, qui est relativement sombre, s'éclaire tout à coup pour devenir plus éclatante. Le changement est brusque et clairement indésirable. En ce qui concerne le son, il a plutôt mal vieilli: la musique du générique, quoique de fort volume, sonne assourdie. Les dialogues qui la suivent sont de volume beaucoup plus bas, ce qui nous oblige à ajuster le son. Sans ce problème, la qualité de l'audio reste satisfaisante.

Malgré les trente ans qui nous séparent de la production originale, ce film reste très intéressant à regarder, davantage pour les amateurs de chevaux, mais aussi pour les familles. Le fait que Black Beauty passe entre les mains de plusieurs types de personnes fait régulièrement changer l'orientation de l'histoire, ce qui conserve notre intérêt intact du début à la fin. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un film d'action, mais d'une production plutôt tranquille, mais qui présente plusieurs thèmes à découvrir.


Cotes

Film7
Menu4
Suppléments-
Vidéo6
Audio6