The Bling Ring
Entertainment One / Les Films Séville

Réalisateur: Sofia Coppola
Année: 2013
Classification: 14A
Durée: 90 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 065935595281

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
10 septembre 2013

Sofia Coppola filme la jeunesse en quête de repères dans "The Bling Ring", une œuvre divertissante, mais superficielle qui laisse le spectateur sur son appétit.

Pour passer le temps, cinq amis multiplient les invasions de domicile chez des gens connus. Un passe-temps qui leur apporte la popularité, l'argent, du linge neuf... et une tonne de problèmes avec les autorités.

Inspiré d'un fait divers véridique, "The Bling Ring" est une plongée ludique au sein du culte de la célébrité, le désir d'être quelqu'un, de réussir, de gagner le gros lot et de vivre le rêve américain. Une chimère dorée qui frappe trop souvent la jeunesse qui s'abreuve aux émissions de téléréalité, aux magazines people et au star system. Cette satire du capitalisme n'est cependant abordée qu'en surface, comme si la réalisatrice voulait parler de superficialité à travers une œuvre superficielle. Un traitement qui peut surprendre, surtout de la part d'une cinéaste qui, avec ses très intéressants The Virgin Suicides, Lost in Translations et Somewhere, a toujours étoffé davantage ses sujets. Et ce n'est pas seulement une question d'expliquer ce qui mène à ces larcins, mais de créer une véritable psychologie d'ensemble.

Cela dit, Sofia Coppola connaît son art et elle offre une mise en scène fine et maîtrisée, ponctuée de superbes plans, séquences ou fixes. Sa passion à filmer l'ennui est encore une fois au rendez-vous et elle se plaît à décortiquer l'espace, comme le faisait Antonioni il y a de cela quelques décennies. Sa direction d'acteurs est toujours irréprochable et les jeunes comédiens livrent de solides performances. Les plus éblouissantes sont celles de Katie Chang et d'Emma Watson qui enterre finalement son personnage d'Harry Potter.

La musique est de grande qualité, une marque de commerce de l'univers de Coppola fille. La piste sonore anglophone en Dolby Digital 5.1 est assez envahissante dans sa façon de faire ressortir des enceintes des mélodies et des bruits de voix, de sirènes, d'appareils photo et de vagues. Les voix sont généralement claires et les cinéphiles francophones seront heureux d'apprendre qu'il y a de visibles sous-titres blancs pour eux. Les images précises manquent parfois de nuance et d'intensité. Ainsi, la palette de couleurs est correcte sans être extraordinaire et les contrastes s'avèrent inégaux.

La pochette jaune à l'effigie des cinq amis fait sourire. Beaucoup plus spectaculaire est le menu principal du DVD qui superpose un explosif montage de scènes à une chanson extrêmement accrocheuse. Le seul et unique supplément est un intéressant documentaire de 23 minutes qui porte sur le tournage et où la cinéaste parle notamment de la genèse du projet. Pourquoi ne pas avoir inclus une piste de commentaires?

Sorte de cousin éloigné au supérieur Spring Breakers, "The Bling Ring" est une fantaisie légère et amusante qui aurait dû être beaucoup plus mémorable. Une fois passée cette mini déception d'un grand opus qui glisse progressivement de nos doigts, on se retrouve avec un essai pas désagréable pour deux sous qui, avec ses répliques hilarantes, fera passer un bon moment.


Cotes

Film6
Présentation7
Suppléments3
Vidéo6
Audio7