Bloody Sunday
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Paul Greengrass
Année: 2002
Classification: R
Durée: 100 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD51), Anglais UK (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Mathieu Galarneau
8 mai 2003

Le réalisateur de ce film a voulu récrer la tragédie du trente janvier 1972 survenue à Derry en Irlande où les troupes militaires britanniques ont pris d'assaut ce pays. Les Irlandais étaient sous le régime des britanniques, cependant plusieurs groupes d'activistes protestaient contre l'implantation de ce régime. Ivan Cooper, membre du Parlement et chef du parti pour les droits civils, a voulu organiser une marche pacifiste afin que les Irlandais se fassent entendre. Le risque était élevé, car la présence militaire était partout dans la ville. Les manifestants étaient entourés de barricades de l'armée. Malgré sa bonne volonté, Ivan avait un autre obstacle, soit le groupe extrémiste IRA qui témoigne leur insatisfaction du régime par de la violence.

Malgré, la bonne volonté de ce parti, la marche a tourné au cauchemar. Il y a eu 27 blessés, dont treize morts. La protestation s'est déroulée dans le calme jusqu'au moment ou un petit groupe aurait commencé à agresser les militaires en lançant des roches et des objets de toutes sortes. Pris de panique, un membre de l'IRA aurait tiré sur les militaires qui à leur tour auraient riposté en changeant leurs balles de caoutchouc dans leurs armes pour de vraies munitions. Ce jour restera marqué à jamais dans la mémoire des Irlandais et c'est également un dimanche où les militaires auraient aimé qu'il n'existe jamais.

Tout d'abord, je ne connaissais que très peu cette tragédie. Maintenant, je comprends davantage la chanson du groupe U2 Sunday Bloody Sunday. Elle est d'ailleurs la seule chanson du film et seulement présente lors du générique à la fin. Après ce visionnement, je n'écouterai plus jamais cette chanson de la même façon. Ce film est tourné un peu dans le style d'un documentaire ou d'un "reality show". Les caméras utilisées sont des caméras portables qui suivent l'action de très près. Cet effet ajoute du réalisme à l'histoire en supprimant le côté dramatique. Par contre, j'ai trouvé que cette façon de filmer enlève de l'intérêt au film, car il est très lourd de suivre le film durant la première heure. La dernière heure est très bien réalisée avec la tuerie des civils. On se sent vraiment au cœur de l'action. Le moment le plus touchant est à la fin lors d'une réunion où le groupe d'Ivan Cooper annonce un par un les morts de cette tragédie.

À part l'acteur principal, il n'y a pas d'acteur connu. Le réalisateur a voulu prendre des gens de la rue pour tourner son film. Je dois avouer que le résultat est très réussi. Il y a encore une belle preuve de réalisme. J'ai trouvé qu'il y avait parfois un manque de fluidité dans les scènes. On saute trop rapidement d'une scène à l'autre, un peu comme un bulletin de nouvelles en direct. Ceci est un peu fatigant pour l'œil. En somme, cette réalisation est supérieure à la moyenne, mais ne permet pas d'aller joindre le rang des grands.

L'image est de qualité moyenne avec quelques grains de numérisation lors des scènes sombres. Pour la sonorité, la présence des fusillades est très bonne nous enveloppant entièrement dans une atmosphère ambiophonique. À part la fusillade, il n'y a pas d'effets spéciaux. Les dialogues sont facilement compréhensibles, même avec l'accent anglais ou irlandais des acteurs. Le menu est très simple avec une photo de Ivan Cooper aux couleurs de l'Irlande soit rouge, vert et blanc.

Il y a quelques suppléments sur ce DVD dont deux pistes de commentaires, une avec les propos du scénariste / réalisateur Paul Greengrass et l'acteur James Nesbitt, l'autre avec ceux de Don Mullan, coproducteur du film et auteur du livre Eyewitness Bloody Sunday. Le plus intéressant sur ce DVD, ce sont les deux reportages dont le premier sur le tournage avec des liens sur ce qui s'est passé réellement. Malgré qu'il soit d'une courte durée, il est très complet, il décrit bien l'essence de cette tragédie. Quant au deuxième reportage, il est plutôt très émotif, car il met en vedette le vrai Ivan Cooper qui nous raconte les événements directement où l'événement a eu lieu. J'en avais les yeux plein d'eau à la fin.

"Bloody Sunday" n'est pas un film extraordinaire, mais il fait drôlement réfléchir les conséquences de certains agissements humains. Triste et vrai!


Cotes

Film6
Menu3
Suppléments5
Vidéo6
Audio7