All is Lost [Blu-ray]
Les Films Séville / Entertainment One

Réalisateur: J.C. Chandor
Année: 2013
Classification: PG
Durée: 106 minutes
Ratio: 2.35:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHD51), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 774212005008

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
4 février 2014

Impressionnante fresque sur la solitude et la survie d'un homme face à l'adversité, "All is Lost" est un peu l'équivalent masculin de Gravity... qui se déroulerait sur l'eau. Un véritable tour de force.

Un homme (Robert Redford) perdu sur l'océan voit son bateau être malmené par les eaux. Alors que la situation se détériore, que l'eau potable et la nourriture viennent à manquer et que des tempêtes cognent à la porte, il ne pourra que compter sur son courage et son savoir-faire pour éviter de boire la tasse.

Suite à son fascinant Margin Call où les nombreux personnages passaient leur temps à parler, le cinéaste J.C. Chandor signe avec "All is Lost" un second long-métrage complètement aux antipodes. Il y a un seul comédien, très peu de dialogues et de l'action à revendre. Au lieu de tout expliquer de A à Z (d'où vient le héros, ce qui le motive, ce qu'il cherche à atteindre, etc.), le scénario simple, mais limpide se contente de recréer le moment présent. Il est question de survie et de rien d'autre au sein de cet effort vigoureux, porté par la magistrale performance physique de Robert Redford dans ce qui est un de ses meilleurs rôles en carrière. Malgré une conclusion décevante, cette œuvre atypique donne des frissons dans le dos, s'avérant une odyssée existentielle lente et vibrante sur la condition humaine.

Il faut entendre le soin incroyable apporté au son. Le cinéphile est plongé dans l'action en compagnie du protagoniste, entendant ce qu'il entend. Cela donne des enceintes développées au possible, parsemées d'eau et de vent, d'orages, de bois qui déchire et de moteur. La musique est porteuse d'émotions, les rares voix ne font jamais défaut et en cas de besoin, il y a de très visibles sous-titres blancs et un honnête doublage francophone. Les images sont également bien détaillées, avec une palette de couleurs précises, des contrastes onctueux, mais parfois trop sombres et des teintes nuancées.

Un disque Blu-ray et une copie DVD sont disponibles dans cette édition. Le tout est inséré dans un joli boîtier à l'image d'un homme qui se bat contre les éléments. Le menu principal du disque montre une boussole et un lent montage de scènes qui semble naviguer sur une mélodie pleine d'espoir. Les suppléments offrent de nombreux, mais superficiels documentaires sur l'histoire, le sceau du réalisateur, la présence impériale de Robert Redford, le rôle du son, la préparation de la tempête et la nécessité de faire beaucoup avec un budget modeste. Le bonus le plus intéressant s'avère cependant cette piste de commentaires du metteur en scène et d'une productrice qui ne manque pas d'anecdotes et d'informations pertinentes.

"All is Lost" aurait dû se retrouver aux Oscars dans la catégorie du meilleur film et du meilleur acteur. Mais face aux pouvoirs et à l'argent considérables de Goliath, David ne peut que s'incliner. En espérant que de nombreux fidèles le redécouvrent dans le confort de leur foyer. Car entre cet opus de grande qualité et un certain En solitaire avec François Cluzet qui prendra l'affiche en salles dans quelques semaines, mieux vaut opter pour cette sidérante production indépendante américaine.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments6
Vidéo8
Audio10